En France > Les lieux de mémoire polonais en France

Les lieux de mémoire polonais en France

Cimetière polonais à Auberive (Marne)
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Nombreux furent les Polonais à s’engager volontairement dans l’armée française dès 1914. Avec la création de l’armée polonaise en 1917, placée sous les ordres autonomes du général Haller en 1918, la Pologne compte parmi les nations à entretenir aujourd’hui encore une mémoire militaire vive sur le front Ouest. 

La gestion des corps des soldats polonais

Dès février 1922, le général Sosnkowski, alors ministre de la Guerre de la République polonaise, s’adresse au ministre des Pensions français André Maginot, afin d'exprimer le désir de la nation polonaise de réunir les sépultures des soldats polonais mort en France, dans un cimetière spécialement créé pour eux. Le 16 mars, le ministre Maginot répondit que l'Etat "sera heureux d'offrir au gouvernement polonais le terrain nécessaire et d'y effectuer à ses propres frais le transfert et le regroupement des corps de soldats polonais".

Les diverses réunions qui suivirent aboutirent dans un premier temps à créer, en avril 1923, un tel cimetière à Prosnes (Marne), dans la 6e région militaire. Au terme de nouvelles discussions, en octobre 1923, il fut décidé de regrouper les sépultures polonaises dans le cimetière militaire français du Bois du Puits, à Aubérive (Marne).

Des instructions furent adressées au chef du secteur d'état-civil de Mourmelon dans ce sens. Le gouvernement polonais ayant accepté ce choix, chargea son attaché militaire en France de la réalisation de ce projet avec le Service des Sépultures de guerre.

Exhumations et regroupement durèrent de 1923 à 1926. Dans les années 30, le cimetière national d'Aubérive fut embelli et le carré polonais réaménagé. Les emblèmes en bois des tombes furent remplacés par des modèles en ciment, résistant aux intempéries. Murets d'ossuaires, portail, mât des couleurs et plantations donnèrent au cimetière son aspect actuel.

Sur 23 461 m2, reposent à Aubérive les corps de 6 424 Français, dont 2 908 en trois ossuaires, et 129 Polonais, combattants de la Première Guerre mondiale ainsi que 256 Polonais de la guerre 1939-1945. 175 militaires polonais de 1914-1918 sont inhumés dans 28 autres départements, dont 54 en Meurthe-et-Moselle, 32 dans les Vosges, 22 dans la Sarthe, 13 dans les Hauts-de-Seine...

Mémoriaux monumentaires

Le 25 juillet 1954, le monument aux soldats polonais de la Grande Guerre du cimetière d'Aubérive, œuvre de Regulski, a été inauguré par le général Pierkarski, en présence d'une nombreuse assistance composée d'anciens combattants des deux pays, de leurs familles et des autorités du département. Des soldats du 7e Régiment de Cuirassiers de Reims formaient une garde d'honneur.

Dans le Pas-de-Calais, à la Targette (commune de Neuville-Saint-Vaast), s'élève le monument aux morts polonais engagés à la Légion étrangère, œuvre du sculpteur Maxime Real del Sarte. Erigé en décembre 1929, grâce aux Polonais du Pas-de-Calais constitués en un comité d'honneur qui recueillit les fonds nécessaires, il fut inauguré le 21 mai 1933 par l'ambassadeur de Pologne.