Autour de la Grande Guerre > Sport > Archives > Les grands sportifs et la Première Guerre mondiale

Les grands sportifs et la Première Guerre mondiale

Ce diaporama revient sur le parcours de quelques grands sportifs au cours de la Première Guerre mondiale. Il a été réalisé à partir d'une sélection de photographies de presse (agences Rol et Meurisse) conservées à la Bibliothèque nationale de France et consultables sur Gallica.

Michel Merckel indique dans son ouvrage 14-18, le sport sort des tranchées que la « guerre fut une hécatombe pour le sport français. Sans omettre les milliers de sportifs anonymes qui ont payé de leur vie ce conflit, 424 sportifs internationaux, champions de France ou ce qui correspond de nos jours au statut d’athlètes de haut niveau, sont morts au combat. (…) Avec 121 tués dont 23 internationaux, le rugby est le sport le plus touché, suivi par le football 89, le cyclisme 77, l’athlétisme 52, la boxe 27 et l’escrime 23.»

Charles Simon, secrétaire de la F.G.S.P.F. (photographie de presse / Agence Rol).

Charles Simon, secrétaire de la F.G.S.P.F. (photographie de presse / Agence Rol).

Charles Simon (1882-1915) est le secrétaire général de la Fédération gymnastique et sportive des patronages de France (FGSPF) depuis 1905. Au début de la guerre, il est incorporé au 205e régiment d’infanterie.Il meurt en 1915 à Écurie. Pour lui rendre hommage, la Coupe de France de football est créée le 15 janvier 1917 par le Comité français interfédéral (ancêtre de la Fédération française de football).

© Gallica/BnF

Grand Prix d'Amérique à Indianapolis : Boillot au volant (photographie de presse / Agence Meurisse).

Georges Boillot (1884-1916) est d’abord un coureur cycliste amateur avant de passer pilote automobile. Au début de la guerre, il est chauffeur du général Joffre puis intègre l’aviation. Il est abattu lors d’un combat aérien à Bar le Duc. Il décède à l’hôpital.

© Gallica/BnF

Jean Bouin, champion de course à pied (photographie de presse / Agence Meurisse).

Jean Bouin (1988-1914) est un athlète, spécialiste de la course de fond. Il participe aux Jeux Olympique de 1908 et 1912. Il est mobilisé dès le 2 août 1914. Il est tué en septembre 1914 lors de la bataille de la Marne.

© Gallica/BnF

Georges Carpentier, champion du monde de boxe, sergent-pilote dans l'armée de l'air française (photographie de presse / Agence Rol).

Georges Carpentier (1894-1975) est repéré très jeune pour ses qualités sportives et obtient ses premières victoires en boxe à 17 ans, en 1911. Il s’engage volontairement en août 1914 et choisit l’aviation. Il obtient son brevet de pilote le 24 mai 1915. Ses états de service sont irréprochables.

© Gallica/BnF

Comès et Hourlier, coureurs cyclistes, servant sous leur uniforme de l'armée de l'air, au volant d'une voiture (photographie de presse / Agence Rol).

Léon Comès (1889-1915) est cycliste professionnel avant la guerre. Il s’est illustré en 1914 aux Six jours de Paris où qu’il dispute, en équipe, avec son beau-frère Léon Hourlier. Pendant la guerre, il est pilote d’avion. Il meurt au cours d’un accident d’avion, en compagnie de Léon Hourlier, le 16 octobre 1915.  

© Gallica/BnF

Dantigny, portrait du coureur (photographie de presse / Agence Rol).

Coureur de demi-fond, René Dantigny (1889-1914) est champion de France du 800 mètres en 1913 et 1914. En août 1914, il est mobilisé dans l’infanterie. Il est tué à l’ennemi le 7 septembre 1914.

© Gallica/BnF

Coureurs du Tour de France : Emile Engel (photographie de presse / Agence Meurisse).

Émile Engel (1889-1914) a participé au Tour de France en 1913 et 1914 et a remporté une étape en 1914. Il meurt lors des premiers combats à Maurupt-le Montois en septembre.

© Gallica/BnF

François Faber, coureur cycliste (photographie de presse / Agence Meurisse).

François Faber (1887-1915) devient coureur cycliste professionnel en 1906. Il remporte le Tour de France en 1909. De nationalité luxembourgeoise, il décide de s’engager pour la France, dans la Légion étrangère. Il meurt le 9 mai 1915 dans le Nord-Pas-de-Calais.

© Gallica/BnF

La Guerre aérienne illustrée, page 837.

Léon Flameng (1877-1917) est un coureur cycliste, champion lors des Jeux Olympiques d’Athènes en 1896. Il est mobilisé dès août 1914 et rejoint l’aviation en décembre. Blessé une première fois en 1916, il retourne au combat au bout de quelques semaines. Il meurt dans un accident d’avion en janvier 1917.

© Gallica/BnF

14 janvier 1914, course des Six jours, Hourlier, le coureur cycliste sur son vélo (photographie de presse / Agence Rol).

