Diaporamas > En images : la 2e édition des Rencontres du Web 14-18

En images : la 2e édition des Rencontres du Web 14-18

Le 17 mars 2017, la Mission du Centenaire a organisé une nouvelle édition de "Rencontres du Web". Accessible à tous gratuitement, cette journée constituée d'ateliers et de tables-rondes a été l'occasion de réunir historiens, archivistes, généalogistes, blogueurs, etc., afin d'échanger sur les différentes manières de valoriser la mémoire de la Première Guerre mondiale sur le web, en France mais aussi à l'international. Retour en images sur une journée dense où le public a pu découvrir ou redécouvrir de nombreux projets ambitieux. 

rdw

La 2e édition des Rencontres du Web s'est déroulée à NUMA, dans le 2e arrondissement de Paris. Dans son discours d'introduction, Joseph Zimet, directeur général de la Mission du Centenaire, a insisté sur l'approche internationale du centenaire sur le web en cette année 2017.

© Richard Holding

Hervé Lemoine, directeur chargé des Archives de France a ensuite fait une allocution en guise d'avant-propos à la table-ronde "Que peut-on encore numériser avant la fin du centenaire de la Grande Guerre ?". Il a notamment annoncé l'ouverture prochaine d'un portail Frances Archives.

© Richard Holding

La première table-ronde, animée par Laurent Veyssière, a réuni (de gauche à droite) Yves Kinossian, Aline Girard, André Loez, Sophie Boudarel et Sandrine Auffray autour de la question "Que peut-on encore numériser avant la fin du centenaire de la Grande Guerre ?". La discussion a pu être suivie à distance et en direct par plus de 2000 internautes grâce à un Facebook-live.

© Richard Holding

Yves Kinossian, directeur des Archives départementales des Alpes-Maritimes a concentré sa présentation sur la numérisation des registres d'hopitaux temporaires des Alpes-Maritimes. On estime à 120 le nombre d'hopitaux temporaires établis dans la région pendant la Grande Guerre, par lesquels ont transité quelques 50 000 Poilus.

© Richard Holding

La table-ronde du matin a attiré différentes générations d'auditeurs. 

© Richard Holding

Aline Girard, directrice du département de la Coopération à la BNF, a évoqué la numérisation prochaine de nouveaux corpus relatifs à l'histoire des pays européens de 1870 à 1946. Elle a aussi annoncé une refonte du portail "Grande Guerre" sur l'encylopédie Gallica, ainsi que la poursuite de la numérisation de Journaux de Tranchées repérés dans les bibliothèques de région.  

© Richard Holding

Filmée, la table-ronde a été diffusée en direct sur Facebook où les internautes étaient invités à interagir. Les gens étaient également invités à poser des questions en utilisant le mot-dièse #rweb1418 sur Twitter, auxquelles Laurent Veyssière, modérateur du débat, a répondu en direct.

© Richard Holding

Physiquement présents à la table-ronde, certains auditeurs ont suivi en parallèle la discussion virtuelle des internautes sur leurs smartphones ou tablettes tactiles. 
 

© Richard Holding
© Richard Holding

D'autres ont pris des notes à l'ancienne...

© Richard Holding

Dans son intervention, Sophie Boudarel, responsable du site "La Gazette des ancêtres", a jugé essentiel que le Grand Mémorial puisse jouer le rôle de pivot pour les généalogistes, les chercheurs et les amateurs.

© Richard Holding

Sandrine Aufray, chef de projet du site Mémoire des hommes, est intervenue à son tour en précisant que le ministère de la Défense n'a pas attendu le Centenaire pour commencer ses mises en ligne. Elle a évoqué de nombreuses "pépites" qu'il reste à numériser, par exemple les fiches matricules de soldats coloniaux à Pau.

© Richard Holding

André Loez, historien maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris, a jugé quant à lui souhaitable de développer la numérisation des données cartographiques, notamment l'important corpus de cartes d'Etat-major et de photos aériennes. Il a aussi regretté le manque de synergie actuel entre les différentes sources, et a émis le souhait de voir se développer un méga-moteur qui puisse interroger toutes les bases de données.

© Richard Holding

A la fin de la table-ronde, un temps a été consacré aux questions-réponses avec le public (réel et virtuel).

© Richard Holding

Très concentré, Guillaume de Morant, journaliste spécialisé en généalogie, a assisté à l'ensemble des Rencontres afin de proposer au public en fin de journée une synthèse des débats.

© Richard Holding

Après la première table-ronde, le public s'est réparti dans les différents ateliers. Gwladys Longeard, directrice des Archives départementales des Côtes d'Armor, a présenté "L'Histoire à la Source", un guide en ligne des archives de la Grande Guerre en Ille-et-Vilaine. Les 8500 notices répértoriées ne concernent pas uniquement l'aspect militaire ; on y trouve aussi des chapitres consacrés à l'économie de guerre.

