Autour de la Grande Guerre > Photographie > Les monuments aux morts de la Grande Guerre au Panthéon

Les monuments aux morts de la Grande Guerre au Panthéon

© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Du 21 mai au 11 septembre 2016, les Poilus entrent au Panthéon avec l'exposition « Les monuments aux morts de la Grande Guerre 1914-1918 » consacrée au recensement photographique des monuments aux morts français de la Première Guerre mondiale.

Le monument aux morts, un ouvrage de mémoire commun à toutes les villes françaises

Commandés au lendemain de la guerre, les monuments aux morts, dont certains sont l'oeuvre d'artistes de talent, sont des éléments incontournables du paysage des communes françaises. Ils fixent la mémoire, recensant les noms des victimes et des disparus sur les champs de bataille ou dans les tranchées. Leur nombre est difficile à évaluer car au-delà des 36 000 communes, différentes corporations ont également honoré leurs morts. Aujourd'hui, le monument aux morts est un élément bien présent de l'espace public national.

L'exposition

Présentée par le Centre des monuments nationaux, la Mission du Centenaire, l'Institut de recherche IRHIS de l'Université de Lille 3 et les Rencontres d'Arles, l'exposition « Les monuments aux morts de la Grande Guerre 1914-1918 » vise à montrer au public l'immensité de l'hécatombe à travers des oeuvres de mémoire. Elle s'appuie sur les travaux de recherche menés par le laboratoire IRHIS, qui a mis en oeuvre le programme de recensement collaboratif et photographique des monuments aux morts français et belges du conflit de 1914-1918. Cet inventaire avait fait l'objet d'une première exposition aux Rencontres de la photographie d'Arles en 2014. Outil de recherche précieux et unique, la base de données des monuments aux morts est aujourd'hui accessible à tous et la collecte se poursuit toujours.

Au sein de l'exposition, le recensement photographique, constitué d'environ 8 600 images représentant plus de 4 400 monuments, est complété par deux présentations de photographies : « La guerre des gosses » de Léon Gimpel, de 1915 et « Présence d’une génération perdue », de Raymond Depardon.

Certaines victimes célèbres du conflit sont déjà présentes au Panthéon, au premier rang desquelles de nombreux écrivains.

Informations pratiques

Du 21 mai au 11 septembre 2016
Panthéon
Place du Panthéon
75005 Paris
Tél. 01 44 32 18 00

En savoir plus