Autour de la Grande Guerre > Theatre > Emmanuel P. Fusillé pour l'exemple

Emmanuel P. Fusillé pour l'exemple

Sans illustration

Créée à Ligueil le 17 février 2018, "Emmanuel P" est une pièce de théâtre de la Compagnie du Rêve à l'Envers, écrite par Bernard Briais et mise en scène par Pascale Sueur.

« Ma chère Marie, ma chère femme, et toi, ma petite Marie-Louis adorée, mon enfant, mon soleil, c'est fini pour moi. Quand cette lettre vous parviendra je serai mort, fusillé, condamné par un conseil de guerre et une justice militaire aveugle, condamné à mort pour une faute que je n'ai pas commise. »

Le 9 octobre 1915, à 10h27 du matin, le soldat Emmanuel Pairault, âgé de 23 ans, de la compagnie 12/1 du Génie, condamné à mort la veille par le Conseil de guerre de la 23e DI, pour « abandon de poste en présence de l’ennemi », était fusillé à Duisans dans le Pas-de-Calais.

Après le conflit, sa famille, tenta de le faire réhabiliter, recueillant pour cela les témoignages de ses anciens compagnons d’armes. En vain. C'est en s’appuyant sur les lettres de ses camarades et sur le procès-verbal de son jugement, que Bernard Briais a voulu évoquer, par le théâtre, son destin dramatique, et à travers son cas, celui de tous ces "poilus" anonymes, oubliés de l’histoire, "fusillés pour l’exemple".

Pascale Sueur, metteur en scène, pour mettre en lumière ce drame humain a fait le choix d'une mise en scène très épurée : "Je souhaite me mettre le plus possible au service de la mémoire de cet homme tué injustement. Je cherche à le percevoir, mis à nu, seul, sacrifié pour l’exemple."

Informations pratiques

Samedi 17 février à 20h30
Dimanche 18 février à 15h00 

Foyer Rural, Place du Général Leclerc, 37240 Ligueil
> En savoir plus