Espace pédagogique > Mobilisation de La Communaute Educative > Le regard sur l’autre : projet franco-allemand d’échanges dans l’académie d’Aix-Marseille

Le regard sur l’autre : projet franco-allemand d’échanges dans l’académie d’Aix-Marseille

Jean Gabriel Domergue, « Le Paon Germanique », 1914 et la Couverture du Kriegs-Struwwelpeter, 1915.
© Musée d’histoire culturelle d’Osnabrück
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Les élèves du collège Centre-Gap ont travaillé avec leurs homologues allemands dans la réalisation de l'exposition franco-allemande « Le Regard de l'autre / Mit den Augen des Anderen ».

L’exposition a été inaugurée le 3 août 2014 à la « Maison Felix Nussbaum / Musée d’histoire culturelle d’Osnabrück. La salle principale est consacrée aux caricatures françaises et allemandes, accompagnées des commentaires de plus de cent élèves des deux pays, qui ont créé l’exposition en collaboration avec le musée. Dans une seconde salle, il est possible de regarder un film réalisé par des élèves d'Osnabrück, où des adolescent(e)s s'interrogent sur les raisons qui ont poussées les hommes de 1914 à se faire la guerre. Enfin, la dernière salle, montre la réconciliation entre les deux pays, au travers de la littérature de guerre, avec deux ouvrages de référence, Ceux de 14 et Im Westen nichts Neues écrits par Maurice Genevoix (1890 – 1980) et Erich Maria Remarque (1898 – 1970). Ces deux auteurs, nés et liés à Décize et à Osnabrück, nous donnent encore aujourd’hui des témoignages des deux côtés du front et nous font comprendre comment la guerre met des individus dans une situation existentielle et cruelle. Les deux ouvrages sont en lecture libre dans la salle face l’immense tapisserie « Pierre et Eau » réalisée par Jean Lurçat (1892 – 1966) dans les années 1960, dans le cadre des jumelages franco-allemands. Le « Musée Jean Lurçat » se trouve à Angers, la ville jumelées avec d’Osnabrück.

Cette exposition à Osnabrück va prendre fin le 11 janvier 2015 pour commencer une longue itinérance. La première étape sera le Musée Muséum départemental, à Gap, dans les Hautes-Alpes où elle va séjourner jusqu'en septembre 2015. L'étape suivante sera probablement Beauvais dans l'Oise.

L'objectif de faire travailler des élèves des deux pays sur un thème commun, lié à la guerre, avec la volonté de mettre en perspective un discours de guerre, a donc été atteint. Mais il reste ouvert et tous les établissements qui le souhaitent peuvent s'engager à leur tour dans cette démarche de paix. Par ailleurs, en se déplaçant, l'exposition va permettre au plus grand nombre de mesurer le chemin parcouru dans les relations entre les deux pays.