Espace pédagogique > Ressources Pedagogiques > Deuxieme Degre > Le Centenaire de Verdun et la 27e Semaine de la Presse et des Médias à l’Ecole

Le Centenaire de Verdun et la 27e Semaine de la Presse et des Médias à l’Ecole

Extrait de la Une du supplément "C'était Verdun" du 1
© Le 1
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Cette offre pédagogique s’inscrit dans les propositions du CLEMI à l’occasion de la 27e Semaine de la Presse et des Médias à l’école, pour permettre un retour sur le supplément « C’était Verdun » de l'hebdomadaire Le 1 dans une perspective d’éducation aux médias.

Le centenaire de la bataille de Verdun est l’occasion pour la presse écrite de faire connaître cet épisode de la Première Guerre mondiale. La Mission du Centenaire a souhaité élaborer dans le cadre de la mise en œuvre des commémorations un partenariat avec le journal Le 1. Il s’est agi de proposer une lecture franco-allemande de la bataille de Verdun, tout en essayant de montrer aux lecteurs les réalités et les raisons de l’impact mémoriel de la bataille encore aujourd’hui, cent ans après.

Certains journaux comme Le 1, qui adoptent un format original de lecture, ont le souci de proposer une approche historique et médiatique renouvelée, en rapport avec notre regard contemporain sur l’événement.

Il est donc intéressant, à travers l’analyse d’un journal atypique, de découvrir et d’analyser à la fois un épisode historique et sa présentation médiatique dans un hors-série. Cette approche permet d’aborder de façon interdisciplinaire la langue de la presse (titres et vocabulaire de la communication écrite), la description d’une bataille précise et l’analyse d’images dans le cadre d’un questionnement transversal entre français, histoire-géographie et arts plastiques.

Objectifs

  • découvrir et commenter un « format » particulier de journal ;
  • comprendre comment un « format » original de journal peut influencer le lecteur dans sa découverte d’un événement historique ;
  • favoriser un travail interdisciplinaire lettres/ histoire-géographie/ arts plastiques autour du contenu historique, de la langue utilisée et des liens avec les illustrations.

Public : collège (cycle 4, troisième) – lycée (seconde)

Matériel : journal Le 1, hors-série Verdun 2016

Déroulement

La découverte du journal

Les élèves se mettent par groupes de 3 à 5 et découvrent le journal. Ils, prennent connaissance des rubriques, des titres. Ils peuvent noter sur une fiche distribuée leurs différentes impressions (cf. fiche-élève page suivante) quant au format particulier et à la façon dont les articles sont disposés.

L’analyse du journal

Les élèves vont ensuite décrire les éléments constitutifs du journal grâce à un tableau distribué (cf. fiche-type) : nom, typographie, titres, signatures des articles et dire en quoi ce journal est original, par son format particulier et en tant que hors-série. Il est possible ici de le comparer à d’autres journaux, tirés des quotidiens (Le Monde, Les Echos, Le Figaro, presse quotidienne régionale).

Puis les élèves s’intéresseront particulièrement aux différentes images (illustrations, photographies, bande-dessinée) :

  • repérer d’abord les références (nom de l’illustrateur, origine de la photographie) ;
  • puis leur place (comparer la surface occupée par le texte/ par l’image) ;
  • enfin le rôle des images pour délivrer de l’information sur Verdun.

L’illustration-affiche « Voyage dans le temps » peut être étudiée plus attentivement car elle attire immédiatement l’attention : les élèves peuvent chercher le lien entre le titre et l’image, dans quel sens lire l’image, et quel message elle véhicule.

L’utilité d’un numéro spécial

Le slogan du journal  Le 1 est « Chaque semaine, une question d’actualité, plusieurs regards » : les élèves vont donc se demander en quoi ce numéro répond au slogan. Pour cela, ils s’aideront des titres des articles et résumeront en quelques phrases ce que le journal présente : ils n’ont pas à résumer la bataille de Verdun elle-même, mais à comprendre comment le journal en parle et s’il applique réellement cette volonté de diversité (avis différents proposés, nationalités des historiens, supports divers).

Les élèves peuvent proposer différentes façons d’utiliser le journal à la fin de sa lecture : on peut par exemple afficher dans la classe le journal ouvert seulement sur une page, deux pages, ou complètement ouvert.

Enfin, une dernière question peut être orientée en direction de la ligne éditoriale du journal : comment traite-t-il de la bataille de Verdun ? Il s’intéresse à la puissance du souvenir et à son entretien aujourd’hui. Il incite le lecteur à s’intéresser au passé parce qu’il nous permet de mieux comprendre notre présent.

> Voir la piste pédagogique