Sportif accompli, Léon Hourlier (1885-1915) devient cycliste professionnel en 1904. Il est mobilisé dès le début de la guerre et rejoint l’aviation en 1915.  Il meurt dans un accident d’avion en compagnie de son beau-frère Léon Comès.

© Gallica/BnF

Tour de France : Lafourcade, portrait (photographie de presse / Agence Meurisse).

François Lafourcade est un cycliste professionnel (7 Tours de France à son palmarès). Il décède à Eu en Haute-Normandie le 10 août 1917 lors de l’atterrissage d’une mission de surveillance le long des côtes de La Manche.

© Gallica/BnF

Lapize, portrait du coureur cycliste sur son vélo (photographie de presse / Agence Rol).

Octave Lapize est un grand champion avant-guerre ; vainqueur du Tour de France en 1910. Tout d’abord affecté comme automobiliste pendant la guerre, il passe rapidement son brevet de pilote et rejoint l’aviation. Il est abattu au-dessus Verdun le 14 juillet 1917.

© Gallica/BnF

Le mariage de Emile Maitrot : M et Mme Descamps (photographie de presse / Agence Meurisse).

Emile Maitrot (1882-1916), cycliste fameux mais également entraineur sportif de renom est mobilisé dans l’infanterie. Il meurt à Verdun dans une tranchée de première ligne.

© Gallica/BnF

14 janvier 1914, course des Six jours, Perchicot, le coureur cycliste sur son vélo (photographie de presse / Agence Rol).

André Perchicot (1888-1950) est Ingénieur des Arts et métiers. Il est également cycliste devient champion de France de vitesse en 1912. Il est mobilisé dès le début du conflit. Il rejoint l’aviation. Il est très grièvement blessé en 1916. Après-guerre, il s’illustre dans une carrière artistique comme chanteur et acteur.

© Gallica/BnF

Au Vel-d'Hiv', Petit Breton (photographie de presse / Agence Meurisse).

Lucien Mazan, dit Petit-Breton (1882-1917), grandit en Argentine où très tôt il se passionne pour le cyclisme. Il passe cycliste professionnel sous le pseudo Lucien Breton. Il devient champion d’Argentine avant de participer aux compétitions en France. Il gagne le Tour de France en 1907 et 1908. Il meurt le 20 décembre 1917 des suites d’un accident de voiture sur le front dans l'Aube.

© Gallica/BnF

Racing club de France, 8 juillet 1906, arrivée du Grand Prix de Paris, 1er Soalhat, 2e Filiatre (photographie de presse / Agence Rol).

Michel Soalhat (1875-1915) est un coureur de demi-fond au palmarès impressionnant (12 titres de champion de France). Il est mobilisé dans l’infanterie en 1914 et meurt le 1er octobre 1915 lors des combats de Tahure, en Lorraine.

© Gallica/BnF

Marcel Henri Burgun, aviateur, joueur de rugby au Racing Club de France (photographie de presse / Agence Meurisse).

Marcel Henri Burgun (1890-1916) est joueur de rugby qui a fait l’essentiel de sa carrière sportive au Racing club de France mais il compte tout de même 11 sélections en équipe de France. En 1913, il sort de Centrale. Il est mobilisé dans l’artillerie en 1914, puis rejoint l’aviation en 1915. Son avion est abattu par les Allemands le 2 septembre 1916.

© Gallica/BnF

Garros, aviateur militaire (photographie de presse / Agence Meurisse).

Passionné d’aviation dès les années 1910, Roland Garros (1888-1918) s’illustre en établissant plusieurs records sur des épreuves d’aéronautiques. Il s’engage dès le 2 août 1914 comme pilote. En 1915, il est fait prisonnier par les Allemands et transféré en Allemagne dans un camp. Il s’évade en compagnie de l’As Anselme Marchal en 1917. Il trouve la mort le 2 octobre 1918 lors d’un combat aérien.

© Gallica/BnF

Fête sportive américaine à Colombes, Géo André, le 4 juillet 1918 (photographie de presse / Agence Rol).

Georges André (1889-1943) dit Géo est un sportif accompli. Rugbymen, puis athlète, il participe à de nombreuses compétitions. Diplômé de l’Ecole supérieur d’aéronautique, il est mobilisé dans l’aviation. Fait prisonnier, il arrive à s’évader et reprend le combat en 1917 dans l’Escadrille des Cigognes.

© Gallica/BnF

A Colombes, Boyau aviateur (photographie de presse / Agence Meurisse).

Maurice Boyau (1888-1918) est rugbyman (clubs de Dax et Bordeaux). Il est mobilisé dès le début de la guerre dans l’infanterie puis en 1915 il devient pilote après une formation. Il fait partie des As de l’aviation française. Il disparait en vol le 16 septembre 1916 lors d’une attaque allemande.

