Avril 1914, la révolution mexicaine

Avril 1914, la révolution mexicaine

Au Mexique, en 1914, la gare de Veracruz sert de quartier général aux troupes US.
© Albert Harlingue / Roger-Viollet
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le 25 avril 1914, le journal Le Temps publie un article sur l'envoi d'une brigade d'infanterie américaine à la Vera-Cruz. 14, Dernières nouvelles revient sur les motivations des États-Unis.

Une intervention ambivalente

Quand les États-Unis interviennent au Mexique une semaine auparavant, leur motivation est double. Tout d’abord, le gouvernement de Victoriano Huerta a refusé de s’excuser d'avoir arrêté un navire de guerre américain à Tampico. Une insoumission qui suffit à justifier l'intervention américaine dans le conflit civil entre le gouvernement Huerta et ses adversaires, les constitutionnalistes. Mais, derrière ce prétexte, quelque chose chagrine autrement plus le président Wilson : Huerta est trop favorable au capitalisme européen, trop distant des intérêts américains, surtout en matière de pétrole. Après avoir décrété un embargo sur les munitions, empêché Huerta de se représenter en octobre 1913, les Américains se heurtent à présent à la livraison de munitions au Mexique par un cargo allemand à Veracruz. C'en est trop, ils envoient quarante-quatre navires.

La Cucaracha

« Le cafard », c’est le surnom de Victoriano Huerta, le chef du gouvernement mexicain, sulfureux et assoiffé de pouvoir. Toujours attifé d’une redingote et de lunettes noires, Huerta est également alcoolique et fumeur de joints.