Espace pédagogique > Mobilisation de La Communaute Educative > Maurice Genevoix à l'honneur

Maurice Genevoix à l'honneur

Les élèves du lycée Maurice Genevoix de Montrouge devant l'Institut de France.
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le lycée Maurice Genevoix de Montrouge (92) a participé au mois d'avril 2015 à la commémoration de la bataille des Eparges et de ce grand écrivain qui a donné son nom à l'établissement, à l'initiative de la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale.

Le 9 avril, plus d'une centaine d'élèves, dont ceux inscrits à l'option Littérature et Société, ont pu assister à la projection de l'épisode de la série Ceux de 14 consacré à cette bataille des Eparges. Ils y avaient été préparés par la présentation de la bataille et de son site, par la lecture d'extraits de l'oeuvre de Maurice Genevoix en classe. Certains ont également réfléchi à la question de la conservation et de la transmission de la mémoire.

Cette projection s'est déroulée en présence du réalisateur de la série, Olivier Schatzky, et de l'acteur principal, Théo Frilet. S'en est suivi un débat fructueux et très vif avec les élèves sur la guerre elle-même tout comme sur les conditions de tournage d'une reconstitution historique, notamment celle des bombardements qui les ont impressionnés par leur réalisme. Ils ont apprécié d'être immergés dans le quotidien des poilus et les combats. Ils se sont montrés curieux des liens entre l'oeuvre de Maurice Genevoix et les difficultés de transposition au cinéma.

Les élèves ont entendu O. Schatzky leur présenter le portrait d'un Maurice Genevoix, jeune et athlétique. Ils ont posé beaucoup de questions sur le choix de l'acteur qui l'a incarné et ils ont apprécié de pouvoir discuter avec ce dernier, Théo Frilet, qui leur a également expliqué comment il était entré dans le métier.

Ils se sont montrés curieux et ont trouvé enrichissante cette rencontre avec des professionnels du cinéma et de la télévision. O. Schatzky a affirmé qu'il considérait comme essentiel pour la jeunesse d'être confrontée à des oeuvres qui l'amène à réfléchir et à développer son sens critique.

Le 16 avril au matin, deux classes du lycée, des 1ère ES et une Terminale Littéraire, ont pu visiter l'Académie française en présence M. Genevoix, petit-fils de Maurice Genevoix. Celui-ci les a touchés par son discours qu'ils ont trouvé émouvant, surtout par ses déclarations sur sa famille. Ils ont été intéressés par l'impact que la guerre a eu sur la vie d'écrivain de Maurice Genevoix.

La guide leur a présenté les cinq Académies, l'Institut de France ainsi que l'histoire du bâtiment et son architecture. Ils ont été particulièrement intéressés par la question du statut des Académiciens et de leur mode d'élection. La guide leur expliqua la tenue des Académiciens et décrivit l'épée de Maurice Genevoix. Elle leur a également présenté la place des femmes à l'Institut. L'élément de la visite de l'Institut qui a marqué leurs esprits est le mausolée de Mazarin, du fait de sa taille et de la finition des sculptures.

Les élèves ont ensuite visité les deux bibliothèques, celle de l'Institut et la bibliothèque mazarine. Ils ont pu voir de très près la première édition du premier tome du Dictionnaire de l'Académie publié en 1694. Ils ont été saisis d'y retrouver les noms de Colbert ou Racine parmi les auteurs.

Puis la visite s'est poursuivie par la découverte des deux salles de l'Académie française car Maurice Genevoix en fut le Secrétaire perpétuel de 1958 à 1973. Les élèves ont pu poser des questions sur la nature du travail des Académiciens et observer le nom de certains d'entre eux sur les tables.

Ils ont dans l'ensemble été très intéressés par ce projet qui leur a permis de mieux connaître M. Genevoix et certains rêvent d'entrer plus tard à l'Académie car ils ont été sensibles au discours qui leur a été fait pour leur montrer que l'avenir leur appartient.