En France > Picardie > Aisne > Le circuit « Sur les pas d’Anne Morgan »

Le circuit « Sur les pas d’Anne Morgan »

Le parcours Anne Morgan
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Grâce à des totems, un livret et une application mobile, il est possible de découvrir l’héritage contemporain du Comité Américain pour les Régions Dévastées, fondé par Anne Morgan et actif dans le Soissonnais entre 1917 et 1924 pour amorcer la reconstruction suite à la Grande Guerre.

Anne Morgan, le CARD et l’Aisne : les débuts de l’humanitaire

Des premiers combats de 1914 jusqu’à l’offensive allemande de 1918, en passant par la terrible offensive du Chemin des Dames en 1917, des dizaines de milliers d’hommes de tous horizons sont morts dans l’Aisne. L’Aisne a été au coeur des combats et a été détruit à plus de 80%. À l’arrière du front, les populations civiles ont été impactées directement et durement par ce conflit. Elles subissent l’occupation, les destructions et les restrictions. Anne Morgan, américaine et riche héritière, amoureuse de la France et de sa culture, va s’investir pendant plus de 30 ans sur le Chaunois et le Soissonnais pour venir en aide à ces populations.

Fin 1914, elle collecte des fonds pour les soldats français, puis en 1915 fonde l’AFFW, Comité Américain pour les blessés français. En 1917, l’armée française confie à Anne Morgan le domaine de Blérancourt à quelques kilomètres du front. Elle y établit le quartier général de son association d’aide humanitaire aux populations civiles victimes de la guerre, le CARD (Comité Américain pour les Régions Dévastées) avec son amie Anne Murray Dike.

Cette action humanitaire pionnière va contribuer durant 7 ans à la reconstruction de ces territoires. Pour cela, elle construit cinq centres (Anizy-le-Château, Blérancourt, Coucy-le-Château, Soissons, Vic-sur-Aise) qui desservent une centaine de villages avoisinants.

L’action du CARD est multiple : distribution de secours, remise en culture agricole, création de magasins et de centres de distribution, aide sanitaire et sociale, création de foyers, garderies, bibliothèques, encouragement du sport, création d’atelier ou d’usine. Son originalité est de se focaliser sur les populations civiles.

En 1924, elle fonde avec son amie Anne Murray Dike le Musée franco-américain de Blérancourt qui conserve la mémoire de cette action humanitaire. L’AMSAM (Association Médico-Sociale Anne Morgan) oeuvrant dans l’aide à la personne continue aujourd’hui l’activité initiée par Anne Morgan.

« Sur les pas d’Anne Morgan »

Un circuit touristique de 82 km s'étend sur les cinq communes où était installé un centre du CARD : Anizy-le-Château, Blérancourt, Coucy-le-Château, Soissons et Vic-sur-Aisne. Le sens de visite est libre. Dans chaque commune se trouvent les bâtiments utilisés par le CARD :

  • le château à Blérancourt, QG de l’organisation ;
  • le dispensaire et le parc à Vic-sur-Aisne ;
  • la Goutte de lait à Soissons, à côté de la cathédrale ;
  • le quartier des baraquements et l’ancien dispensaire à Anizy-le-Château ;
  • les anciennes maisons et la bibliothèque à Coucy-le-Château.

L'exposition à ciel ouvert « Dans leurs yeux la guerre », présentée dans les anciens bâtiments du CARD ou dans les offices de tourisme des cinq communes, permet de découvrir des visages d’enfants, de jeunes femmes ou de personnes âgées, comme saisis dans le temps.

Un baraquement en bois, du type de ceux de la reconstruction, a été construit par une association de réinsertion à Blérancourt. Il accueillera des expositions dans une atmosphère typique de l’entre-deux guerres. Il est installé derrière l’office de tourisme de Blérancourt et est en accès libre pendant les heures d’ouverture de l’office du Tourisme.

 

Pour en savoir plus

http://www.anne-morgan.org/

http://museefrancoamericain.fr/collection/partez-sur-les-pas-danne-morgan

http://www.aisne14-18.com/circuits-du-souvenir/ASCPIC002FS000JE/detail/blerancourt/sur-les-pas-d-anne-morgan