Espace pédagogique > Mobilisation de La Communaute Educative > Un journal de guerre inédit retranscrit par des lycéens normands

Un journal de guerre inédit retranscrit par des lycéens normands

Journal de guerre (1914-1918) de Jean Gaument
© Coll. Bibl.municipale de Rouen
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

La bibliothèque municipale de Rouen et l’Académie de Rouen se sont associées pour sensibiliser le public des lycéens au patrimoine écrit normand sur la Grande Guerre. Depuis la rentrée 2014, plusieurs classes de seconde et de première peuvent ainsi bénéficier d’un  programme pédagogique échelonné sur trois années scolaires.

Axé sur la vie quotidienne des civils entre 1914 et 1918, ce projet a pour but de leur faire découvrir le Journal de guerre de l’écrivain Jean Gaument, un manuscrit inédit témoignant de la vie de « l’arrière » en Normandie conservé dans les fonds patrimoniaux de la Bibliothèque Jacques Villon.

Professeur de lettres à Lisieux puis à Elbeuf, l’écrivain régionaliste Jean Gaument, de son vrai nom Ferdinand Verdier, fin conteur des mœurs normandes doublé d’un observateur critique de la société de son temps, exprime dans ce journal assidûment rédigé pendant toute la durée du conflit, sa vision singulière de la guerre en tant que civil non mobilisable.

Sous la conduite de leurs enseignants de lettres et d’histoire-géographie, les élèves travaillent à partir de numérisations du manuscrit réalisées par le laboratoire photographique de la bibliothèque de Rouen. Ils expérimentent au sein des options « Littérature et société » ou « Accompagnement personnalisé », un travail archivistique transdisciplinaire articulant l’histoire, l’écriture testimoniale et les nouvelles technologies. Il s’agit de transcrire de façon diplomatique les quelques 878 feuillets légués par l’auteur, mais aussi de découvrir une pensée et un style, de les relier au contexte historique et territorial par un enrichissement documentaire puis de mettre ces contenus en valeur de façon numérique.

Chaque année se clôt par une journée de restitution inter-lycées permettant aux quelques centaines d’élèves transcripteurs d’échanger sur leurs travaux et de bénéficier des multiples ressources offertes par les partenaires de proximité associés au projet (Archives départementales de Seine-Maritime, Fabrique des savoirs d’Elbeuf, LITIS de l’Université de Rouen, sociétés historiques locales…).

Ce travail collaboratif doit aboutir en 2018 à une publication originale qui permettra par ailleurs de remettre en lumière l’œuvre littéraire méconnue de Jean Gaument, produite entièrement en collaboration avec l’écrivain rouennais Camille Cé, et dont les manuscrits sont conservés à la bibliotheque Jacques Villon du réseau des bibliothèques de Rouen.