En France > Nord Pas de Calais > Nord > Le Nord dans les collections de l'ECPAD

Le Nord dans les collections de l'ECPAD

Groupe de fantassins observant un soldat pêchant à la ligne dans le canal, à Bergues. 31 août 1917. Photographe : Paul Queste.
© ECPAD
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Les photographies

L’ECPAD conserve la production d’images réalisées entre 1915 et 1919 par les opérateurs militaires de la Section photographique de l’armée (SPA). Pour le département du Nord et la région Nord-Pas-de-Calais, le fonds d’images officielles compte quatre-vingt-sept reportages constitués à l’aide de négatifs couchés sur plaques de verre.

Situé sur l’axe de progression des armées allemandes, le département du Nord est en grande partie envahi dès le mois d’août 1914. Les grandes cités, telles que Lille, Valenciennes ou Maubeuge tombent sous le contrôle des forces allemandes. Durant quatre ans, le département du Nord devient l’un des principaux secteurs du front occidental, où combattent des millions de soldats originaires de dizaines de nations, et parmi eux des travailleurs chinois.

Les fonds privés

La collection des fonds privés rassemble six reportages photographiques issus des collections amateurs versées à l’ECPAD. Ces fonds apportent un regard complémentaire sur la guerre. On peut signaler plusieurs dons très intéressants pour l’histoire du département, dont voici deux exemples :

  • La collection Reuter (réf. D 113) figure parmi ces collections à l’histoire improbable. En effet, ce fonds d’archives photographiques est composé de deux cent cinquante-trois clichés réalisés par un médecin allemand du 3e régiment d'infanterie n°172 de Haute-Alsace. Ces images présentent des villes du Nord (Rethel, Lille, La Bassée, Moisnil, Loos, Cambrai, Douai, Marquillis) et du Pas-de-Calais (Arras, Lens, Bapaume, Grévillers) durant l’occupation allemande.
  • Le fonds Émile Dhermies (réf. D129) est une petite collection (vingt-quatre clichés et cartes postales) qui illustre profondément toute la tragédie engendrée par la première guerre mondiale pour les habitants du département. Originaire de Banteux, au sud de Cambrai, Émile Dhermies est fait prisonnier lors de la bataille de Maubeuge, en septembre 1914. Envoyé dans un camp en Allemagne, il parvient à faire parvenir plusieurs cartes à sa famille, ainsi qu’une photo de lui. De retour dans son foyer de Banteux, ravagé par la guerre, il décède en 1920 des suites d’une maladie contractée durant sa captivité. Son nom est inscrit sur le monument aux morts du village.

Les films

La filmographie de la Section cinématographique de l’armée (SCA) consacrée au département du Nord est calquée sur les événements photographiés évoqués précédemment. L’ECPAD conserve soixante-dix-neuf films réalisés entre 1918 et 1919, évoquant, eux aussi totalement ou en partie, le Nord libéré.

Plusieurs thèmes sont représentés, tels que les villes détruites lors des derniers combats de l’automne 1918. Les villes de La Bassée, Armentières, Cambrai, Maubeuge, Lille sont ainsi filmées par les opérateurs militaires. Le fonds d’archives filmiques de l’ECPAD possède également une collection de films d’actualité réalisés par l’armée britannique (Topical Film Company). Ces derniers témoignent aussi de la libération du Nord, notamment à Cambrai et Roubaix.

Les archives de la SPCA sur le Nord
Nombre de reportages du SPA : 87
Reportages des fonds privés : 28
Nombre de films : 79

Si vous souhaitez recourir aux images de l'ECPAD pour mener à bien vos projets culturels, vous pouvez consulter les images en médiathèque, commander les images ou commander une prestation.