Accueil > Autour de La Grande Guerre > Photographie > Photographie Artistique > Les portraits de JS Cartier

Les portraits de JS Cartier

Le photographe JS Cartier a consacré une partie de son travail à l'exploration des traces de la Première Guerre mondiale. Il a photographié plus de 350 sites répartis sur tout le front occidental de la Grande Guerre. Durant ses voyages, il a réalisé de nombreux portraits d'hommes et de femmes engagés dans le conflit. Voici une sélection de ses portraits.

Portrait d'Alfred Devaud.

Portait d'Alfred (dit "Charles") Devaud. Né le 31/07/1896 en Haute-Savoie, il sert à Verdun au 35e RI à la Côte du Poivre en 1917 et est grièvement blessé par balle au Mort-Homme au cours d’une patrouille.

 

© JS Cartier

Portrait d'Ernst Weckerling. Vétéran allemand, né en 1897. Sous-officier et chef de section, il a combattu dans le Fusilier-Régiment N°80 de la 21.Infanterie-Division à Verdun au bois des Caures, à la Côte du Poivre et dans d'autres secteurs du front. Le 16 mars 1916, il fut blessé par un éclat de grenade au cours d'une des attaques sur Fleury.

© JS Cartier

Portrait de George A. Vaughan. Aviateur américain, né à Brooklyn en 1897. Interrompant ses études à l'université de Princeton, il s'engage dans le Royal Flying Corps, puis est muté dans l'US Air Service après l'entrée en guerre des Etats-Unis. Vaughan a abattu 12 avions et un ballon d'observation allemands.

© JS Cartier

Portrait de gueules cassées. De gauche à droite, les quatre derniers blessés de la face : Reix Cholet, né le 22/01/1896, a servi au 1er RIC. Engagé volontaire en 1914, il est blessé par balle le 25/09/15 à Souain (Marne) ; Rose Alfred Barbe, né le 27/08/1895, blessé au visage le 02/07/1915 au cours d’une attaque à La Harazée (Marne) ; Jean Houarner, né le 20/04/1894, sert au 93e RI, il est blessé trois fois, le 25/09/15 à la cote 199 à Perthes (Marne) puis le 28/08/17 à Beaumont (Meuse) et enfin le 03/06/18 à Marigny (Aisne), par un éclat d’obus ; Louis Donat Landru, né le 29 octobre 1892, pendant un coup de main au Pont des 4 Enfants, dans la forêt de Hesse à Verdun, il est blessé par balle le 24/02/15.

© JS Cartier

Portrait de Hamilton Fish. Vétéran US, il sert comme officier au 369th Inf.Regiment, une unité de volontaires noirs new-yorkais surnommés les "Harlem Hellfighters" ("Les bagarreurs infernaux de Harlem"). Ennemi politique de Roosevelt, il préconise l'isolationnisme entre les deux guerres. Il décède en 1991 à l'âge de 103 ans.

© JS Cartier

Portrait de Hans Meuth. Vétéran allemand né en 1895, Hans Meuth sert à la 9. Kompagnie, Infanterie Rgt Nr.130, 33e Division. Blessé à la tête à Vauquois, il est envoyé à Verdun. Blessé à la main à Fleury, il a perdu plusieurs doigts. Fait prisonnier, il a été plus tard échangé et rapatrié en Allemagne. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, il a commandé un camp de prisonniers français.

© JS Cartier

Portrait de Haywood M. Butt. Vétéran américain né en 1895, il s'est engagé dans le 369th Infantry Regiment et a combattu en France dans plusieurs secteurs en 1918.

© JS Cartier

Portrait de Heino Gaefgen. Vétéran allemand né en 1896, il est engagé volontaire le 1er août 1914 dans le 27.Feld-artillerie Regiment d'Orange-Nassau. Il a contemplé le cadavre du colonel Emile Driant à Verdun en février 1916. Gäfgen a combattu aussi dans la Somme. Blessé à Feuillancourt en 1918, il a reçu la Croix de Fer de 1ère et 2e classe.

© JS Cartier

Portait de Horace George Ham, vétéran britannique né en 1895 à Bournemouth. Il sert en janvier 1915 à Givenchy et à Loos au 16th Battalion du Middlesex Regiment puis rejoint la 29th Division et le 12th Batt. Dans la Somme, il est blessé à la hanche puis au bras à Arras en 1917.

