Comprendre le Centenaire
Autour de la Grande Guerre > Publications Recentes > La Grande Guerre en Roannais

La Grande Guerre en Roannais

© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

115 communes visitées, autant d’églises et de cimetières, une centaine de registres de délibérations des conseils municipaux, des dizaines de dossiers d’archives mis à disposition et dépouillés, plus d’un millier de photographies… voilà la longue et précieuse quête, pendant un an et demi, de l’auteur qui a passé au peigne fin l’arrondissement de Roanne pour y retrouver les traces cachées de la Grande Guerre.

Jean-Paul Nomade nous livre maintenant, après en avoir fait la synthèse, le fruit de ces recherches. L’auteur de plusieurs ouvrages, historien, chroniqueur au Pays Roannais, s’est lancé, travail unique en France à notre connaissance, le défi de raconter la Grande Guerre vue de l’intérieur des 114 communes du Roannais, essentiellement rurales, et de son chef-lieu d’arrondissement, Roanne.

La première partie de l’ouvrage est consacrée à la vie dans les communes pendant les 5 années de guerre : la mobilisation, les mesures d’urgence, les gardes civils, l’économie de guerre, les mouvements sociaux, la vie quotidienne (le pain, le charbon, les restrictions, les réquisitions, mais aussi la solidarité dans les villages et pour le front). L’auteur nous parle des régiments roannais, des « héros » de l’arrondissement, des « soldats de la honte », de la Victoire et dresse un sombre bilan des pertes en vie humaine en s’attachant particulièrement au problème du recensement des « Morts pour la France ».

La deuxième partie est vouée à la mémoire de la Grande Guerre : 36 681 communes en France (35 498 pour Le Monde le 17 janvier 2017) et donc plus de 36 000 monuments aux morts a-t-on l’habitude de dire. L’auteur, par ses recherches exhaustives, a dressé un inventaire (sauf erreur) de tous les lieux de mémoire de la Grande Guerre pour l’arrondissement : monuments aux morts, monuments religieux, privés, communaux et carrés militaires. 280 (pour 115 communes), édifices, stèles, plaques, tableaux et autres témoignant de ce sacrifice et de cette tragédie.

Sous forme synthétique, mais aussi avec de nombreux détails et anecdotes, l’auteur nous parle de la construction des monuments, de leurs financements, de leurs architectures, des polémiques entourant leurs érections, de leurs symboliques, de leurs ornementations, de leurs inaugurations.

Un ouvrage analysant la Grande Guerre vue « de l’arrière », avec ces tragédies collectives et individuelles, qui contribue à éclairer des faits ignorés de l’histoire locale, régionale pour s’inscrire dans notre histoire nationale.
Ouvrage publié avec le concours de l’association « Ceux du Roannais », histoire et généalogie.

La Grande Guerre en Roannais, Editions Thoba's, Jeau-Paul Nomade, 10 septembre 2018, 38 euros.