Autour de la Grande Guerre > Litterature > Il s'appelait Alphonse Richard, le premier Dignois tué à la Grande Guerre

Il s'appelait Alphonse Richard, le premier Dignois tué à la Grande Guerre

La rue Pied-de-Ville, dans le vieux Digne, où vécut Alphonse Richard
© Archives communales de Digne-les-Bains
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Il ne reste ni photographie ni sépulture connue du caporal Alphonse Antoine Richard, né en 1890 et premier natif de Digne à mourir à la guerre de 1914-1918 à l’âge de 24 ans. Comme celle de millions de jeunes hommes de sa génération dans chaque camp, sa vie ne dura guère plus que deux décennies, pour s’achever sur un champ de bataille.

Ce poilu dont on ne sait pas grand chose, mais à qui la commune de Digne-les-Bains a rendu hommage le 14 août 2014 à l'occasion du centenaire de sa mort avec une rue portant son nom, l'écrivain Eric Schulthess a décidé de lui rendre hommage par la littérature. Un récit fictif dans lequel il imagine les quatorze derniers jours de vie du soldat, de son départ de Digne jusque sur le champ de bataille de Coicourt, en Lorraine, en passant par Marseille où transita le 3e Régiment d'Infanterie auquel il appartenait. 

Si le récit est imaginaire, les références historiques, quant à elles, sont bien réelles, et les circonstances de la mort d'Alphonse Richard plausibles. 

Eric Schulthess, Editions parole, collection la mescla, 12 euros, 85 pages