Autour de la Grande Guerre > Sport > Les rugbymen de la Grande Guerre exposés à Marcoussis

Les rugbymen de la Grande Guerre exposés à Marcoussis

Carte postale datant de la Grande Guerre
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

A l'occasion des test-matchs d'automne, une exposition consacrée aux rugbymen français dans la Guerre 14-18 est proposée à Marcoussis par la Fédération Française de Rugby (FFR).

Le football-rugby ainsi dénommé avant-guerre a payé un lourd tribut au conflit. Plusieurs milliers de licenciés des clubs de toute la France et plusieurs joueurs de l’équipe nationale ont été mobilisés et sont morts pour une forte proportion sur les différents champs de bataille de la Grande Guerre. A partir de l’installation dans les tranchées, le rugby comme sport, capable de combler utilement le temps de loisir des soldats, a connu une certaine diffusion auprès des combattants. L’autorité militaire a en effet compris assez rapidement combien elle pouvait s’appuyer sur ce sport anglo-saxon bien réglé qui permettait aux hommes de se défouler tout en offrant un spectacle sportif valorisant courage, combativité et solidarité.

Le rugby à l'époque

Le football-rugby a connu avant 1914 en France une large diffusion par le biais de clubs locaux. Une équipe nationale existait déjà qui disputait depuis 1910 le Tournoi des Cinq Nations. Les rugbymen français ont été largement mobilisés à l’image de l’ensemble de la société masculine. Souvent issus des professions libérales urbaines, ils ont été versés dans les cadres de l’infanterie (officiers et sous-officiers) qui subirent en pourcentage le taux de pertes le plus élevé. Des équipes comme le Stade Toulousain, l’Aviron Bayonnais ou l’Union Sportive Arlequins Perpignanais, championne de France 1914, se sont vus amputées de plusieurs de leurs joueurs « morts pour la France ». Il a donc fallu reconstruire le rugby à l’arrière en s’appuyant sur les jeunes générations alors que les sportmen du rugby tel Maurice Boyau importaient la pratique oisive de ce sport au front.

La Fédération Française de Rugby propose depuis 2013 un travail de mémoire sur cet épisode qui marqua le rugby en France comme dans les pays de l’Empire britannique (Australie et Nouvelle-Zélande). A l’occasion de rencontres internationales, auprès des jeunes scolaires ou du pôle France, de nombreuses initiatives pédagogiques et commémoratives ont ainsi été mises en œuvre à l’échelle des différents comités régionaux et des départements.

L'exposition à Marcoussis

Cette exposition composée de 12 panneaux mobiles est visible au Centre Technique national de Marcoussis à partir du mercredi 23 novembre 2016. Rédigée en grande partie par l’historien du sport Paul DIETSCHY (Université de Besançon) et les élèves du pôle Espoirs de rugby du lycée Lakanal de Sceaux, l’exposition « Rugby et rugbymen dans la Grande Guerre » est proposée en prêt par la FFR et la Mission du Centenaire à l’ensemble des comités régionaux de rugby, des clubs, des municipalités ou des établissements scolaires qui le souhaitent.

Informations pratiques

Exposition visible à partir du 23 novembre 2016
Centre Technique national de Marcoussis
5 Rue Jean de Montaigu,
91460 Marcoussis