En France > Alsace > Haut Rhin > Le Kilomètre Zéro du front de l’ouest de la Grande Guerre

Le Kilomètre Zéro du front de l’ouest de la Grande Guerre

Le premier poste allemand du front. Sundgau.
© André Dubail
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Généralement mal situé par les cartes du front, même par celles qui se prétendent les mieux renseignées, le Kilomètre Zéro du front de l’ouest de la Grande Guerre, l’endroit précis où les lignes du front tant allemandes que françaises se sont ancrées à la frontière suisse, se trouve à Pfetterhouse, dans le Haut-Rhin. Bien connu pendant la durée des hostilités, puisque Georges Clemenceau y est venu en personne le 11 février 1918, le site du Km 0 est peu à peu sorti des mémoires. Les historiens eux-mêmes se sont surtout intéressés aux champs de bataille des Vosges et contribuèrent involontairement à cet oubli. Ainsi, si tout le monde connaît Nieuport, personne ne sait où se situe Pfetterhouse. À l’approche du Centenaire, un groupe de volontaires s'est regroupé dans l’association des « Amis du Kilomètre Zéro » dans le but de faire connaître et de remettre en valeur ce site incontournable de la Grande Guerre.

Le Kilomètre Zéro

Dès le mois d’août 1914, le général Thévenet, gouverneur militaire de Belfort, décide de porter sur la frontière alsacienne les premières lignes de la défense de la place forte. Début novembre, il trace la ligne du futur front depuis le Hartmannswillerkopf jusqu’à la frontière suisse et décide que l’extrémité du front se fixerait au saillant du Largin, une excroissance du territoire helvétique dont la langue vient laper l’eau de la Largue, sur le territoire de la commune alsacienne de Pfetterhouse. Les Français aménagèrent le front du Largin durant les premiers mois de l’hiver 1914-1915. Les Allemands viennent creuser leurs tranchées sur le versant opposé de la vallée. L’armée suisse assure la surveillance de la frontière et veille au respect de la neutralité de la Confédération. Le front de la Largue est resté stable durant toute la guerre.

L'association

Depuis 1998, les « Amis du Km 0 » aménagent un circuit sur le site de l’ancien front destiné à faire découvrir aux visiteurs les vestiges intéressants des fronts français, allemand et suisse. Des panneaux explicatifs implantés sur chacun des 18 points de visite fournissent les renseignements utiles en trois langues : français, allemand et anglais.

Sur le front allemand, on peut découvrir :

  • Le poste allemand de mitrailleuse du pont routier de Moos sur la Largue ;
  • Les blockhaus de la ligne de barrage de la route de Moos ;
  • Les postes de guet aménagés le long de la première ligne ;
  • Le premier poste de défense du front allemand de l’ouest ;

Sur le front suisse :

  • La passerelle sur la Largue construite en 2012 par le Génie de l’armée suisse ;
  • La borne du Km 0 ;
  • Le poste d’observation nord de l’armée fédérale reconstruit à l’identique et in situ en 2012.

Sur le front français :

  • Les emplacements des anciens postes aménagés sur l’ancienne voie ferrée internationale Pfetterhouse-Bonfol ;
  • La casemate en béton de mitrailleuses dite la « Villa Agathe » ;
  • La tranchée française du moulin de la Largue (en voie d’aménagement).

L’association organise au courant de l’année diverses manifestations telles que des expositions ou des journées portes ouvertes. Elle propose également des visites guidées à la demande. Des publications sont sous presse, des animations sur le terrain sont également prévues.