En France > Bretagne > Ille Et Vilaine > L’Ille-et-Vilaine dans les colllections de l'ECPAD

L’Ille-et-Vilaine dans les colllections de l'ECPAD

Rennes, centre de rééducation des mutilés de guerre. 10 juin 1918. Plaque stéréoscopique. Photographe : Édouard Brissy. Référence : SPA 97 D 5348.
© ECPAD
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Les photographies

L’ECPAD ne détient que quatre reportages photographiques relatifs, totalement ou en partie, au département d’Ille-et-Vilaine.

Deux reportages concernent la ville de Rennes et montrent l’arsenal où sont entreposées des munitions et des armes allemandes récupérées sur les champs de bataille, ainsi que l’hôpital où les soldats blessés suivent des phases de rééducation de leurs fonctions motrices. Des appareils électriques et mécaniques sont utilisés par les médecins militaires pour compléter les soins (salles de radiographie et d'électrothérapie). Un centre de rééducation aux travaux agricoles permet une réadaptation aux mutilés équipés de prothèses spéciales (réf. SPA 97 D).

À Châteauneuf, des officiers allemands prisonniers de guerre sont internés dans un camp où ils vaquent à diverses occupations (réf. SPA 15 D et SPA 18 Z).

Dans les fonds privés que possède l’ECPAD, des clichés réalisés par un artilleur en permission montrent la ville et les plages de Saint-Malo ainsi que la tour Solidor de Saint-Servan.

Les films

L’ECPAD détient un film sur la rééducation des mutilés de guerre aux travaux des champs, tourné à Rennes, qui complète le reportage photographique mentionné plus haut. Grâce à des prothèses spéciales, ils peuvent faucher, labourer, bêcher, ratisser, sarcler et repiquer des légumes, charger une charrette et même conduire un tracteur.

Le film existe en deux versions, l’une agrémentée de cartons-titres bilingues français-anglais et l’autre sans cartons.

L’ECPAD possède également un document réalisé en août 1918 au centre d’entrainement physique de Dinard. Les images prises par l’opérateur Chaix montrent les exercices suivis par les enfants de troupe lors de leur formation préparatoire militaire. Ils participent à plusieurs ateliers sportifs, jouant au football par exemple, et militaires, lançant des grenades ou maniant la baïonnette.
Rennes. Rééducation des mutilés à la terre.

Les mutilés, grâce à un astucieux appareillage, peuvent faucher un pré et charger avec une fourche le foin sur une charrette. De même, la conduite d’une charrue attelée à deux chevaux leur est accessible à l’aide d’un appareil qui remplace leur avant-bras droit sur le manche d’une charrue. Un mutilé de l’avant-bras met en gerbe la paille qu’il vient de tirer d’une meule afin de former un tas. Un nouvel amputé fauche de l’herbe avec une faucille tenue dans sa main gauche et conçoit une botte. Tous les mutilés sont munis d’appareils spéciaux pour le travail de la terre ; cela leur permet de ratisser, sarcler et repiquer des betteraves. Après avoir étendu du fumier à l’aide de fourches dans un pré bordé d’une haie, ils retournent le champ avec un gros tracteur remorquant une charrue, le tout sous les yeux de civils et de militaires. Un peu plus loin, un mutilé coupe de l’herbe avec un appareil spécial.

Les archives de la SPCA sur l’Ille-et-Vilaine
Nombre de reportages : 4
Nombre de films : 3

Si vous souhaitez recourir aux images de l'ECPAD pour mener à bien vos projets culturels, vous pouvez consulter les images en médiathèque, commander les images ou commander une prestation.