En France > Champagne Ardenne > Ardennes > Un projet de valorisation des forêts d'Argonne porté par l'ONF

Un projet de valorisation des forêts d'Argonne porté par l'ONF

© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

En 2018, l'Office National des Forêts (ONF) souhaite engager un programme de mise en valeur de plusieurs lieux en Argonne emblématiques de l'intervention américaine lors de la Première Guerre mondiale, tant pour assurer la persistance du souvenir que pour regarder vers l'avenir. Ce projet, actuellement en recherche de financement, a été labellisé par la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale et l’U.S. World War One Centennial Commission.

Présentation du projet

L'objectif du projet est de mettre en lumière ces différents sites touchés par la guerre, afin d'illustrer leur place stratégique dans le déroulé des opérations - site de la croix du Bayle, forêt domaniale d'Ariethal - ou le souvenir - cimetière américain de Romagne - Montfaucon.

Il s'agit également de montrer l'importance de la forêt dans le processus de cicatrisation des milieux naturels et dans la préservation des vestiges de la Grande Guerre.

L'intervention américaine fin 1918

Fin septembre 1918, la 35e division, où servait celui qui deviendrait le président Truman, lança l'offensive en forêt d'Argonne dont le but final était la prise de la Côte de Châtillon. Dès le premier jour, le Lt. Col. Patton, à la tête de ses tanks, fut blessé.

La 35e division fut rapidement remplacée par la Première Division qui, en 10 jours de combat, avança entre monts et vallées de près de 4 km, capturant 10 places fortes au prix d'environ 9.000 pertes, dont 1.700 morts.

Sortie exsangue des combats de l'Argonne, la Première Division, unité d'élite de l'armée américaine, fut relevée par la 42e division américaine, une division composée d'unités de la Garde Nationale, plus connue sous le nom de Rainbow division. Le régiment de New York, commandé par le Colonel "Wild Bill" Donovan, fondateur de l'OSS (précurseur de la CIA) lança l'offensive, mais la Côte de Châtillon fut finalement conquise le 16 octobre 1918 par les soldats d'Alabama et Iowa, commandés par le Colonel Douglas MacArthur.

Les 4 volets du programme

1. Point de lecture paysagère à la croix du Bayle

Un promontoire naturel surplombant la campagne environnante est situé sur la commune de Cornay. Une table d'orientation localisant les zones de combats et les sites d'intérêt y sera installée et le site sera aménagé afin d'en améliorer l'accessibilité et d'accueillir le public dans de bonnes conditions de sécurité.

2. Plantation commémorative en forêt

Une plantation symbolique reconstituant le blason de la Big Red One est en cours de réalisation. Des essences d'origine nord-américaine ont été utilisées : chêne rouge, séquoia. Afin de la mettre en valeur et de créer une interaction avec les visiteurs, un sentier sera implanté tout autour. Il est possible de rendre ce sentier accessible aux personnes à mobilité réduite.

3. Sentier de mémoire en forêt

Un parcours de mémoire à double thématique botanique et historique présentera les plantes obsidionales propagées par les armées, ainsi que les vestiges encore visibles de la guerre. Une aire d'accueil sera réalisée à l'entrée, avec abris, panneaux d'informations et signalétique d'ensemble. Respect des lieux et préservation des vestiges et de la biodiversité seront privilégiés pour ce projet, qui s'inscrit dans la politique de gestion durable de l'ONF.

4. Valorisation pédagogique des lieux

Des animations et des sorties pédagogiques seront réalisées sur ces parcours par notre agent ONF, spécialiste de l'histoire de ces sites. Le cimetière américain de Romagne-Montfaucon sera le point d'orgue de ces sorties. Une plaquette d'information touristique sera également réalisée, en lien avec les acteurs du tourisme.

> Soutenir le projet / obtenir plus d'informations  : onf.fr/forets-grand-guerre/