Espace pédagogique > Mobilisation de La Communaute Educative > La Champagne-Ardenne au cœur de la mémoire franco-khmère de la Grande Guerre

La Champagne-Ardenne au cœur de la mémoire franco-khmère de la Grande Guerre

Projet pédagogique du Collège Les Indes de Vitry-le-François.
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Une classe de troisième du Collège Les Indes de Vitry-le-François a travaillé durant l’année scolaire 2014-2015 sur l’histoire et les mémoires des Khmère en Champagne et au Cambodge, de la Grande Guerre à aujourd’hui.

L’objectif du projet était triple. Il s’agissait de rappeler le souvenir de la participation effective des Cambodgiens à la Première Guerre mondiale sur le sol de la Champagne, tout en faisant savoir que le monument édifié à leur mémoire dans la capitale cambodgienne a été réalisé également en Champagne. Ainsi, la mémoire de la Grande Guerre pouvait être ancrée dans des lieux concrets de l’espace proche et lointain des élèves.

Objectifs pédagogiques

  • Placer les élèves de troisième dans la situation de l’historien qui enquête sur le terrain pour collecter des informations ;
  • initier les élèves à la nécessité de retravailler les informations récoltées pour les communiquer en réalisant des diaporamas qui seront assemblés dans un DVDRom.

Quelle a été l’investissement de l’équipe pédagogique composée de cinq professeurs (Histoire-géographie, français, arts plastiques, éducation musicale, technologie) ?

  • Collecter les informations scientifiques que les élèves découvriront lors des visites de terrain donc se rendre également préalablement sur les lieux à visiter ;
  • confectionner des livrets pédagogiques d’enquête avant chaque sortie ;
  • collecte de ces livrets puis correction et notation ;
  • encadrement des 5 équipes d’élèves chargées de réaliser en autonomie les diaporamas de type powerpoint : remise à chaque équipe d’un dossier comprenant un canevas du diaporama à réaliser, de documents historiques numérisés (ceux des livrets plus ceux découverts lors de l’enquête plus d’autres documents utiles) ;
  • récupération des 5 diaporamas des élèves pour les retravailler (esthétique, orthographe, correction des informations historiques), intégrer les bandes sons ;
  • réalisation des pages d’accueil, création des liens hypertexte, intégration finale du DVD-Rom.

Un exemple de calendrier des activités sur l’année scolaire 2014-2015

  • Rentrée scolaire 2014 : recrutement des élèves dans les deux classes de 3ème dont le professeur d’histoire-géographie a la charge après information aux parents via un document d’information ;
  • 28 septembre : visite de l’équipe pédagogique sur le front de Champagne ;
  • octobre : réalisation du premier livret pédagogique ;
  • 6 novembre : sortie de terrain sur le front de  Champagne dans deux cimetières militaires le matin et dans la commune de Gizaucourt où les Khmers construisirent un hôpital militaire d’évacuation l’après-midi (Chaque enseignant encadre un groupe de 5 élèves et guide les enquêteurs) ;
  • fin novembre-décembre : correction du premier livret pédagogique qui est remis à chaque élève qui doit le garder ;
  • 10 décembre : visite de l’équipe pédagogique à la fonderie GHM de Sommevoire qui réalisa le monument aux morts de Phnom Penh, et au Paradis (Fonds des moulages de la Société Durenne, ancêtre de la GHM) ;
  • fin décembre-début janvier : réalisation du second livret pédagogique ;
  • 22 janvier : sortie de terrain à Sommevoire (Hte-Marne), à la fonderie GHM le matin et au Paradis l’après-midi ;
  • février : correction du second livret pédagogique qui est remis à chaque élève qui doit le garder ;
  • mars-avril : constitution des équipes chargées de confectionner les diaporamas : un professeur-une équipe, suivi de chaque équipe avec fourniture de documents supplémentaires ;
  • début mai : les élèves restituent les 5 diaporamas à l’équipe pédagogique ;
  • mai : les professeurs d’histoire-géographie et de technologie se chargent de l’intégration du DVD-Rom ;
  • 27 avril : visite de l’équipe pédagogique à Paris au Musée Guimet et au Jardin d’agronomie tropicale de Vincennes où se trouve un monument en mémoire des Cambodgiens morts pour la France en 1914-1918 ;
  • mai : réalisation du troisième livret pédagogique ;
  • 28 mai : sortie de terrain à Paris : Musée Guimet (initiation à l’art khmer), réception par l’Ambassadeur du Cambodge qui se voit offrir le DVD-Rom, Arc de Triomphe (Soldat inconnu), Stupa mémoriel du Bois de Vincennes ;
  • début juin : correction du troisième livret pédagogique qui est remis à chaque élève ;
  • 23 juin : présentation officielle du DVD-Rom au collège Les Indes en présence de tous les partenaires de ce projet qui reçoivent chacun un DVD-Rom en remerciement.

