Espace pédagogique > Mobilisation de La Communaute Educative > Shared Histories « Mémoires héritées, histoire partagée » autour du centenaire de la bataille de la Somme

Shared Histories « Mémoires héritées, histoire partagée » autour du centenaire de la bataille de la Somme

© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Shared Histories, « Mémoires héritées, histoire partagée » est un projet de coopération scolaire 2014-2018 France-Nouvelle-Zélande. Le centenaire de la Grande Guerre est l’occasion pour les élèves des classes de lycées néo-zélandais et français d’étudier la signification et les répercussions de cet épisode fondamental de leur histoire commune, point de départ de la relation privilégiée existant entre les deux pays.

Un dispositif mis en oeuvre depuis 2013

Officiellement lancé depuis 2013, l’ambassade de France en Nouvelle-Zélande, avec le soutien de la DAREIC de l’Académie d’Amiens ainsi que l’Association Néo-Zélandaise des professeurs de français ont mis en place le programme de partenariats scolaires Shared histories, créant ainsi le cadre d’une coopération pédagogique entre des établissements scolaires français et néo-zélandais, autour de projets communs sur le thème de la Première Guerre mondiale, et en particulier de la participation de l’ANZAC à la guerre.

Ce programme, qui est un succès depuis plus de deux ans, a reçu le label Centenaire et bénéficie du soutien des ministères français et néo-zélandais de l’Education, ainsi que du WW100, comité responsable des commémorations de la Grande Guerre en Nouvelle-Zélande. La portée géographique du projet s’est ensuite étendue en France d’une part, où trois académies sont désormais concernées (Lille et Rouen ayant rejoint l’académie d’Amiens). D’autre part, la Nouvelle-Calédonie et l’Australie (via l’ambassade de France en Australie et l’Association des professeurs de français en Australie) sont aujourd’hui associées au programme.

La plateforme web Shared histories est au coeur du dispositif et donne librement accès aux projets en cours, mais aussi à des ressources pédagogiques provenant du Ministère de l’éducation nationale néo-zélandais.

Ce site simplifie la formation de partenariats et favorise le dialogue entre établissements secondaires. L’objectif est de rendre cet outil pérenne au service de la coopération scolaire entre la France et la Nouvelle-Zélande, alors que les visites et échanges scolaires permettent de renforcer des liens culturels et amicaux déjà très forts entre ces pays.

Les projets

De nombreuses écoles ont déjà réalisé un déplacement sur les principaux lieux de mémoires de la guerre, et plus spécifiquement ceux où les soldats néo-zélandais se sont illustrés. Ce sont 29 écoles secondaires de Nouvelle-Zélande menant un projet commun dont certaines réalisations abouties sont à la disposition de tous telle l’édition du livre bilingue de Baradene College of the Sacred Heart, Auckland, Nouvelle-Zélande et le Lycée Professionnel Jean Macé, France, premier e-book bilingue disponible sur le catalogue de la Bibliothèque d’Auckland.

En 2014

Parallèlement à ces échanges, onze « Jeunes Ambassadeurs », sélectionnés au sein des écoles partenaires du projet Shared Histories, représentatif de la diversité géographique et culturelle de la Nouvelle-Zélande, se sont rendus en France du 11 au 24 juillet 2014 pour témoigner de l’attachement de la jeunesse néo-zélandaise au devoir de mémoire en visitant les sites qui symbolisent l’engagement de leur pays dans la guerre : Arras, où ils furent hébergés dans des familles françaises, Le Quesnoy, ou encore Messines. A Paris, ils ont assisté aux cérémonies officielles du 14 juillet, point de départ des commémorations françaises de la guerre, et ont été reçus par le ministère de l’Education Nationale et l’ambassadeur de Nouvelle-Zélande en France.

En 2016

Le bilan positif de leur expérience a entraîné la présence d’un deuxième groupe de « Jeunes Ambassadeurs » néo-zélandais pour le 100e anniversaire de l’engagement de la Nouvelle-Zélande dans la bataille de la Somme, avec un point culminant le 15 septembre 2016 à Longueval. Sur ce front de l’est, les pertes néo-zélandaises furent, pour leurs troupes, les plus importantes de toute la Grande Guerre. Après avoir visité les lieux historiques et culturels, ces jeunes porteront leurs témoignages grâce au site Shared Histories et auprès de leur communauté éducative, motivant de nouveaux établissements à participer à des projets pédagogiques 2016-2018 plus particulièrement orientés vers la commémoration de la bataille de la Somme.

En savoir plus

> Découvrir l'itinéraire 2016 du groupe « Jeunes Ambassadeurs » (EN)

> Formulaire d'insription au groupe néo-zélandais « Jeunes Ambassadeurs » (EN)

> Présentation du programme "Young ambassadors’ tour – France 2016 is launched!" (EN)