En France > Pays de La Loire > Loire Atlantique > Nantes célèbre 100 ans de jazz

Nantes célèbre 100 ans de jazz

L'orchestre du 369e régiment dirigé par James Reese Europe à Paris qui joue pour les blessés de guerre au pied de l'hôtel de Tunis transformé en maison de convalescence militaire.
© Signal Corps USA 21880
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Du 11 février au 11 mars 2018, cérémonie, concerts, conférences et exposition sont organisés à Nantes pour commémorer le Centenaire de l'arrivée en France du jazz, suite à l'entrée en guerre des Etats-Unis le 6 avril 1917 . C'est notamment à Nantes qu'eut lieu le premier concert officiel de James Reese Europe à la tête de l'orchestre du 15e régiment de la Garde nationale de New York, le 12 février 1918 au Théâtre Graslin.

En débarquant en 1917 pour participer à l’offensive décisive des alliés, les USA ont - sans trop le savoir ni le vouloir - exporté le jazz sur le sol européen. Le lieutenant noir James Reese Europe débarque avec le 15e régiment de la Garde nationale de New York qui deviendra célèbre sous le nom de 369e régiment d’infanterie « Harlem Hellfighters ». Cette unité accomplit plusieurs actes de bravoure, ce qui lui vaut les honneurs militaires français et américains. Mais le 369e régiment possède un orchestre de musiciens de jazz (à cette époque on parle encore de ragtime ou de "negro music") qui est utilisé par l’armée pour son prestige et pour le moral des troupes. Ils donneront de nombreux concerts en France, enracinant ainsi cette nouvelle musique sur le sol européen. A leur arrivée à Brest, le 1er janvier 1918, ils étonnèrent la population locale en jouant une version jazzy de la Marseillaise. Transférés en Loire-Atlantique, ils donnèrent leur véritable premier concert au théâtre Graslin de Nantes, le 12 février 1918.

Cette commémoration entend donc fêter l’arrivée du jazz sur le sol européen mais aussi rendre hommage à l’orchestre des Harlem Hellfighters et plus particulièrement à son chef James Reese Europe. Les différentes propositions commémoratives auront lieu entre le 11 février et le 11 mars 2018.

Les commémorations du centenaire de l’arrivée du jazz en France sont labellisées par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale et devraient être associées au programme d’activités publiques qui accompagneront l’exposition sur l’expérience combattante des Afro-Américains pendant la Première Guerre mondiale, organisée par le National Museum of African American History and Culture de Washington, à l'automne 2019.

Cérémonie

Le 12 février à 19h

Avant le "concert du siècle" du 12 février 2018, une cérémonie militaire franco-américaine aura lieu à l'intérieur du théâtre Graslin à Nantes, à 19h, en présence des petits-enfants du lieutenant James Reese Europe. 
Une plaque commémorative sera dévoilée.

18h-18h45 : aubade donnée sur le perron du théâtre
19h : cérémonie dans la salle, sur scène (discours et dévoilement de plaque)
19h20 : début concert.

 

Concerts

Le 11 février - Concert de Rag’n Boogie

Sébastien Troendle, piano solo
Une plongée dans la musique des bars de La Nouvelle-Orléans au début du XXe siècle.

Dimanche 11 février à 17h
Salle Paul Fort

Concert tout public.
Réservations et renseignement : pannonica.com

12 février - "Le Concert du siècle" à 19h20 

Emile Parisien et Vincent Peirani
Le saxophoniste et l’accordéoniste proposent une improvisation inspirée de la fin de la Belle Epoque, juste avant l’entrée en guerre.

Paul Lay Trio
Dans la veine des chansons des années 30 comme source d’inspiration pour Alcazar Memories, Paul Lay propose un set de chansons du début du siècle, dont certaines de James Reese Europe et des ritournelles que les soldats connaissaient.

Alban Darche Orphicube
Le grand concert du 12 février 1918 est rejoué avec des arrangements modernes des partitions d’époque pour un orchestre contemporain.

Lundi 12 février à 19h
Théâtre Graslin
Ouverture des portes à 18h, Concert à 19h. Réservations et renseignements sur billetterie.angers-nantes-opera.compannonica.com

Avant ce grand concert, une aubade aura lieu sur le perron du théâtre Graslin, de 18h à 18h45.

1er mars - Concert du Jim Europe Syndicate

Une heure de spectacle mêlant jazz et peinture improvisée (action painting) autour des thèmes joués ou composés par James Reese Europe et de la thématique de la présence héroïque des soldats africains américains dans les tranchées françaises. 

Catherine Delaunay : clarinettes
Matthieu Donarier : saxophones
Toma Gouband : batterie, percussions
Guillaume Séguron : contrebasse
Stéphane Cattaneo : pinceaux

Jeudi 1er mars à 19h
Espace Cosmopolis
Entrée libre sur invitation uniquement

Exposition

« La guerre du jazz »

L’exposition a pour thématique le concert du 12 février 1918 et l’arrivée des soldats afro-américains à Nantes et en France. Seront montrées des photos d'archives, des partitions originales d'époque, des archives filmées sur James Reese Europe et les Hellfighters, mais aussi des dessins et peintures inédits créés pour l'occasion.

Du 24 février au 11 mars 2018, de 14h à 18h
Espace Cosmopolis
Entrée libre

Conférences

Le 24 février de 14 à 18h, l'Espace Cosmopolis de Nantes accueille une journée de conférences tous publics autour du jazz, des soldats africains américains et des relations franco-américaines :

  • Yannick Séité, « Comment le Clef Club “started ragtimitis” en France »
  • Claus Walkstein, « Black Military Bands durant la Grande Guerre : Les Coulisses du Jazz »
  • Daniel Vernhettes, « Hellfighters et Black Devils, 25 orchestres militaires noirs américains débarquent en 1918. »
  • Curtis Robert Young, « Quand les peuples du blues chantaient l’Amérique à la France »
  • Laurent Cugny, « Jazz et proto-jazz en France avant James Reese Europe »
  • Alexandre Pierrepont, « 1918, 1968, 2018 : ricochets sur l’Atlantique noire».

Organisation et modération : Joana Desplat-Roger, Thomas Horeau et Edouard Hubert.

Les actes du colloques seront publiés dans la revue Epistrophy