Espace pédagogique > Mobilisation de La Communaute Educative > 1914-1918 : une approche sensible des notions de guerre et de paix en cours d'allemand

1914-1918 : une approche sensible des notions de guerre et de paix en cours d'allemand

Une des oeuvres du projet.
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Cette séquence pédagogique repose sur la participation d’un groupe d’élèves à un projet européen d’art postal sur le thème Kunst- Krieg- Frieden - Remember 1914-1918 (Art-Guerre-Paix / en souvenir de 1914-1918) lancé en Allemagne (voir le site dédié allemand). Les œuvres envoyées seront exposées dans différents lieux du patrimoine mondial de l’UNESCO en Allemagne durant l’année 2014.

Ce projet a été réalisé au lycée franco-allemand de Buc (78) - qui fait partie du réseau des écoles associées de l’UNESCO - par un groupe de 3ème francophones assez homogène dans leur niveau de langue (B1 à B1+, B2 pour les plus avancés) et leur très bon investissement. Elle a constitué l’un des volets d’un projet impliquant toutes les 3èmes de l’établissement autour de la Grande Guerre et plus largement de la semaine de commémoration de la guerre de 14-18, qui concernait toutes les classes de l’établissement, du CM2 à la terminale.

Cette séquence a trouvé sa place en fin de projet sur la Grande Guerre et en amont d’une demi-journée de mise en commun du travail réalisé par toutes les 3èmes sur le sujet.  

L’objectif principal était d’amener les élèves à s’interroger de manière sensible et personnelle sur les notions de guerre et de paix. L’objectif secondaire a été de réinvestir le commentaire d’œuvre d’art expérimenté sur les gravures de G. Grosz dans un commentaire-explication de leur œuvre destiné aux autres élèves et présenté aux autres classes de 3ème lors de la matinée consacrée au projet Grande Guerre.

Ont été organisés l’étude du film de C. Carion Joyeux Noël, une rencontre avec un historien allemand spécialiste du pacifisme, une lecture de différents textes écrits entre 1914 et 1918 qui devait déboucher sur leur mise en scène et un apprentissage du commentaire d’images à propos de différentes gravures de George Grosz sur la Première Guerre mondiale

Les élèves ont disposé d’une grande liberté, la seule contrainte étant celle du support : une enveloppe de format A4, imposée par les organisateurs du projet. Ils pouvaient choisir leur technique : pastel ou gouache, dessin, peinture ou collage ainsi que leur message et leurs partenaires éventuels. Six garçons ont ainsi choisi de réaliser un travail de groupe, deux filles ont réalisé deux œuvres en commun, et tous les autres ont travaillé individuellement. Ils pouvaient aussi consulter de nombreux documents iconographiques. L’impulsion a été donnée en classe, et la fin des travaux a été réalisée à domicile, le tout se déroulant sur 2h de cours.

Lors de la présentation des différentes réalisations franco-allemandes, des diapositives des œuvres réalisées ont été projetées tandis que les élèves lisaient leurs commentaires en allemand au micro, ce qui avait aussi nécessité une mise en bouche (prononciation et intonation). Le principe de cette présentation était en effet que chacun s’exprime dans la langue du partenaire.

Pour finir, les photos et les commentaires des œuvres ont été affichés dans l’établissement afin que tous les élèves puissent en prendre connaissance.