En France > Ile de France > Paris > Le cycle « La Grande Guerre et le Liban »

Le cycle « La Grande Guerre et le Liban »

Bibliothèque orientale de Beyrouth.
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Pour commémorer la Première Guerre mondiale et son impact sur le Liban, l'Association des Amis de la Bibliothèque Orientale de Beyrouth (AABOB) organise un cycle d'expositions, de concerts et de tables rondes du 12 au 21 novembre 2014 à Paris.

Un État né de la Grande Guerre

Sous domination ottomane tout au long du conflit, la région du Liban est placée dès le lendemain de la guerre sous mandat français suite à la conférence de San Remo en avril 1920 qui scelle le partage de l'Empire ottoman, en s'appuyant sur les accords secrets de Sykes-Picot de 1916. Le 1er septembre 1920, l'État du Grand-Liban est proclamé par le général Gouraud, lui-même héros de la Grande Guerre. Cet État naissant est le fruit d’un long processus de réflexion et d’affirmation d’une conscience nationale, au sein des élites pionnières de la Renaissance (Nahda) arabe. Écrivains, journalistes et poètes exilés à Paris, au Caire et à New-York fondent alors journaux et clubs littéraires, où l’identité libanaise est mise en valeur. Le Liban se positionne comme une terre de rencontre des cultures, un carrefour entre Orient et Occident. Après l’indépendance en 1943, une formule originale d’avant-garde, celle du Pacte national entre les composantes communautaires du pays, préside à l’élaboration de la Constitution et la renforce.

Aujourd'hui, l’actualité internationale interroge la pertinence de ce Pacte singulier, à l’heure où la région dans son ensemble connaît une exacerbation des identités confessionnelles. Cent ans plus tard, les États du Moyen-Orient issus du démembrement de l’Empire ottoman sont en proie à des convulsions internes douloureuses. La charpente constitutionnelle et géographique sur laquelle ils furent édifiés à la suite du découpage franco-britannique du début du siècle dernier subit les contrecoups des révolutions actuelles et des turbulences politiques, même si elle tient toujours. La région est-elle entrée dans l’ère post Sykes-Picot ?

L'exposition

L’exposition organisée par l'AABOB à la mairie du 1er arrondissement de Paris, a pour objectif de retracer le déroulement et les retombées de cette période charnière qui reste mal connue des jeunes générations au Liban, et a fortiori en France. Elle vise également à susciter la réflexion.

Les documents présentés proviennent de plusieurs sources. La première est constituée du fonds d’archives de la Compagnie de Jésus au Proche-Orient (lettres, diaires, inventaires, notes personnelles, exhumées et classées par Christian Taoutel et Pierre Wittouck s.j.), qui a fait l’objet d’une première exposition à la crypte de l’église Saint-Joseph des Pères jésuites à Beyrouth, en mai 2014. La deuxième source provient des archives du Ministère français des Affaires étrangères. Ces archives donnent un aperçu de l’ampleur et de la richesse des fonds du Ministère qui seront à la base d’une grande exposition sur le Liban prévue en 2016. À ces collections viennent également s’ajouter les photos du fonds de la Bibliothèque Orientale de Beyrouth. Fondée en 1875, la BO dispose d’une photothèque exceptionnelle. C’est précisément pour contribuer à la sauvegarde, au développement et au rayonnement de cette Bibliothèque et trouver des financements pour sa rénovation que l’AABOB, association à but non lucratif (loi de 1901), a été créée à Paris en 2006 par des amis du Liban. Enfin l’exposition présente des documents inédits, dont un carnet remis au Haut-commissaire français, le Général Gouraud, à son arrivée fin novembre 1919 au Liban, pour le sensibiliser à la famine qui avait sévi durant la guerre au Mont-Liban et à Beyrouth. Ces documents font partie de la collection privée de l’écrivain et historien Gérard D. Khoury, qui les a prêtés à l’association pour les besoins de l’exposition.

Informations pratiques

La Grande Guerre et le Liban
Du 12 au 21 novembre
Mairie du 1er arrondissement de Paris - 4 place du Louvre 75001 Paris
 www.mairie01.paris.fr

Contact

Les tables rondes

Quatre tables rondes, réunissant historiens, écrivains, chercheurs et universitaires sont proposées. Elles reviennent sur le Mont-Liban durant la guerre de 14-18, sur les contextes historiques et culturels qui tissent la trame foisonnante du Levant et sur la difficulté de la transmission de la mémoire et aux tentatives de surmonter les traumatismes de l’Histoire par le récit ou le cinéma. Les intervenants s'intéressent également au présent et l’avenir d’un Moyen-Orient dont les spasmes violents laissent croire à une refonte de la carte géopolitique établie cent ans plus tôt par les accords Sykes-Picot. Leurs interventions feront l’objet d’une publication aux éditions Geuthner, intitulée : Le Liban et la Grande Guerre de 1914-1918.

> Voir le programme des tables rondes

Concerts

Deux concerts sont organisés, le premier, à l’Oratoire du Louvre, le samedi 15 novembre et le deuxième, au Reid Hall, le dimanche 16 novembre. Ces deux concerts sont dédiés à tous les défunts de guerres.

Informations pratiques 

Le 15 novembre, concert à l'Oratoire du Louvre à 19h.
145 Rue St-Honoré - 75001 Paris

Le 16 novembre, concert au Reid Hall à 15h.
4 Rue de Chevreuse - 75006 Paris