Espace Pedagogique > Mobilisation de La Communaute Educative > Histoires et mémoires de la Grande Guerre à travers les cartes postales de poilus douessins

Histoires et mémoires de la Grande Guerre à travers les cartes postales de poilus douessins

Carte postale issue du fonds Michel. Château de Faux Miroir près de Revigny, Meuse. 1916
Carte postale issue du fonds Michel. Château de Faux Miroir près de Revigny, Meuse. 1916
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Les élèves du collège Lucien Millet de Doué-la-Fontaine (Maine-et-Loire) ont pu prendre connaissance d'un fonds de cartes postales conservées par un habitant de la commune. Elles ont été envoyées par son grand-père Pierre Michel, mobilisé dans l'armée de réserve territoriale de 1915 à 1917, et par son père, Jules Michel, appelé en 1917 et démobilisé en 1919, mais aussi par des cousins et des amis à leur famille durant la guerre.

Ces témoignages illustrent le quotidien des soldats sur le front, leurs conditions de vie, les assauts, mais aussi combien la correspondance qu’ils entretenaient avec leurs familles restées à l’arrière leur était précieuse pour garder le moral et rassurer leurs proches.

«  Chère Marie,
Deux mots pour te dire que je suis en bonne santé et j’espère que cette carte vous trouve tous de même. Je n’ai pas encore reçu des nouvelles de toi depuis que je suis parti de Revigny. Aussi j’en attends tous les jours avec impatience »

Emile Reuiller, cousin de la famille Michel, à sa femme en 1916, tué à l’ennemi le 23 juillet 1918.

 

 

Les élèves ont pu alors étudier cette très riche ressource locale. L’objectif était de rendre « vivante » et « vivace » pour des jeunes  la mémoire du premier conflit mondial grâce à des témoignages locaux afin qu’ils s’en approprient mieux l’histoire et ainsi amorcer dans l’esprit de ces jeunes une réflexion sur les enjeux de la recherche de la paix hier, aujourd’hui et demain.

Une classe de 26 élèves de 3e a donc pris possession des cartes postales numérisées.

Ils ont travaillé, par groupes, sur un corpus de quelques cartes postales selon des thématiques définies par le professeur (villes et villages du front détruits, la correspondance de cinq poilus douessins, les conditions de vie au front, les obus terreurs des poilus, les blessures de guerre, garder confiance ou perdre le moral, la propagande).

Ils ont eu comme tâches la retranscription des cartes (pas toujours très lisibles), des recherches complémentaires et la mise en forme sur des panneaux exposés au collège, puis en format numérique pour une mise en ligne. Tout au long de ce projet, ils ont communiqué via messagerie électronique avec leur professeur, qui corrigeait et validait leur travaux au fur et à mesure des envois.

>>Voir quelques exemples des travaux d'élèves

De nombreuses compétences ont ainsi été mises en œuvre, permettant une validation du Livret Personnel de Compétences (compétence 1 : maîtrise de la langue française ; compétence 4 : maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication ; compétence 5 : culture humaniste ; compétence 7 : autonomie et initiative).

Le bilan est au final très positif : les élèves se sont bien appropriés ce projet, ils ont fourni un travail de qualité, ont apprécié les modalités organisationnelles proposées, et l’exposition de leurs travaux a été très appréciée. Les autres classes de 3e ont également travaillé sur la Grande Guerre et exposé leurs travaux (recherches sur les poilus de Doué et sa région morts pour la France, production de « Unes » de journaux). Pour conclure ce projet, tous les élèves se sont rendus en voyage pédagogique sur les champs de bataille de Verdun et de l’Argonne en mars 2014.