En France > Picardie > Aisne > La tranchée des rugbymen

La tranchée des rugbymen

Champions de France militaires de rugby, 1914.
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le passage de milliers de soldats par les tranchées de la Grande Guerre se solde par la disparition d’une génération entière de rugbymen français et britanniques, dont le tout premier joueur international britannique, Ronald Simson, tombé au Chemin des Dames le 15 septembre 1914. Le Conseil général de l’Aisne a souhaité s’associer à la Fédération Française de Rugby et à la Mission du centenaire afin de leur rendre hommage. Les 12, 13 et 14 septembre prochains, plusieurs événements réuniront des centaines de jeunes rugbymen français et britanniques au Chemin des Dames et à Laon autour de ce défi sportif pour la mémoire.

Conférence et table ronde : le rugby à l’épreuve de la Grande Guerre

Venu de Grande-Bretagne à la fin du XIXe siècle, le rugby est déjà bien enraciné dans le paysage sportif français à la veille du premier conflit mondial, avant de connaître un essor particulier. Des pages méconnues de l’histoire du sport sur lesquelles reviendra l’historien Michel Merckel à l’occasion d’une conférence qui se tiendra le 12 septembre à Laon. Entre 1914 et 1918, les hommes mobilisés pratiquent désormais le sport dans la zone du front ou au repos. On cherche à éveiller chez eux le courage et l’endurance. Encouragés par le commandement afin de renforcer aussi la cohésion entre les soldats, des tournois de rugby sont organisés à l’arrière, comme ce tournoi au sein du 220ème régiment d’infanterie, organisé en août 1917 sous l’impulsion du joueur du Stade Toulousain, champion de France, Henri Durand, à quelques kilomètres du Chemin des Dames. Ce sont aussi les rencontres avec les soldats britanniques qui vont influencer la pratique sportive en France. Dans le football, le contact avec les «tommies», experts et entraînés, va permettre de perfectionner la manière de jouer des Français. Les nombreux tournois et rencontres organisés avec des équipes de soldats australiens ou néo-zélandais vont avoir aussi un retentissement médiatique qui ajoutera à l’engouement pour ce sport en France qui, malgré la disparition de très nombreux joueurs tués ou blessés, trouvera après-guerre un nouvel essor

Cérémonie d’hommage au « XV du Chemin des Dames »

Une exposition réalisée en partie à partir de travaux pédagogiques menés par les clubs de rugby de l’Aisne se tiendra au stade de Laon pendant le week-end, qui présentera notamment un quinze symbolique constitué de joueurs illustres ayant laissé leur vie au Chemin des Dames. Leur nom figurera sur les maillots des jeunes participants aux rencontres du week-end et leur biographie lu au cours d’une cérémonie qui se déroulera au monument des Basques à Craonnelle. Le n° 1 a été attribué à l’écossais Ronald Simson, tombé à l’âge de 24 ans en tentant de prendre pied sur le plateau du Chemin des Dames avec le corps expéditionnaire britannique, le 15 septembre 1914. Quelques jours après, tombe son compagnon de club, l’écossais James Huggan, suivi également par le premier joueur international ayant joué pour l’Angleterre, qui est tué près de Cerny-en-Laonnois le 17 septembre 1914 : Charles Edward Wilson. Les 12 Français morts ou disparus « choisis » pour cet hommage sont : François Poyedebasque (Aviron Bayonnais, Equipe de France), Emmanuel Iguiniz (Aviron Bayonnais, équipe de France), Achille Fortis (Aviron bayonnais), tout trois décédés les 20 et 21 septembre 1914 vers Craonnelle, Henri Tachoires (Stade Bordelais), Roger Béchade (Périgueux), Paul Weill (Sporting Club de France), Daniel Ihingoué (Aviron Bayonnais, Stade Bordelais, Equipe de France), Henri Cazabon (Stade Toulousain), Jean-Baptiste Brisé (Sporting Club de France), Jean Lastegaray (Stadoceste Tarbais), Joseph Servat (Stade Toulousain), Henri Fellonneau (Racing Club de France).

Un défi sportif pour la mémoire

Pour sensibiliser la jeunesse aux défis de la mémoire, la FFR s’est associé à l’événement afin que « toutes les valeurs que le rugby véhicule soient attachées aux commémorations de la Grande Guerre » comme a tenu à le rappeler son directeur général, Jean-Louis Barthès. Les équipes juniors des clubs de l’Aisne seront invitées à s’affronter au cours d’un tournoi le samedi 13 septembre après-midi, auquel participeront également des jeunes joueurs britanniques. Les rugbymen britanniques morts en septembre 1914 appartenaient à deux clubs londoniens : London Scottish et Blackheath FC, ce dernier étant considéré comme le plus ancien club de rugby d’Angleterre. Ces deux clubs ont souhaité faire le déplacement avec leurs équipes junior pour participer aux cérémonies, au tournoi et aux matchs de gala qui auront lieu le dimanche 14 septembre après-midi. Elles affronteront des joueurs du comité des Flandres de Rugby, mais surtout l’équipe Balendrade du Racing Metro 92, qui viendra rendre ainsi hommage à ses joueurs tombés en 14-18.

Programme

Vendredi 12 septembre

17h30 : conférence de Michel Merckel « 14-18, le sport sort des tranchées », suivie d’une table ronde sous la direction d’Alexandre Lafon, conseiller pour l’action pédagogique auprès de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale et en présence d’historiens et d’anciens internationaux de rugby pour la sortie de l’ouvrage « Tirailleurs d’aujourd’hui, l’hommage des joueurs professionnels de rugby aux combattants de 14-18 », édité par Provale, à l’auditorium du Conservatoire de musique et de danse de Laon (02000). Tronches de Rugby – Tirailleurs d’aujourd’hui a rassemblé quinze joueurs de rugby issus de nations ayant été alliées, contre l’Allemagne, lors de la Première Guerre mondiale dans un ouvrage qui se veut à la fois un hommage aux hommes tombés au combat et une célébration des valeurs d’universalité du sport en général, et du rugby en particulier. Alliées le temps d’un livre, ces quinze personnalités fortes du Top 14 évoquent l’héritage sportif de la Grande guerre et livrent des témoignages sincères, participant du devoir de mémoire collectif (beau livre de 144 pages, parution en octobre 2014).

Samedi 13 septembre

10h30 : cérémonie internationale d’hommage aux rugbymen tombés durant la Première Guerre mondiale dans l’Aisne, au monument des Basques à Craonnelle (02160).

14h00 : tournoi de rugby junior franco-britannique et présentation d’une exposition à partir de travaux pédagogiques sur les rugbymen français et britanniques tombés dans l’Aisne entre 1914 et 1918 réalisés par les écoles de rugby de l’Aisne, au stade Levindrey à Laon (02000).

Dimanche 14 septembre

9h30 : Marche commémorative jusque Cerny-en-Laonnois depuis le cimetière britannique de Vendresse-Beaulne (02860).

10h30 : « Remember Aisne 1914 » cérémonie franco-britannique du centenaire de la première bataille de l’Aisne à Cerny-en-Laonnois (02860).

14h00 : Matchs de rugby franco-britanniques. Blackheath FC face à une sélection du comité de rugby des Flandres London Scottish face à l’équipe du Racing Metro 92 (moins de 18 ans), au stade Levindrey à Laon (02000).

 

Entrée libre / Restauration sur place au stade.

Retrouvez l’agenda des manifestations du centenaire de la Grande Guerre dans l’Aisne sur  http://14-18.aisne.com

Renseignements : 03 23 24 99 53  / missionchemindesdames@cg02.fr