Dans le monde > Europe > Russie > La Russie dans les collections de l'ECPAD

La Russie dans les collections de l'ECPAD

Secteur d’Auberive : distribution de lettres dans le secteur russe, février 1917. Photographe : Pierre Pansier.
© ECPAD
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Premier pays à décréter la mobilisation, le 30 juillet 1914, la Russie impériale remplit son rôle sur la frontière orientale de l’Allemagne pendant les premiers temps de la guerre, malgré une lourde défaite à Tannenberg à la fin d’août 1914. Son armée équivaut en nombre à celles de l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Italie réunies, soit douze à quinze millions de mobilisables.

Au printemps de 1916, la Russie envoie en France le début d’un corps expéditionnaire, soit une première brigade de huit mille hommes bientôt suivie d’une autre unité. Les soldats russes combattent dans la Marne et dans l’Aisne, où ils remportent des succès en repoussant en octobre 1916 plusieurs attaques allemandes dans le secteur de Reims. Les soldats russes de la brigade du général Lokhvitsky s’illustrent en avril 1917, lors de l’offensive du chemin des Dames : ils obtiennent l’un des rares succès de l’offensive, en arrachant les positions ennemies de Courcy et du mont Sapigneul, et en capturant plus de mille soldats allemands. Deux autres brigades russes combattent sur le front d’Orient où elles concourent également à la victoire sur les forces de l’armée bulgare.

L’annonce de la Révolution russe, au printemps 1917, entraîne une série de troubles au sein des brigades. Plusieurs groupes de soldats, favorables aux idées de la Révolution, réclament leur retour en Russie dans le but de participer aux événements. Décision est alors prises d’envoyer les brigades loin du front, au camp militaire de la Courtine situé dans la Creuse. La révolte qui éclate est rapidement matée par des éléments russes demeurés loyaux au tsar et appuyés par des unités françaises. Après la Révolution d’octobre 1917, voyant la prise du pouvoir par les forces bolcheviques, les soldats du corps expéditionnaire russe restés en France choisissent, soit de travailler dans des unités de soutien, soit de continuer à combattre au sein d’une unité rattachée à la Légion étrangère. Les meneurs de la mutinerie sont envoyés dans des camps de travail en Afrique du Nord.

Les fonds de l’ECPAD illustrent abondamment la participation au conflit des brigades russes, tant sur le front occidental qu’en Orient. En France, de nombreux documents montrent l’arrivée des troupes à Marseille (réf SPA 78 M, SPA 5 L), leur transfert dans des camps provisoires puis vers les camps d’entraînement de Mailly et Mourmelon (réf. SPA 9 J et SPA 80 M, film réf. 14.18 B 811), la vie quotidienne ainsi que l’engagement des hommes dans les combats de la Marne et de l’Aisne (réf SPA 23 N). Quelques images de l’agitation révolutionnaire parmi les unités existent dans une série de contretypes, ainsi que quelques images prises en Russie pendant la révolution (bureaux saccagés, murs du Kremlin). Le travail dans les camps, pour ceux qui ne veulent plus combattre, fait également l’objet de reportages, ainsi que les remises de décorations à ceux qui ont intégré la Légion. Enfin, plusieurs documents sont consacrés à des visites de personnalités russes sur le front ou dans les usines d’armement et d’aviation.
En ce qui concerne le front d’Orient, plusieurs documents montrent l’embarquement pour Salonique des troupes russes à Toulon et Bizerte, leur présence à Athènes, Salonique (réf. 14.18 A 1229 et 14.18 A 16) et en Macédoine à l’automne 1916 et pendant l’hiver 1916-1917. En mars 1917, au mont Athos, des soldats prêtent serment au régime issu de la révolution. Deux reportages sont consacrés aux présences française et russe en mer Noire, en 1919.

Enfin, en 1919, une équipe de reporters militaires français est envoyée en Sibérie et témoigne de la vie militaire des Russes « blancs » pendant la guerre civile, le long du Transsibérien et du chemin de fer de l’Altaï.

Les archives de la SPCA sur la Russie
Nombre de photographies : 1 302
Nombre de films comportant des séquences montrant des Russes : 40

Si vous souhaitez recourir aux images de l'ECPAD pour mener à bien vos projets culturels, vous pouvez consulter les images en médiathèque, commander les images ou commander une prestation.