Autour de la Grande Guerre > Publications Recentes > « Vers la Grande Guerre. Comment l'Europe a renoncé à la paix », de Margaret MacMillan

« Vers la Grande Guerre. Comment l'Europe a renoncé à la paix », de Margaret MacMillan

Jean Jaurès, 1914.
© akg-images. Image issue de Margaret MacMillan, Vers la Grande Guerre. Comment l’Europe a renoncé à la paix, Paris, Autrement, 2014.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Vers la Grande Guerre relate le cheminement de l'Europe vers 1914 et met en scène ces moments où les possibilités d'échapper à la guerre se sont réduites.  Parmi ceux-là, la décision de la France de chercher une alliance défensive avec la Russie pour contrebalancer celle avec l'Allemagne, qui elle-même se lance dans une course navale avec la Grande-Bretagne à la fin des années 1890…

Les crises qui ont lieu plus tard en Europe (crise bosniaque de 1908 ou guerre des Balkans de 1912-1913) contribuent ensuite à alimenter le ressentiment qui va façonner les relations entre les puissances en jeu. Décrivant les importants changements politiques et technologiques, les décisions émanant d'États et, tout aussi décisifs, les petits moments de confusion et de faiblesse humaine qui traversent l'Europe, Margaret MacMillan nous emmène sur les chemins sinueux qui ont conduit l'Europe de la paix au désastre. Vers la Grande Guerre constitue une fresque sous-tendue par la question de savoir comment l'Europe en est arrivée à ce moment de l'été 1914 où la guerre est devenue plus probable que la paix. Quel était alors le raisonnement des décideurs ? Pourquoi n'ont-ils pas reculé cette fois comme ils avaient pu le faire auparavant ? En d'autres termes, pourquoi la paix a-t-elle échoué ? Cet ouvrage est également l'occasion pour Margaret MacMillan de brosser une galerie de portraits à travers toute l'Europe qui constitue une autre vision des relations internationales.

>> Voir l'interview de Margaret MacMillan

>> Voir la galerie de portraits des protagonistes de l'ouvrage