En France > Ile de France > Paris > Autour de l'exposition « Vu du Front. Représenter la Grande Guerre » : série de concerts au Musée de l'Armée

Autour de l'exposition « Vu du Front. Représenter la Grande Guerre » : série de concerts au Musée de l'Armée

L'Hôtel national des Invalides - musée de l'Armée
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Après plus de 2 000 concerts, la saison musicale du musée de l'Armée fête cette année son 20e anniversaire et propose à cette occasion une programmation exceptionnelle. Les concerts s'inscrivent au sein de plusieurs cycles se référant à des thématiques en lien avec les expositions du musée, ou à des partenariats spécifiques.

Une programmation de neuf concerts est ainsi proposée entre décembre 2014 et janvier en écho à l'exposition « Vu du Front. Représenter la Grande Guerre », présentée au musée de l'Armée jusqu'au 25 janvier 2015, et en lien avec la collection « Les Musiciens et la Grande Guerre » publiée aux éditions Hortus.

Programmation

Orchestre Symphonique de la Garde Républicaine

Nicolas Stavy : piano, Sébastien Billard : direction.

  • Benjamin Britten, Diversions, Concerto pour piano main gauche et orchestre – 35’;
  • Mel Bonis, La Cathédrale blessée, pour piano seul ;
  • Gabriel dupônt, extrait du cycle Les heures dolentes, pour piano seul (centenaire de sa mort) ;
  • Alex de Taeye, Croix de Bois : Veillée d’armes – Bataille – Morne Plaine (1926) ;
  • Edward Elgar, Polonia pour orchestre.

Une prestigieuse formation orchestrale associée au protocole et au cérémonial de l’État à son plus haut niveau et un pianiste sensible et passionné. Avec un programme particulièrement original comportant notamment un concerto bouleversant dont la commande fut passée par le pianiste autrichien Paul Wittgenstein, amputé du bras droit pendant la Grande Guerre. Notons qu’une dizaine de compositeurs de grand renom composèrent à son intention et à sa demande des concertos pour la main gauche... qu’il négligea cependant parfois de jouer.

Jeudi 4 décembre 2014, 20h00 – Cathédrale Saint-Louis des Invalides

Philippe Brandeis

Philippe Brandeis : orgue, Alena Vacikova : soprano, Lukas Michel : accompagnement piano.

  • Paul Hindemith, 2 Stücke für Orgel ;
  • Charles Villiers Stanford, Sonata n°2 'Eroica' ;
  • Nadia Boulanger, Pièce sur des airs flamands ;
  • Herbert Howells, Rhapsody n°. 3 ;
  • Harvey B. Gaul, Chant for the Dead Heroes ;
  • Georges Kriéger, Toccata ;
  • Giulio Caccini, Chants de Noël et Ave Maria, pour soprano et piano.

À la tribune et aux claviers du flamboyant Grand Orgue de Saint-Louis, son brillant titulaire dans un récital particulièrement original intégrant l’évocation conjointe de compositeurs français, allemand, anglais, irlandais et américain, dans un émouvant hommage rendu à tous les héros anonymes de la Grande Guerre. En écho à ce récital, quelques chants de Noël tchèques, en cette période de l’Avent.

Dimanche 7 décembre 2014, 17h00 – Cathédrale Saint-Louis des Invalides

Duo Contraste

Cyrille Dubois : ténor, Tristan Raës : piano.

  • Lilli Boulanger, Clairières dans le ciel, cycle de mélodies ;
  • Joseph-Guy Ropartz, Odelettes
  • Georges Migot, Sept petites Images du Japon ;
  • Jacques de la Presles, Chanson de la Rose ; La branche d’acacia ; Heureux ceux qui sont morts ;
  • Pierre Vellones, 2 mélodies : Lettre du Front et Aux gonces qui se débinent.

Un remarquable et authentique jeune duo chant-piano qui se distingue désormais sur les scènes internationales, dans un répertoire poignant de mélodies témoignant des sentiments intimes des combattants au front, mais aussi des compositeurs restés à l’arrière : séparation, solitude, révolte, exaltation... Une vraie réhabilitation d’auteurs et répertoires superbes mais injustement méconnus, par deux jeunes artistes éperdument attachés à cette forme d’expression aussi exigeante que raffinée, qu’ils auront à cœur de vous faire découvrir et partager, dans l’intimité d’un récital de salon et au sein d’un cadre propice au recueillement

Lundi 12 janvier 2015, 20h00 – Grand Salon – Invalides

Alain Meunier et Anne le Bozec

Hommage à Maurice Maréchal (1892 – 1964), Alain Meunier : violoncelle, Anne le Bozec : piano.

  • Gabriel Fauré, Elégie
  • Johannes Brahms, Sonate pour violoncelle et piano en mi mineur op 38 ;
  • Claude Debussy, Sonate n°1 pour violoncelle et piano en ré mineur (1915) ;
  • Arthur Honegger, Sonate pour violoncelle et piano (H. 32) 1920.

Un vibrant hommage au grand violoncelliste par un des meilleurs disciples du maître Maurice Maréchal, qui créa bien des œuvres de Debussy et Caplet, et nous apporte, grâce à ses Carnets de Guerre de précieux témoignages personnels sur le quotidien dans les tranchées, transcendé par la musique jouée sur son fameux violoncelle Le Poilu, fabriqué dans le bois d’une caisse de munitions allemande. Venez entendre une véritable formation de sonate et découvrir l’alchimie exceptionnelle qui se tisse entre ces deux très grands interprètes dont la sensibilité fusionne en une bouleversante communion musicale.

Vendredi 23 janvier 2015 – 20h00 – Grand Salon – Invalides

Informations pratiques

Toutes les informations sur la programmation sont disponibles sur le site du musée de l'Armée.

Contact : culture@musee-armee.fr - 01 44 42 32 72