En France > Les temps forts de l'année 2018

Les temps forts de l'année 2018

© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Depuis 2014, les commémorations du centenaire de la Grande Guerre rythment les années, popularisent cette mémoire et participent de l’attractivité culturelle de notre pays. 1918 fut une année d’affrontements et de batailles. Aux offensives allemandes du printemps succéda la rupture de l’équilibre des forces en faveur de l’Entente. À l’été, la seconde bataille de la Marne fut un succès des Alliés sous l’autorité du maréchal Foch. Le 11 novembre 1918, le silence des armes est tombé sur la ligne de feu. Le temps fort de 2018 sera les commémorations du centenaire de l’armistice. L’Oise et la clairière de Rethondes y occuperont une place importante. Leçon de paix pour demain, la France saura accueillir les nations du monde entier. L’État et en particulier le ministère des Armées prendront toute leur part. L’action résolue du Père la Victoire sera au coeur de « l’année Clemenceau ». Cette année encore, nos territoires s’empareront de l’opportunité du Centenaire et feront du tourisme mémoriel une invitation à découvrir notre patrimoine.

Geneviève Darrieussecq
Secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées

Un Centenaire officiel

  • L’année 2018 sera l’année Clemenceau, président du conseil et ministre de la guerre à partir du 17 novembre 1917.
  • Quelques jours avant le 11 novembre 2018, le Président de la République se rendra dans les départements français qui ont été le théâtre des combats de 1914 à 1918, au cours d’une itinérance mémorielle et politique sur le champ de bataille qui résonnera sur l’ensemble du territoire.
  • Le 11 novembre 2018, la France invitera tous les chefs d’État et de gouvernement des nations belligérantes à Paris pour une cérémonie de commémoration internationale. Une séquence bilatérale sera également organisée avec l’Allemagne.

Un Centenaire des Français

Comme chaque année depuis 2014, la Mission du Centenaire labellise des événements organisés sur l’ensemble du territoire par différents porteurs de projets (collectivités territoriales, associations, musées et services d’archives, écoles, universités…).Créé par les Français et pour les Français, ce programme national sera lancé officiellement au printemps 2018. Il sera le point d’orgue du travail mené depuis 2013 par les comités départementaux et académiques du Centenaire, avec l’appui du conseil scientifique de la Mission du Centenaire.

L’année Clemenceau

Surnommé « Père la Victoire » par les Français, Georges Clemenceau fut président du Conseil et ministre de la Guerre à partir de novembre 1917. Sa volonté et son autorité ont marqué l’année 1918, qu’il passa en grande partie à sillonner les tranchées. 2018 sera l’année Clemenceau, en hommage à celui
qui guida la France pendant la dernière année de la Grande Guerre. De sa maison natale à Mouilleron-en-Pareds (Vendée), à l’emplacement de sa sépulture à Mouchamps (Vendée), en passant par l’appartement de la rue Franklin (8e) qu’il occupait quand il était à Paris, de nombreux événements seront organisés dans la France entière autour de la figure de Clemenceau. Un portail Internet consacré à l'année Cemenceau sera prochainement mis en ligne.

Un Centenaire international

L'année 2018 verra de nombreux pays venir commémorer en France, à travers de grandes cérémonies, la mémoire de leurs combattants tombés sur le champ de bataille français : 

09 avril : le Portugal commémorera les 100 ans de la bataille de la Lys à Richebourg (Pas de Calais).
25 avril : ANZAC Day à Villers-Bretonneux (Somme), au lendemain de l’inauguration du centre Sir John Monash, centre d’interprétation sur le rôle de l’Australie dans la Grande Guerre.
A partir du 26 mai, les Etats-Unis organiseront plusieurs cérémonies retraçant le parcours de leurs troupes sur les champs de bataille. La commémoration de la bataille de Bois Belleau (Aisne), le jour de Memorial Day (28 mai), sera un point culminant de ce parcours.
30 juin : la République tchèque et la Slovaquie célèbreront les 100 ans de la création de l’Etat tchécoslovaque à Darney (Vosges).
08 août : une cérémonie internationale regroupant l’Allemagne, l’Australie, le Canada, les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne sera organisée à Amiens pour les 100 ans de la bataille d’Amiens.
04 novembre : la Nouvelle-Zélande commémorera les 100 ans de la libération du Quesnoy (Nord) par leurs troupes.

Menées de front, ces grandes orientations permettront aux Français de clore le centenaire de la Grande Guerre par une année qui s’annonce exceptionnelle, aussi bien par l’ampleur de la mobilisation dans les territoires que par la charge symbolique des grands rendez-vous qui mèneront au centenaire de
l’armistice, le 11 novembre 2018.