En France > Nord Pas de Calais > Pas de Calais > Jardins de la paix - A Arras, "La paix des sonneurs" (Ecosse)

Jardins de la paix - A Arras, "La paix des sonneurs" (Ecosse)

Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)
© art & jardins | Hauts-de-France - Yann Monel

Dédié à la mémoire des combattants écossais de la Grande Guerre, "La paix des sonneurs" est l'un des douze "jardins de la paix" créés dans les Hauts-de-France, dans le cadre d'un vaste projet international d'art paysagiste, porté par l'association arts & jardins Hauts-de-France et la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.
 

La Paix des sonneurs est un jardin qui rend hommage aux troupes écossaises qui se sont battues pendant la Grande Guerre. Les paysagistes Anna Rhodes et Melissa Orr se sont laissées inspirer par les joueurs de cornemuses, qui se tenaient non armés en première ligne des bataillons écossais et galvanisaient les troupes de leurs sons puissants. 2500 joueurs de cornemuse ont servi pendant la Grande Guerre, 600 ont été blessés, 500 ont été tués.

Le son des cornemuses a historiquement ponctué la vie des Ecossais et véhicule encore aujourd’hui une signification culturelle importante. En emportant avec eux le son des cornemuses sur le champ de bataille, les troupes écossaises ont conservé leur identité, tout en gardant un lien avec leur terre natale.

Les végétaux choisis pour ce jardin rappellent les vastes paysages écossais, dont se languissaient les troupes. Le long du chemin reproduisant le plan d’une tranchée, des promontoires permettent aux visiteurs de s’élever, tout comme les sonneurs qui surplombaient le champ de bataille lors des combats. Depuis cette vue surélevée, des sculptures de cornemuses ponctuent le jardin, faisant référence à la progression de la musique et des troupes au combat.

Les artistes

Nées respectivement en 1989 et 1983, les paysagistes Anna Rhodes et Melissa Orr vivent et travaillent à Edinburg (Ecosse). Toutes deux sont tutrices en architecture du paysage à l’Université d’Edinburg. En 2017, elles ont été lauréates du Festival international des jardins à Chaumont-sur-Loire. (© Photo ci-contre : Irène de Rosen)

> En savoir plus sur ce jardin