Accueil > Archives Departementales > Archives > Les Archives départementales du Morbihan

Les Archives départementales du Morbihan

Les Archives départementales du Morbihan ont sélectionné ces documents dans leur fonds 1914-1918. À voir sur le site des Archives départementales : le dossier pédagogique Mémoires de la première guerre mondiale en Morbihan.

Télégramme du préfet du Morbihan adressé aux maires relatif à l’arrivée de réfugiés dans le département. 31 août 1914.

Télégramme du préfet du Morbihan adressé aux maires relatif à l’arrivée de réfugiés dans le département. 31 août 1914. Le Morbihan constitue dès le début des hostilités une terre d’asile pour les populations ayant dû fuir l’invasion allemande. En juillet 1915, on dénombre 7 458 réfugiés dont 2 625 Belges répartis sur tout le département. Cote 3 ES 33.

© Archives départementales du Morbihan

Salle de soins de l’hôpital auxiliaire n°1 installé au collège Saint-François-Xavier à Vannes. Dès l’été 1914, un réseau important et complexe de structures de soins se met en place dans le Morbihan afin de soigner les militaires blessés. Environ 150 000 d’entre eux seront accueillis pendant le conflit. Cote 7 Fi 126/5.

© Archives départementales du Morbihan

Camp de prisonniers allemands à Belle-Île-en-Mer, 1914. Le département reçoit de nombreux prisonniers de guerre allemands. Plusieurs camps sont mis en place dont un à Belle-Île-en-Mer. Celui-ci héberge fin août 1914 près de 200 hommes pour une capacité totale de 1 150 places.Cote 9 Fi Belle-Île-en-Mer.

© Archives départementales du Morbihan

Arrivée des colis pour les prisonniers allemands à la gare maritime du Palais. Cote 9 Fi Belle-Île-en-Mer.

© Archives départementales du Morbihan

Départ pour le front. Après 1915. Cote 9 Fi Carnac.

© Archives départementales du Morbihan

Prisonniers allemands se rendant à la cantine du camp de Coëtquidan. 1914-1915. Le camp de Coëtquidan, terrain d’entraînement pour les soldats français, et également utilisé comme camp de prisonniers. En décembre 1915, celui-ci recense près de 2 500 prisonniers allemands. Cote 9 Fi Guer.

© Archives départementales du Morbihan

Prisonniers allemands transportant un cochon grillé. 1914-1915. La légende « Les funérailles de Guillaume » est satirique. Elle fait référence à l’empereur Guillaume II d’Allemagne en le comparant à un cochon. Cote 9 Fi Guer.

© Archives départementales du Morbihan

Affiche en hommage à Jean-Corentin Carré. 1919. Cette affiche a été réalisée par Victor Prouvé. Né en 1900 au Faouët, Jean-Corentin Carré s’engage sous une fausse identité à l’âge de 15 ans. Entré dans l’aviation en 1917, il meurt en combat aérien le 18 mars 1918. Il devient alors le symbole de l’engagement volontaire et est célébré comme un héros. Cote 11 Fi 16.

© Archives départementales du Morbihan

Affiche mettant en garde contre les rumeurs. Novembre 1915. Afin de ne pas livrer de renseignements militaires à l’ennemi, les soldats sont encouragés à rester discrets dans leur correspondance ou au cours de leurs conversations.  Les exemplaires de cette affiche étaient destinés à être placardés dans les lieux publics comme les gares par exemple.

© Archives départementales du Morbihan

L’équipage du voilier Kléber, photographie extraite de L’Illustration. 13 octobre 1917. Dans le cadre de la guerre navale, le trois-mâts Kléber met en déroute un sous-marin allemand au large de Groix. L’acte est salué à travers tout le pays et le Président de la République Raymond Poincaré se déplace en personne à Lorient afin de décorer les « héroïques » marins (3 octobre 1917). Cote EB 220.

© Archives départementales du Morbihan

Lettre du commissaire de police d’Hennebont au préfet du Morbihan relative à l’état d’esprit de la population au moment de la mobilisation. 3 août 1914. Cote M 4451.

© Archives départementales du Morbihan

Rapport du commandant de la gendarmerie du Morbihan adressé au préfet relatif au service d’ordre mis en place en gare de Lorient pour le passage du train des permissionnaires. 18 juin 1917. À l’été 1917, la lassitude des combats et les permissions trop rares affectent l’esprit décrit comme combatif des soldats. Certains d’entre eux se livrent alors dans les gares morbihannaises à des actes de vandalisme, scandant des « Vive la révolution » et « Vive l’anarchie ». Cote M 4540.

© Archives départementales du Morbihan

Affiche intitulée Hygiène de guerre. 1918. Cote P 1020/5.

© Archives départementales du Morbihan

Carte d’un soldat morbihannais au sujet de la grippe espagnole. 13 novembre 1918. Sévissant dès juillet 1918, avec un pic en octobre, l’épidémie de grippe espagnole fait des milliers de morts. Elle contrarie également le retour des hommes au pays, démobilisés ou permissionnaires. Le Morbihan est ainsi déclaré consigné le 26 septembre 1918. De peur d’une propagation de l’épidémie, les permissionnaires ne sont pas autorisés à rentrer dans le département. Cote R 1475.

© Archives départementales du Morbihan
  • Télégramme du préfet du Morbihan adressé aux maires relatif à l’arrivée de réfugiés dans le département. 31 août 1914.
  • Salle de soins de l’hôpital auxiliaire n°1 installé au collège Saint-François-Xavier à Vannes.
  • Camp de prisonniers allemands à Belle-Île-en-Mer, 1914.
  • Arrivée des colis pour les prisonniers allemands à la gare maritime du Palais.
  • Départ pour le front. Après 1915.
  • Prisonniers allemands se rendant à la cantine du camp de Coëtquidan. 1914-1915.
  • Prisonniers allemands transportant un cochon grillé. 1914-1915.
  • Affiche en hommage à Jean-Corentin Carré. 1919.
  • Affiche mettant en garde contre les rumeurs. Novembre 1915.
  • L’équipage du voilier Kléber, photographie extraite de L’Illustration. 13 octobre 1917.
  • Lettre du commissaire de police d’Hennebont au préfet du Morbihan relative à l’état d’esprit de la population au moment de la mobilisation. 3 août 1914.
  • Rapport du commandant de la gendarmerie du Morbihan adressé au préfet relatif au service d’ordre mis en place en gare de Lorient pour le passage du train des permissionnaires. 18 juin 1917.
  • Affiche intitulée Hygiène de guerre. 1918.
  • Carte d’un soldat morbihannais au sujet de la grippe espagnole. 13 novembre 1918.
informations
sources
Archives départementales du Morbihan
Diaporama (série d'images thématique)