© JS Cartier

Portrait de Horace Hannan, vétéran britannique d’origine irlandaise né en 1900. Il a combattu en 1915 à Loos, puis à Ypres et l'année suivante à St. Eloois, St.Julien, Zillebeke et dans d'autres secteurs. Le 16 août 1916, son régiment des East Surreys attaquait Guillemont (Somme) en plein midi, quand il fut blessé à l’œil par une balle de shrapnel. Il avait alors 16 ans.

© JS Cartier

Portrait de Jean Guillemant. Né en 1895, il est mobilisé en 1914 et participe à la bataille de la Marne. Son régiment décimé étant dissous, il est muté au 210e, puis au 214e R.I. à Verdun, au fort de Vaux. Il est fait prisonnier en juin 1916.

© JS Cartier

Portrait de Marcel Birsanski, vétéran français né à Paris en 1891. Il a servi à Verdun à la Cote 304 comme lieutenant au 412e R.I. Il a été blessé cinq fois pendant la guerre et a reçu cinq citations et de nombreuses décorations.

© JS Cartier

Portrait de Marcel Cappe, ancien combattant français né en 1897 et mort en 1993. Il a servi aux 165e, 9e et 119e R.I. et a combattu à Verdun en 1916 et au Chemin-des-Dames en 1917. Il terminera la guerre comme fusilier-mitrailleur et ne sera jamais blessé.

© JS Cartier

Portrait d'Odette de Boysson, infirmière française née en 1896. Elle a servi dans un poste de secours S.B.M. (Secours aux Blessés Militaires) de la Croix-Rouge à Albert (Somme) lors de l'offensive allemande de 1918.

© JS Cartier

Portrait de Paul Benz, vétéran allemand né en 1898. Il a notamment combattu en 1916 à Verdun comme sous-officier d’infanterie dans les secteurs de Vaux, Fleury et Damloup. Il a été décoré de la Croix de Fer 2e classe.

© JS Cartier

Portrait de Pierre Pype. Vétéran belge né en 1896 à Zonnebeke, Pierre Pype s'est engagé le 4 août 1914 dans le 6e Régiment de Ligne. Il a combattu dans les secteurs de Dixmude et de Ramscapelle en Flandre.

© JS Cartier

Portrait de René Lacourt, vétéran français. Il a combattu dans plusieurs secteurs à Verdun en 1916, puis a servi dans l’infanterie sur d’autres fronts en France.

© JS Cartier

Portrait de René Vincent. Né en 1897, il combat à Verdun avec le 154e R.I. au Mort-Homme, puis dans la Somme en 1916 pour revenir à Verdun en 1917. Blessé plusieurs fois, il reçut huit citations et les plus hautes décorations. Il a présidé l'association «Ceux de Verdun».

© JS Cartier

Portrait de William O. Layton, vétéran américain né en 1900. Il s'engage à l'âge de 17 ans et combat en France dans plusieurs secteurs. Clairon de la L Company, 369th Infantry Régiment, il joua dans l'orchestre de jazz de Big Jim Europe. Blessé par shrapnel, puis gazé en Champagne en 1918, il a reçu la Croix de Guerre.

© JS Cartier

Portrait de William Warner, vétéran britannique né en 1892. Il s’engage comme sapeur dans les Royal Engineers. Il sert au front de 1914 à 1916. Malgré sa blessure par une balle de shrapnel, il s’engage en 1917 dans le Royal Flying Corps, précurseur de la RAF, à Saint-Omer. Il termine la guerre dans les Special Services (commandos) dans le nord de la France.

© JS Cartier
  • Portrait d'Alfred Devaud.
  • Portrait d'Ernst Weckerling.
  • Portrait de George A. Vaughan.
  • Portrait de gueules cassées.
  • Portrait de Hamilton Fish.
  • Portrait de Hans Meuth.
  • Portrait de Haywood M. Butt.
  • Portrait de Heino Gaefgen.
  • Portait de Horace George Ham.
  • Portrait de Horace Hannan.
  • Portrait de Jean Guilemant.
  • Portrait de Marcel Birsanski.
  • Portrait de Marcel Cappe.
  • Portrait d'Odette de Boysson.
  • Portrait de Paul Benz.
  • Portrait de Pierre Pype.
  • Portrait de René Lacourt.
  • Portrait de René Vincent.
  • Portrait de William O. Layton.
  • Portrait de William Warner.
informations
sources
JS Cartier
Diaporama (série d'images thématique)