En France > Rhone Alpes > Savoie > Le Centenaire de la tragédie ferroviaire de Saint-Michel-de-Maurienne

Le Centenaire de la tragédie ferroviaire de Saint-Michel-de-Maurienne

© Mairie de St-Michel-de-Maurienne, coll. Girard
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le 12 décembre 1917 eut lieu le plus grand accident ferroviaire qu'ait jamais connu la France. 428 hommes - des permissionnaires de retour du front de l'Isonzo, en Italie - décédèrent dans le déraillement d'un train, en amont de Saint-Michel-de-Maurienne, en Savoie. Cent ans plus tard, 7 communes ont souhaité commémorer cette tragédie survenue en pleine Grande Guerre, avec l'organisation de nombreux évènements entre le 2 et le 18 décembre 2018.

Le 12 décembre 1917, Saint-Michel-de-Maurienne a été le théâtre de la plus grande catastrophe ferroviaire qu’ait jamais connu la France : un train transportant des permissionnaires de retour du front italien déraille en amont de la commune. Le bilan est lourd : 428 hommes périrent dans ce qui restera la catastrophe ferroviaire la plus meurtrière de France. Un silence et une chape de mystère ont pourtant entouré les circonstances de ce drame, resté classé secret militaire de nombreuses années, même après la fin de la guerre. Cent ans après, sept communes ont souhaité faire vivre la mémoire d'une tragédie qui a alourdi le bilan déjà accablant de la Grande Guerre, à travers un projet de commémoration ambitieux placé sous le label officiel Centenaire de la Mission Centenaire, et avec le haut patronage de la Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Armées.

Le programme des commémorations

Du 02 au 18 décembre, les 7 communes à l’initiative du projet commémorent non seulement le centenaire de la catastrophe ferroviaire à travers des cérémonies officielles, mais aussi le centenaire de la Grande Guerre dans son ensemble, en particulier son impact dans ces territoires. Une dizaine de conférences aborderont ainsi différents thèmes : le front italien, les poilus savoyards, le rôle des chemins de fer ou encore la censure militaire.

Au programme de ces journées de commémoration également, l’intervention de différentes associations et collectionneurs pour la mise en place et la reconstitution d’un camp militaire d’époque, différentes expositions thématiques, des animations pour tous, la diffusion de films, des concerts et la mise en place de deux convois ferroviaires qui circuleront les 10 et 12 décembre entre St-Jean-de-Maurienne et Modane. 

> Télécharger le programme intégral (PDF)