Espace pédagogique > Mobilisation de La Communaute Educative > Parler de l'Histoire et de la Mémoire

Parler de l'Histoire et de la Mémoire

Le cimetière militaire allemand de Neuville-St. Vaast
© Rue de la Mémoire
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Un glossaire franco-allemand sur le thème du travail pédagogique autour de la Première et de la Deuxième Guerre mondiale a été réalisé cette année par l'association française Rue de la Mémoire et l'organisation allemande Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge e.V.

Ce projet de glossaire thématique franco-allemand est né de la volonté de mettre un outil linguistique et interculturel de référence à la disposition des enseignants, formateurs et animateurs engagés dans des projets sur l'histoire des deux guerres mondiales. En effet, de nombreux échanges, chantiers internationaux et programmes de mobilité sont consacrés à un travail sur l'histoire et la mémoire dans un but d'éducation à la paix, mais ces activités, lorsqu'elles réunissent de jeunes Français et de jeunes Allemands, nécessitent que ceux-ci disposent d'un certain nombre de clefs de compréhension.

Ces clefs sont de nature linguistique, car il est important de maîtriser le vocabulaire relatif à un thème pour pouvoir le placer au centre d'une réflexion commune - et il faut reconnaître que des mots comme « tranchée » ou « ossuaire » ne sont pas d'un usage quotidien pour des collégiens ou des lycéens. Cependant, ces clefs sont aussi de nature culturelle, car le choix des termes reflète une façon de représenter les faits qui varie d'un pays à l'autre : pourquoi l'expression « Grande Guerre » n'est-elle pas utilisée en Allemagne ? En quoi est-il difficile de traduire exactement en allemand la notion de « citoyenneté » ? Que recouvre le mot « Heimat » ?

Élaboré par une équipe d'historiens, de linguistes et de pédagogues expérimentés, le glossaire Parler de l'histoire et de la mémoire se donne pour objectif de proposer ces clefs aux formateurs et aux jeunes disposant d'une connaissance minimum du pays partenaire. Il se compose de plusieurs parties :

  • Deux listes de vocabulaire (français-allemand et allemand-français) qui regroupent chacune plus de 400 mots et expressions appartenant aux champs de l'éducation, de l'histoire et de la mémoire. Ce dictionnaire thématique permet une description des événements, mais aussi une réflexion sur la construction de la mémoire et sur les formats pédagogique. 
  • Une série de définitions de termes spécifiques à chaque langue qui exigent d'être replacés dans un contexte culturel : des expressions comme « éducation civique » ou « historisch-politische Bildung » (littéralement « formation historico-politique ») demandent moins à être traduites qu'à être expliquées.
  • Trois textes synthétiques présentant les enjeux de la mémoire des deux guerres mondiales en France et en Allemagne, ainsi que l'histoire du processus de réconciliation franco-allemande.
  • Une frise chronologique présentant les événements les plus significatifs de la Première et de la Deuxième Guerre mondiale dans un contexte franco-allemand.
  • Un tableau comparatif des journées de commémoration dans les deux pays, le choix des dates et l'intitulé des journées permettant d'identifier des cultures mémorielles différentes.

Cet ouvrage, publié avec le soutien de la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale et de l'Office franco-allemand pour la Jeunesse, a été utilisé pour la première fois à l'occasion du projet « 4000 jeunes pour Verdun », organisé pour le centenaire de la bataille de Verdun. Il nourrit depuis de multiples rencontres franco-allemandes dans un cadre scolaire ou extrascolaire.

Il peut être commandé auprès des organisations partenaires Rue de la Mémoire et le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge e.V.. Son utilisation pédagogique peut aussi faire l'objet d'ateliers au cours desquels le vocabulaire est pleinement un instrument d'apprentissage interculturel, à travers des abécédaires, des associogrammes, et autres exercices d'écriture.