En France > Rhone Alpes > Rhone > Le Rhône dans les collections de l'ECPAD

Le Rhône dans les collections de l'ECPAD

À Lyon, la place des Terreaux et les baraques de la Foire. 31 mars 1917. Photographe : Boussuge, Gabriel. Référence : SPA 82 P 937.
© ECPAD
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Les photographies

L’ECPAD conserve vingt-et-un reportages photographiques couvrant une période chronologique allant de 1915 à 1918. Le volume global de photographies traitant du département du Rhône peut s’élever à environ cinq cents clichés.

Deuxième ville de France, Lyon occupe une place primordiale dans l’effort de guerre. Les nombreuses industries présentes dans le département oeuvrent toutes pour l’armée, confectionnant des matériels, des munitions ou des vivres nécessaires à la poursuite des opérations militaires. De nombreuses femmes travaillent dans les chaînes d’assemblage. Dès l’année 1915, plusieurs missions photographiques sont dépêchées dans les usines d’armement et de confection d’effets militaires (SPA 19 Z, SPA 24 Z) où de nombreuses femmes sont embauchées au sein des ateliers. Les grandes industries de la région sont mobilisées, à l’image des usines Berliet, où les obus de 75mm sont produits au même titre que les camions utilisés pour leur acheminement vers le front. La société Hotchkiss, installée à Saint-Fons, dans la banlieue de Lyon, conçoit ainsi les mitrailleuses qui équipent les unités d’infanterie (SPA 19 Z). La ville de Saint-Fons accueille également de nombreux ouvriers étrangers, notamment chinois, embauchés dans les usines de guerre (SPA 5 W). L’ensemble des infrastructures de la ville accueillent des dépôts des armées. Ainsi, la halle Tony Garnier, à Gerland, est reconvertie en entrepôt de munitions (SPA 95 P).

Les films

Calqués sur les thèmes des reportages photographiques évoqués précédemment, quinze films tournés de 1916 à 1918, concernent totalement ou en partie le département du Rhône. Certains de ces films ont été produits par le Service de santé des armées (réf. SS), montrant le rôle de différentes institutions sanitaires dans la rééducation des mutilés de guerre (SS 57, SS 128, 14.18 A 944), dans la reconstruction faciale des gueules cassées (14.18 A 910) et dans la prise en charge des traumatisés de guerre (14.18 A 892).
D’autres films réalisés à Lyon par la Section cinématographique de l’armée traitent de l’inauguration de la Foire de Lyon et du pont Wilson lors du 14 Juillet 1918 (14.18 B 245).

Les archives de la SPCA sur le département du Rhône
Nombre de reportages : 21
Nombre de films : 15

Si vous souhaitez recourir aux images de l'ECPAD pour mener à bien vos projets culturels, vous pouvez consulter les images en médiathèque, commander les images ou commander une prestation.