En France > Lorraine > Meuse > Les commémorations de la bataille de Verdun, une mémoire partagée

Les commémorations de la bataille de Verdun, une mémoire partagée

Cérémonie commémorative de la bataille de Verdun, le Général de Gaulle à l'Ossuaire de Douaumont, 1966
© coll. privée Jean-Pierre Verney
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Au lendemain de la guerre, le champ de bataille de Verdun se transforme en un haut-lieu de mémoire habité par de nombreux monuments.

L'Ossuaire de Douaumont

Aujourd'hui, la bataille de Verdun est devenue dans la mémoire collective le symbole de la Grande Guerre. Ce statut exceptionnel s'est construit dès le début de la bataille par le souvenir qu'en ont gardé les soldats, celui d'un enfer sans équivalent, marqué également par la remise à la ville de la légion d’honneur par le Président de la République dès le 13 septembre 1916. La construction de ce statut se poursuit avec l’érection de monuments, dont l’Ossuaire de Douaumont, financé par une souscription en France et à l’étranger. Les premières pierres de l'Ossuaire provisoire sont posées sous l'impulsion de Mgr Ginisty, évêque de Verdun, en 1920, pour donner une sépulture décente aux hommes tombés lors de la bataille. Le transfert de l’Ossuaire provisoire à l’Ossuaire définitif a lieu le 17 septembre 1927 et ce dernier est inauguré officiellement en 1932.

> En savoir plus sur l'histoire de la bataille

> Visiter l'Ossuaire de Douaumont

Les commémorations de Verdun

Le premier temps fort des commémorations se déroule en 1936, vingt ans après la bataille, en présence de nombreux anciens combattants qui y associent la jeunesse et des délégations étrangères, dont une forte représentation allemande. En 1939 la Fédération nationale André Maginot souhaite ouvrir sur le champ de bataille un mémorial. Le projet reprend après guerre, en 1951, avec la création du Comité national du Souvenir de Verdun dont le président est l'écrivain et ancien combattant de la Grande Guerre Maurice Genevoix, auteur de Ceux de 14. Le mémorial est inauguré en 1967.

> En savoir plus sur le Mémorial de Verdun

Le 29 mai 1966, le Général de Gaulle se rend à Douaumont pour le cinquantenaire de la bataille. Son discours, qui s'adresse aux peuples français et allemands, poursuit l'œuvre de rapprochement franco-allemand après la signature en janvier 1963 du traité de l'Elysée.

> Dans les collections de l'INA : le discours du Général de Gaulle à Douaumont

En 1984, François Mitterrand et Helmut Kohl rendent ensemble hommage aux morts de deux guerres mondiales. Ils participent à plusieurs cérémonies au cimetière militaire allemand de Consenvoye et au cimetière national français de Douaumont. Soixante-dix ans après la bataille, leur visite s'inscrit dans une période de rapprochement entre les deux pays.

> Voir la vidéo