Espace pédagogique > Qu'est-ce qu'un comité académique du Centenaire ?

Qu'est-ce qu'un comité académique du Centenaire ?

« Distribution des prix – École « Dubail » - Année 1915 ». Ex-praemio illustré. Imprimerie Jules Matot, Reims, vers 1915.
© Musée national de l’Éducation / CNDP – Rouen
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Les comités académiques du Centenaire impulsent et coordonnent l’action pédagogique sur l’ensemble du territoire, en lien avec la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Membre fondateur du GIP « Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale », le Ministère de l’Éducation nationale a souhaité mettre en place à l'échelle des académies une structure de communication et de coordination susceptible d’accompagner les commémorations du Centenaire au sein du système éducatif.

Dans cette perspective, un comité de pilotage spécifique a été mis en place dans les académies sous l’égide du référent « mémoire et citoyenneté » désiné par le recteur (note de service n° 2012-186 du 12-12-2012 MEN - DGESCO B3-4). Ce comité académique du Centenaire est pluridisciplinaire et ouvert sur l’international.

Quelle est sa composition ? 

Le comité académique du Centenaire regroupe différents représentants de la communauté éducative et peut ainsi réunir :

  • le Délégation Académique aux Arts et à la Culture (DAAC) et le Délégation Académique aux Relations Européennes, Internationales et à la Coopération (DAREIC) ou leurs représentants ;
  • les Inspecteurs d’Académie – Inspecteurs Pédagogiques Régionaux (IA-IPR) de plusieurs disciplines enseignées à l’école primaire, au collège, au lycée général, technologique ou professionnel ; par exemple d’histoire-géographie, de langues, de français, de lettres/histoire, des enseignements artistiques et culturels (EAC) ;
  • les Inspecteur de l’Éducation Nationale (IEN) référents premier degré ;
  • les représentants du personnel administratif comme des chefs d’établissements ;
  • le directeur du Centre Régional de Documentation Pédagogique (CRDP), des représentants du trinôme académique ou du Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information (CLEMI) peuvent également être sollicités le cas échéant. D’autres représentants d’institutions peuvent également appuyer le dispositif comme des représentants de la Mission interdépartementale Mémoire et Communication de l’Office Nationale des Anciens Combattants et Victime de Guerre (ONACVG) par exemple.

Quelles sont les missions du comité académique du Centenaire ?

Le comité académique du Centenaire a pour fonction principale d’encourager et de coordonner les manifestations et les projets pédagogiques en lien avec le Centenaire à l’échelle de l’académie. Il communique en direction des établissements et des enseignants les informations liées au concours national 1er degré Les petits artistes de la mémoire et l’appel à projet 2e degré intitulé Mémoires héritées, histoire partagée, soutenus par la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire (DGESCO) et le GIP « Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale ».

En outre, il appartient au comité académique du Centenaire, en lien avec les corps d’inspection, de valoriser les séquences pédagogiques élaborées par les enseignants en les transmettant au GIP « Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale ».

Il s’applique par ailleurs à également faire connaître, auprès des enseignants, les actions spécifiques portées par les différents partenaires pédagogiques de l’Education nationale investis dans les commémorations du Centenaire.

Par le biais des DASEN, le comité académique œuvre enfin à la coordination des projets en lien avec les départements et les comités départementaux du Centenaire.

Quel est sa place dans le processus de labellisation « Centenaire » ?

Il appartient au comité académique d’évaluer les projets pédagogiques qui lui sont soumis afin de transmettre les plus remarquables, les plus originaux et/ou pertinents à la Mission du Centenaire.

Date limite de remise des dossiers à la Mission du Centenaire : 9 novembre 2017

Le label « Centenaire », mis en place par la Mission du Centenaire, est un gage de qualité, qui garantit au projet d’avoir été reconnu parmi d’autres propositions comme innovant, structurant et original, porteur de sens et d’apprentissage pour les élèves qui participent.

Le mécanisme de labellisation ne signifie pas un financement automatique mais plutôt une éligibilité au financement. Aussi, le Label garantit au porteur de projet un appui de la Mission auprès de financeurs publics et/ou privés. Ainsi, la présentation d’un projet à la Mission n’est pas exclusive. Le porteur peut soumettre son dossier auprès d’autres partenaires sous réserve d’en informer le Comité de labellisation dans leur dossier.

Critères de sélection

  • Le projet devra s’inscrire dans les programmes et/ou les dispositifs scolaires existants.
  • Le projet devra s’appuyer sur  l’enseignement d’au moins deux disciplines scolaires.
  • Le projet devra s’appuyer sur l’étude de sources historiques, particulièrement en lien  avec  des « traces » locales du conflit.
  • Le projet devra s’organiser autour du lien histoire et mémoire(s) de la Grande Guerre (passé – présent – avenir).
  • Le Comité académique et la commission pédagogique de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale seront attentifs à l’utilisation pertinente des TICE dans le cadre du projet et à l’originalité de l’étude et de la production finale projetées.