Dans le monde > Europe > Allemagne > Le spectacle « Léger au front »

Le spectacle « Léger au front »

Léger au front
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Ce spectacle sera présenté le 30 octobre 2014 au LandesMuseum de Bonn.

La Première allemande de Léger au front montre comment le peintre avant-gardiste Fernand Léger, alors soldat pendant la Première Guerre mondiale devient témoin de l’absurdité et de l’horreur de la guerre. En 1914, il tient un discours encore empreint de nationalisme, mais il va adopter progressivement un discours de paix, livrant un message de réconciliation universelle.

L’acteur autrichien Karl Markovics lit en allemand les lettres de Léger adressées à Louis Poughon, homme politique dont il était l’ami. Simultanément, le sculpteur Patrice Alexandre transforme l’acteur en sculpture en le recouvrant d’argile. La métamorphose d’un homme en statue d’argile dont la forme et la couleur rappellent la boue des tranchées, est accompagnée par 3 musiciens et des enregistrements musicaux. Dans sa composition originale faite pour l´événement, David Chaillou, qui a déjà réalisé une œuvre originale pour le Beethovenfest de 2013, se livre au démontage musical de l’hymne national français. La performance alliant sculpture, musique et jeu dramatique illustre la posture initialement nationaliste et optimiste de Léger qui s’est transformée en attitude très critique envers la guerre. Dans les lettres de Léger, il apparait clairement que l’ennemi n’est pas l’adversaire militaire, mais bien la guerre elle-même.

Lecture spectacle sur une idée de Patrice Alexandre, mise en scène de Jacques Gamblin, musique de David Chaillou, performance de Patrice Alexandre.