Dans le monde > Europe > Finlande > L'exposition « Figures de guerre dans la bande dessinée française, belge et allemande 1914-1918 »

L'exposition « Figures de guerre dans la bande dessinée française, belge et allemande 1914-1918 »

"Im westen nights neues" (détail)
© 2014 Peter Eickmeyer
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Cette exposition est présentée à la Bibliothèque universitaire d’Helsinki du 4 au 28 novembre 2014. « Figures de guerre dans la bande dessinée française, belge et allemande 1914-1918 » est le fruit d’une coopération entre la France, la Belgique et l’Allemagne. Elle propose d’exposer des figures de guerre choisies parmi des oeuvres de bandes dessinées françaises, allemandes et belges.

La démarche

L’Institut français de Finlande, le Goethe Institut et l’Ambassade de Belgique en Finlande entendent prendre part aux cérémonies de commémoration des événements de la Première Guerre mondiale qui ont commencé un peu partout dans le monde depuis ce mois d’août. Pour cela, ces trois institutions ont choisi d’effacer les frontières, de transcender le clivage vainqueurs/vaincus pour se focaliser sur les hommes et les femmes qui ont vécu et subi la guerre, quelle que soit leur nationalité. Français, Allemands, Belges, comme tous les soldats impliqués dans ce conflit, ont vécu les mêmes souffrances, les mêmes peurs, les mêmes espoirs. Tous ont souffert dans leur corps et dans leur âme, ont côtoyé la mort de leurs camarades, ont vu leur propre mort. Tous ceux qui sont revenus des tranchées et des champs de bataille ont eu à se réadapter lors de leur démobilisation.

Pour répondre à cette volonté de partage et d’ouverture sur l’autre, qu’ils soient hommes ou femmes, le medium choisi pour concevoir cette exposition est la bande dessinée qui rend accessible au plus grand nombre cette tragique histoire commune.

Le principe

L’exposition s’organise autour de treize figures représentatives de la Première Guerre mondiale telles le soldat, le civil, l’aviateur, l’ingénieur en armement, la femme, l’enfant, etc. auxquelles correspondent des panneaux historiques thématiques rédigés par une historienne qui apportent un éclairage sur cette question tout en offrant des perspectives de réflexion.

Quinze artistes

Ivan Petrus Adriaenssens (BE), David B. (FR), Frédéric Chabaud (FR), Comès (BE), Aurélien Ducoudray (FR), Peter Eickmeyer (DE), Reinhard Osteroth (DE), Reinhard Kleist (DE), Delphine Priet-Mahéo (FR), Julien Monier (FR), Gerolf Van de Perre (BE), David Möhring & Philip Rieseberg (DE), Johanna Spaey (BE), Simon Spruyt (BE), Jacques Tardi (FR), David Vandermeulen (BE) , Birgit Weyhe (DE).