© Richard Holding

Dans une autre salle, Hervé François, a expliqué en détail l'important usage du numérique à l'Historial de la Grande Guerre de Péronne, dont il est le directeur.

© Richard Holding

Une application smartphone géolocalisée "Sur les chemins des écrivains en guerre" est notamment en cours de développement, pour une mise à disposition prochaine.

© Richard Holding

A 13h45, Matthieu Stoll, chef du bureau de la Diffusion numérique au Service interministériel des Archives de France a présenté les dessous du Grand Mémorial, un outil de recherche mis en ligne le 11 novembre 2014 qui permet d’interroger la base de données des registres matricules, rassemblant le parcours militaire de chaque soldat et conservés dans les services départementaux d’archives.

© Richard Holding

L'objectif, pour Matthieu Stoll, est de boucler le projet à temps pour le centenaire de l'armistice du 11 novembre.

© Richard Holding

Autre base de données qui grossit de jour en jour, celle consacrée aux monuments aux morts, lancée  au début du Centenaire par le laboratoire IRHIS de l'Université Lille 3.

© Richard Holding

Dans sa présentation, Martine Aubry, ingénieure de recherche à Lille 3, a fait un état des lieux de la base mais a aussi expliqué en détail comment tout un chacun peut l'alimenter.    

© Richard Holding

A 14h30, un nouveau projet de base de données à été dévoilé, consacré aux testaments de Poilus. Présenté par Christine Nougaret, professeure à l'Ecole nationale des chartes, Emmanuelle de Champs, chercheuse au laboratoire AGORA et Florence Clavaud, responsable des référentiels documentaires à la direction des Fonds des Archives nationales, le projet appelle à se développer avec l'ouverture prochaine d'une plateforme de transcription collaborative.

© Richard Holding

L'atelier consacré au projet "1 Jour - 1 Poilu" a été animé par Jean-Michel Gilot, directeur de la communication de ce défi collaboratif qui sollicite les forces vives des réseaux sociaux pour indexer les fiches matricules sur Mémoire des hommes.  

© Richard Holding

Projet collaboratif lancé indépendamment du Ministère de la défense par Jean-Michel Gilot en novembre 2013, "1 Jour - 1 Poilu" (#1J1P) relaie le programme d'indexation collaborative de Mémoire des hommes, avec notamment le lancement d'opérations spéciales.

© Richard Holding

Vibrant hommage archéologique consacré aux disparus de la Grande Guerre, le webdocumentaire "700 000" a été présenté par Virginie Adoutte et Audrey Ferrarese, les productrices du webdocumentaire.  

© Richard Holding

A 15h15, Jérôme Dumont, membre du service éducatif du Mémorial de Verdun, a détaillé devant son assistance le MOOC Verdun, un cours en ligne ouvert à tous dédié à l'histoire de la célèbre bataille.  
 

© Richard Holding

Les participants de l'atelier animé par Jean-Yves Le Clerc, chef du service Ressources à la direction des Archives et du Patrimoine d'Ille-et-Vilaine, ont pu plonger dans l'univers graphique de "Classe 1914, ne m'oubliez pas !", un jeu pédagogique orienté vers les jeunes, réalisé à partir des dessins signés Benjamin Blasco-Martinez.  

© Richard Holding

La deuxième table-ronde de la journée, animée par la journaliste Stéphanie Trouillard, s'est intéressée au Centenaire dans d'autres pays européens, en l'occurence la Belgique, l'Italie et l'Allemagne. Côté allemand, Jörg Lehmann, historien et chercheur en littérature, a présenté différents sites de ressources en ligne et a évoqué un stock de quelque 100 000 archives dont 7000 images.

© Richard Holding
© Richard Holding

En Italie, plusieurs sites dédiés à la Grande Guerre ont émergé depuis le début du Centenaire, mais il n'existe pas de site généralisé au niveau national, comme l'a expliqué Stefania Salvadori, historienne au Centro documentazione storica sulla Grande Guerra.

© Richard Holding

Idem en Belgique : de nombreuses initiatives existent côté flamand et côté wallon, mais aucune instance officielle n'a été créée comme l'a expliqué Marie Cappart, historienne et généalogiste.

© Richard Holding
© Richard Holding

Dans le public, historiens, généalogistes, archivistes... mais aussi baroudeuses : Hélène et Paule-Elise ont créé le blog "1916 kilomètres" sur lequel elles racontent leurs escapades en camping-car à travers l'Europe sur les traces de la Grande Guerre.

© Richard Holding

La conclusion de cette 2e édition des Rencontres du Web 14-18 a été assurée par le journaliste Guillaume de Morant.

© Richard Holding

La 2e édition de Rencontres du Web, c'est fini, mais vous pourrez bientôt revisionner à volonté les deux tables-rondes, et retrouver la plupart des projets présentés dans notre dossier en ligne.   

© Richard Holding
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • p3172010.jpg
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
  • rdw
informations
Diaporama (série d'images thématique)