© Gallica/BnF

Gaston Alibert, Henri-Georges Berger, Charles Collignon, Bernard Gravier, Alexandre Lippmann, 1908, membres de l'équipe de France opposée à la Belgique lors de la Grande Semaine d'armes, aux Tuileries (photographie de presse / Agence Rol).

Gaston Alibert (1878-1917) est un escrimeur. Il est champion olympique, par équipe, lors des JO de Londres en 1908. Mobilisé en 1914 mais les éléments militaires le concernant sont inexistants. Il meurt en décembre 1917 des suites d’une pneumonie visiblement contractée sur le front.

© Gallica/BnF

Marie Marvingt, aviatrice (photographie de presse / Agence Meurisse).

Sportive touche à tout (natation, cyclisme, ski, alpinisme, patinage, escrime, équitation, gymnastique, golf, polo, bobsleigh, boxe, arts martiaux, football, tir) Marie Mavingt (1875-1963) se passionne également très tôt pour l’aviation. Pendant la Première Guerre mondiale, déguisée en homme, elle prend part au conflit. Elle est la première  aviatrice à prendre part à un combat aérien.

© Gallica/BnF

Quaissard, portrait du coureur cycliste sur son vélo (photographie de presse / Agence Rol.

Emile Quaissard (1886-1917) est un cycliste. Il est mobilisé le 2 août 1914 dans le 23e régiment d’infanterie. Il est blessé en septembre 1914 mais revient rapidement sur le front. Il rejoint l’aviation en juin 1916. Il meurt au cours d’un combat aérien le 15 avril 1917.

© Gallica/BnF

2 mars 1913, rugby, Parc des Princes, équipe du Stade toulousain (photographie de presse / Agence Rol). Alfred Mayssonié est au premier rang, 2e en partant de la gauche.

Alfred Mayssonié (1884-1914) est un grand joueur du stade toulousain, demi de mêlée. Il a disputé le tournoi des Cinq Nations avec le XV de France en 1910. Il est incorporé dès le début du conflit au 259e régiment d’infanterie. Il est tué à l’ennemi le 6 septembre 1914 dans la Meuse.

© Gallica/BnF
  • Charles Simon, secrétaire de la F.G.S.P.F. (photographie de presse / Agence Rol).
  • Grand Prix d'Amérique à Indianapolis : Boillot au volant (photographie de presse / Agence Meurisse).
  • Jean Bouin, champion de course à pied (photographie de presse / Agence Meurisse).
  • Georges Carpentier, champion du monde de boxe, sergent-pilote dans l'armée de l'air française (photographie de presse / Agence Rol).
  • Comès et Hourlier, coureurs cyclistes, servant sous leur uniforme de l'armée de l'air, au volant d'une voiture (photographie de presse / Agence Rol).
  • Dantigny, portrait du coureur (photographie de presse / Agence Rol).
  • Coureurs du Tour de France : Emile Engel (photographie de presse / Agence Meurisse).
  • François Faber, coureur cycliste (photographie de presse / Agence Meurisse).
  • La Guerre aérienne illustrée, page 837
  • 14 janvier 1914, course des Six jours, Hourlier, le coureur cycliste sur son vélo (photographie de presse / Agence Rol).
  • Tour de France : Lafourcade, portrait (photographie de presse / Agence Meurisse).
  • Lapize, portrait du coureur cycliste sur son vélo (photographie de presse / Agence Rol).
  • Le mariage de Emile Maitrot : M et Mme Descamps (photographie de presse / Agence Meurisse).
  • 14 janvier 1914, course des Six jours, Perchicot, le coureur cycliste sur son vélo (photographie de presse / Agence Rol).
  • Au Vel-d'Hiv', Petit Breton (photographie de presse / Agence Meurisse).
  • Racing club de France, 8 juillet 1906, arrivée du Grand Prix de Paris, 1er Soalhat, 2e Filiatre (photographie de presse / Agence Rol).
  • Marcel Henri Burgun, aviateur, joueur de rugby au Racing Club de France (photographie de presse / Agence Meurisse).
  • Garros, aviateur militaire (photographie de presse / Agence Meurisse).
  • Fête sportive américaine à Colombes, Géo André, le 4 juillet 1918 (photographie de presse / Agence Rol).
  • A Colombes, Boyau aviateur (photographie de presse / Agence Meurisse).
  • Gaston Alibert, Henri-Georges Berger, Charles Collignon, Bernard Gravier, Alexandre Lippmann, 1908, membres de l'équipe de France opposée à la Belgique lors de la Grande Semaine d'armes, aux Tuileries (photographie de presse / Agence Rol).
  • Marie Marvingt, aviatrice (photographie de presse / Agence Meurisse).
  • Quaissard, portrait du coureur cycliste sur son vélo (photographie de presse / Agence Rol.
  • 2 mars 1913, rugby, Parc des Princes, équipe du Stade toulousain (photographie de presse / Agence Rol). Alfred Mayssonié est au premier rang, 2e en partant de la gauche.
informations
sources
Gallica / BnF
Diaporama (série d'images thématique)