Espace pédagogique > Mobilisation de La Communaute Educative > De Saint-Hilaire-du-Harcouët à Verdun : des collégiens manchois honorent la mémoire de leurs ancêtres

De Saint-Hilaire-du-Harcouët à Verdun : des collégiens manchois honorent la mémoire de leurs ancêtres

© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le projet pluridisciplinaire « La Grande Guerre - Verdun », proposé par le collège Jules Verne à Saint-Hilaire-du-Harcouët dans la Manche (50), a conduit tous les élèves de 3e à prendre conscience de l'immense impact de cette guerre à plusieurs échelles : non seulement internationale et nationale mais aussi locale et familiale. Par la confrontation de ces différentes approches, ils ont pu mieux comprendre la vie des soldats et se rendre compte que leurs histoires individuelles participent de l'histoire nationale.

En parallèle de l'approche historique (en histoire et en anglais), artistique et littéraire du conflit, les élèves se sont lancés dans des recherches généalogiques pour retrouver un de leurs ancêtres qui aurait participé à la guerre, point de départ de dialogues familiaux et intergénérationnels enrichis des informations trouvées sur les bases de données du Ministère de la Défense et des Archives départementales. Certains ont pu ainsi élaborer une biographie succincte de leur ancêtre en temps de guerre ; ils en ont abordé les dimensions locales en observant l'impact de la guerre sur la population de leur commune et ils ont pu les mettre en relation avec l'observation du monument aux morts et la place qu'il tient dans chaque village.

Les élèves ont pris conscience de la réalité du quotidien des soldats au front en se confrontant à une documentation riche et variée. Ils ont ainsi rencontré M. Barrabé, collectionneur passionné d'objets et d'artisanat des tranchées, qui a retracé l’histoire de chaque objet par rapport à son contexte d’origine, en l’associant aux hommes et à une anecdote représentative de leur vie. Ils ont été particulièrement attentifs aux témoignages de soldats, dont le recueil Frères de guerre qui retrace la fraternisation entre soldats en 1914, et ceux de civils ou de membres du corps médical au Musée In Flanders Fields à Ypres. Ils ont approfondi cette approche à l'aide de l'analyse d'œuvres de fiction comme, à titre d’exemple, le court-métrage Le Puits de Gabriel Le Bomin et le roman La Marraine de guerre de Catherine Cuenca, qu’ils ont rencontré à cette occasion.

A partir des informations retrouvées et des œuvres étudiées, les élèves ont réalisé des créations personnelles pour rendre hommage aux jeunes de ce conflit. Ils ont d'abord reconstitué les biographies d'une quinzaine de soldats du canton de Saint-Hilaire-du-Harcouët et ils les ont lues aux nécropoles de Notre-Dame-de-Lorette et de Douaumont devant leurs sépultures. Ainsi ils ont pu faire sortir ces hommes, originaires de leur commune, de l'oubli du temps et de l'anonymat de la multitude des victimes de cette guerre, à travers la composition d’œuvres littéraires et de centons poétiques et musicales et plaidoiries pour la paix.

Ce projet a abouti à un séjour de trois jours au cours duquel les élèves du collège Jules Verne ont découvert de grands sites mémoriels de la Première Guerre mondiale (Somme, Artois, Ypres, Verdun). Ils ont, en outre, participé à une cérémonie commémorative franco-allemande, sur les thèmes de l'amitié entre les pays et du maintien de la paix.

Le mercredi 29 mars 2017, les élèves ont visité l'Ossuaire de Douaumont où ils ont rencontré les élèves du Lycée Albert Schweitzer de Laichingen (Allemagne) pour commémorer la Grande Guerre. Près de 180 élèves ont assisté à ce moment de recueillement pendant lequel ils ont rendu public leurs créations,  en français et en allemand, pour rendre hommage aux hommes des deux pays qui ont connu « l'enfer de Verdun ».

Après ces lectures, ils se sont rendus main dans la main dans le cloître où, dans une atmosphère de haute fraternité, ils ont pu sceller l'amitié franco-allemande qui a été accompagné par l’écoute de l'hymne européen, le dépôt de gerbes au pied de la Statue du poilu et de celle du silence, et l’observation d’une minute de silence.

Les travaux des élèves sont accessibles sur le portail du collège.