Bilan

Ce travail a mobilisé enseignants et élèves au-delà du seul programme officiel de troisième. Il a permis aux 30 participants d’explorer des lieux en leur donnant du sens. Effectivement, comme le rappelle Paul Ricoeur : “se souvenir, ce n’est pas s’imaginer.” Les collégiens ont pu retrouver des individus réels parmi des tombes pourtant anonymes quand on les observe de loin, depuis la route. Ils ont pu découvrir que ces tirailleurs khmers avaient joué un rôle et concrètement agi en des lieux précis.

Quant à la pérennité de la mémoire, elle passa par des monuments aux morts que les élèves connaissent dans leurs communes respectives. Le Cambodge a eu le sien. C’est une fonderie champenoise, toujours active, qui le réalisa. Ce monument était une oeuvre de prestige réalisée par un artiste réputé. Les techniques ont évolué mais obéissent à des procédés immuables ; un savoir-faire toujours présent localement que les élèves ont découvert concrètement.

Versant pédagogique, les 30 élèves ont pu, chacun, s’investir dans l’enquête lors des visites de terrain via les livrets. Les plus dynamiques (15 élèves) ont investi de leur temps hors de la classe pour confectionner les 5 diaporamas en liaison avec les enseignants. Cette expérience a permis l’investissement de tous les profils d’élèves, avec une attention égale des enseignants (taux d’encadrement : 1 enseignant pour 5 élèves lors des visites). Tous ont pu faire de l’histoire autrement et ailleurs qu’en classe. Enfin, il importait que ce travail soit incarné par un objet qu’il est possible de physiquement transmettre : cela justifie le choix du DVD-Rom qui a été offert à nos partenaires.

Retombées

La rencontre avec l’Ambassadeur du Cambodge, Monsieur Nouth Narang, a montré que le travail réalisé faisait sens. Des jeunes de l’ex-puissance coloniale se sont penchés sur la destinée de jeunes Khmers venus au secours de la République et morts sur son sol, il y a près de cent ans. SEM l’Ambassadeur s’est engagé à organiser une cérémonie religieuse à la mémoire des deux tirailleurs cambodgiens retrouvés dans les cimetières marnais. Par ailleurs, la rédaction de France3 Champagne-Ardenne s’est intéressée au sujet suite au travail avec les scolaires et a réalisé un reportage. Le lien de la bande annonce se trouve ci - dessous:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/playlist-histoires-14-18/playlist...

Pour plus d'informations sur ce projet pédagogique labellisé, vous pouvez vous rendre sur le site pédagogique de l'académie de Reims ci-dessous:

https://pedagogie.ac-reims.fr/index.php/commemorations-du-centenaire-de-la-premiere-guerre-mondiale/enseigner-centenaire/item/3963-un-projet-scolaire-academique-labellise-en-2014-2015-valorise-par-la-redaction-de-france-3-champagne-ardenne

De plus, quotidien régional L’Union a également relayé le projet dans ses pages.