Espace pédagogique > Mobilisation de La Communaute Educative > Les élèves acteurs des cérémonies commémoratives à Rethondes

Les élèves acteurs des cérémonies commémoratives à Rethondes

Clairière de l'Armistice à Rethondes
© Éric Van Ees Beeck
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Les élèves peuvent devenir acteurs des cérémonies commémoratives et s’approprier ainsi, comme héritage, le souvenir et les marques de la Grande Guerre. À Rethondes, les adultes travaillent justement à se mettre dans ce cadre aux services des scolaires.

Si la Clairière de Rethondes, située  sur le territoire de la commune Compiègne, est connue dans le monde entier pour avoir été le lieu de la signature de l’Armistice du 11 novembre 1918, le village de Rethondes mérite aussi l’attention. C’est dans sa petite église coiffée d’un fin clocher d’ardoises que le Maréchal Foch et le Général Weygand sont venus se recueillir avant de gagner le wagon, stationné dans la forêt de Compiègne où allait se dérouler le dernier acte de la Première Guerre mondiale.

Intervention des scolaires à la cérémonie de Rethondes du 8 novembre 2013.C’est pourquoi, depuis désormais six ans, l’Education Nationale, en partenariat avec l’ONAC de l’Oise et la Délégation départementale du Souvenir Français propose aux élèves isariens une cérémonie de Mémoire et du Souvenir. Cette année, 250 élèves issus de sept établissements scolaires des premier et second degrés, encadrés par leurs enseignants, ont souhaité participé à cette cérémonie. L’originalité de la démarche consiste dans le fait que loin d’être statique, cette commémoration fait appel à la créativité et à l’investissement des élèves qui sont placés en situation d’acteurs. Ainsi, les chants et lectures de lettres de poilus alternent avec des saynètes ou des lectures théâtralisées fictives évoquant la guerre et, pour cette année, l’avant-guerre.

Ce vendredi 8 novembre 2013, Monsieur Desmarest, Maire de Rethondes, accueillait sur la place du village une assistance nombreuse composée d’élus départementaux et locaux, des autorités militaires et de très nombreux porte-drapeaux par un discours aux accents républicains. Dans son allocution, Emmanuel Roy, Directeur académique de l’Oise, disait toute sa fierté de participer à une cérémonie de Mémoire et du Souvenir à l’attention spécifique du monde scolaire et de constater que cet événement s’était inscrit de façon pérenne dans le calendrier des manifestations mémorielles. Il ajoutait : « au cours de cette cérémonie, des jeunes de notre département, ceux donc qui symbolisent l’avenir de notre pays et ceux qui portent la Mémoire de notre passé vont communier publiquement dans le même souci de commémorer les événements tragiques qui se sont déroulés, il y a désormais presqu’un siècle. Ils honorent ainsi la mémoire de tous ceux qui sont tombés, au cours du premier conflit mondial, mais aussi des autres guerres, pour défendre et illustrer les valeurs fondamentales de la République Française, la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité ».

La cérémonie s’est déroulée de la façon suivante :

  • mot d’accueil de Monsieur Desmarest, maire de Rethondes ;
  • allocution de monsieur Roy, Directeur Académique de l’Oise ;
  • chants par l’Ecole Lanfranchi de Beauvais ;
  • saynète «  Rethondes, novembre 1913 » par le Collège Baumont de Beauvais ;
  • lecture de lettres de poilus par le Collège Gérard de Nerval de Crépy-en-Valois ;
  • lecture de textes en français et en allemand par les élèves du Lycée Jean Monnet de Crépy- en-Valois ;
  • saynète «  c’est ça, la guerre » et chants par les élèves et la chorale du Collège de Saint-Leu d’Esserent ;
  • chants et musique instrumentale par la chorale du collège Jacques Monod de Compiègne ;
  • lecture de lettres de poilus par des élèves du collège André Malraux de Compiègne ;
  • lecture du texte « Rethondes » par les élèves de l’école primaire de Rethondes ;
  • dépôt de gerbes par les autorités accompagnées par les élèves ;
  • sonnerie aux morts ;
  • minute de silence et sonnerie de cloches ;
  • hymne national par la chorale du collège de Saint-Leu d’Esserent repris par toute l’assistance ;
  • conclusion par Monsieur le Maire de Rethondes et remerciements aux porte-drapeaux.

La matinée de Mémoire et du Souvenir de Rethondes est originale parce qu’elle associe harmonieusement le protocole cérémoniel d’une manifestation de Mémoire à la sensibilité et au ressenti des élèves pour l’événement commémoré. Musique, lectures, jeu théâtral se succèdent. Ainsi, les mémoires du conflit, que les élèves se sont appropriées, se transforment par ce biais et autour du rituel cérémoniel partagé, en une histoire commune.