Archives départementales > Archives > Les Archives départementales des Pyrénées Orientales

Les Archives départementales des Pyrénées Orientales

Les Archives départementales des Pyrénées Orientales ont sélectionné dans leur fonds 1914-1918 ces documents.

Lettre de Pierre Llobères, habitant Céret et âgé d'environ 7 ans, à son père Joseph, servant en Tunisie, 17 janvier 1915.

Lettre de Pierre Llobères, habitant Céret et âgé d'environ 7 ans, à son père Joseph, servant en Tunisie, 17 janvier 1915. Fonds Llobères.
Joseph Llobères (1872-1959), après avoir fait une carrière dans l'armée, est rappelé sous les drapeaux en 1914 : il est envoyé à Bizerte, en Tunisie. Il correspond avec son épouse Jeanne et leur fils Pierre, âgé de 8 ans en 1916, habitants à Céret. Ce fonds nous plonge dans le quotidien d’un officier français du Vallespir expatrié dans un régiment colonial en Tunisie et celui de sa famille et de ses proches restés en France pendant la première guerre mondiale. En plus de la correspondance, on trouve dans ce fonds des photographies de Joseph Llobères en uniforme et des cahiers d'écoliers de Pierre Llobères. Les lettres adressées par Pierre Llobères à son père ainsi que ses cahiers d'écolier nous plongent dans le quotidien d'un enfant pendant la guerre, loin des zones de combat. Il raconte avec ses mots ce qu'il perçoit de la guerre (les décès chez des proches, les soldats blessés ou permissionnaires), ce qu'il en entend dire (récits de la vie sur le front) et comment, sa mère et lui, vivent alors que son père est au loin. L'enseignement dispensé à l'école est également empreint du conflit et rempli de patriotisme.

© Archives départementales des Pyrénées Orientales

Cahier d'écolier de Pierre Llobères, habitant Céret et âgé d'environ 8 ans : rédaction sur une rencontre avec un permissionnaire et écriture, 26 février 1916. Fonds Llobères.
Joseph Llobères (1872-1959), après avoir fait une carrière dans l'armée, est rappelé sous les drapeaux en 1914 : il est envoyé à Bizerte, en Tunisie. Il correspond avec son épouse Jeanne et leur fils Pierre, âgé de 8 ans en 1916, habitants à Céret. Ce fonds nous plonge dans le quotidien d’un officier français du Vallespir expatrié dans un régiment colonial en Tunisie et celui de sa famille et de ses proches restés en France pendant la première guerre mondiale. En plus de la correspondance, on trouve dans ce fonds des photographies de Joseph Llobères en uniforme et des cahiers d'écoliers de Pierre Llobères. Les lettres adressées par Pierre Llobères à son père ainsi que ses cahiers d'écolier nous plongent dans le quotidien d'un enfant pendant la guerre, loin des zones de combat. Il raconte avec ses mots ce qu'il perçoit de la guerre (les décès chez des proches, les soldats blessés ou permissionnaires), ce qu'il en entend dire (récits de la vie sur le front) et comment, sa mère et lui, vivent alors que son père est au loin. L'enseignement dispensé à l'école est également empreint du conflit et rempli de patriotisme.

© Archives départementales des Pyrénées Orientales

Lettre de Pierre Llobères, habitant Céret et âgé d'environ 7 ans, à son père Joseph, servant en Tunisie, 30 décembre 1914. 1/2. Fonds Llobères.
Joseph Llobères (1872-1959), après avoir fait une carrière dans l'armée, est rappelé sous les drapeaux en 1914 : il est envoyé à Bizerte, en Tunisie. Il correspond avec son épouse Jeanne et leur fils Pierre, âgé de 8 ans en 1916, habitants à Céret. Ce fonds nous plonge dans le quotidien d’un officier français du Vallespir expatrié dans un régiment colonial en Tunisie et celui de sa famille et de ses proches restés en France pendant la première guerre mondiale. En plus de la correspondance, on trouve dans ce fonds des photographies de Joseph Llobères en uniforme et des cahiers d'écoliers de Pierre Llobères. Les lettres adressées par Pierre Llobères à son père ainsi que ses cahiers d'écolier nous plongent dans le quotidien d'un enfant pendant la guerre, loin des zones de combat. Il raconte avec ses mots ce qu'il perçoit de la guerre (les décès chez des proches, les soldats blessés ou permissionnaires), ce qu'il en entend dire (récits de la vie sur le front) et comment, sa mère et lui, vivent alors que son père est au loin. L'enseignement dispensé à l'école est également empreint du conflit et rempli de patriotisme.

© Archives départementales des Pyrénées Orientales

Lettre de Pierre Llobères, habitant Céret et âgé d'environ 7 ans, à son père Joseph, servant en Tunisie, 30 décembre 1914. 2/2. Fonds Llobères.
Joseph Llobères (1872-1959), après avoir fait une carrière dans l'armée, est rappelé sous les drapeaux en 1914 : il est envoyé à Bizerte, en Tunisie. Il correspond avec son épouse Jeanne et leur fils Pierre, âgé de 8 ans en 1916, habitants à Céret. Ce fonds nous plonge dans le quotidien d’un officier français du Vallespir expatrié dans un régiment colonial en Tunisie et celui de sa famille et de ses proches restés en France pendant la première guerre mondiale. En plus de la correspondance, on trouve dans ce fonds des photographies de Joseph Llobères en uniforme et des cahiers d'écoliers de Pierre Llobères. Les lettres adressées par Pierre Llobères à son père ainsi que ses cahiers d'écolier nous plongent dans le quotidien d'un enfant pendant la guerre, loin des zones de combat. Il raconte avec ses mots ce qu'il perçoit de la guerre (les décès chez des proches, les soldats blessés ou permissionnaires), ce qu'il en entend dire (récits de la vie sur le front) et comment, sa mère et lui, vivent alors que son père est au loin. L'enseignement dispensé à l'école est également empreint du conflit et rempli de patriotisme.

© Archives départementales des Pyrénées Orientales

Cahier d'écolier de Pierre Llobères, habitant Céret et âgé d'environ 8 ans : rédaction sur la vie quotidienne à l'arrière alors que les hommes sont au front, 1916. Fonds Llobères.
Joseph Llobères (1872-1959), après avoir fait une carrière dans l'armée, est rappelé sous les drapeaux en 1914 : il est envoyé à Bizerte, en Tunisie. Il correspond avec son épouse Jeanne et leur fils Pierre, âgé de 8 ans en 1916, habitants à Céret. Ce fonds nous plonge dans le quotidien d’un officier français du Vallespir expatrié dans un régiment colonial en Tunisie et celui de sa famille et de ses proches restés en France pendant la première guerre mondiale. En plus de la correspondance, on trouve dans ce fonds des photographies de Joseph Llobères en uniforme et des cahiers d'écoliers de Pierre Llobères. Les lettres adressées par Pierre Llobères à son père ainsi que ses cahiers d'écolier nous plongent dans le quotidien d'un enfant pendant la guerre, loin des zones de combat. Il raconte avec ses mots ce qu'il perçoit de la guerre (les décès chez des proches, les soldats blessés ou permissionnaires), ce qu'il en entend dire (récits de la vie sur le front) et comment, sa mère et lui, vivent alors que son père est au loin. L'enseignement dispensé à l'école est également empreint du conflit et rempli de patriotisme.

© Archives départementales des Pyrénées Orientales

Lettre d'André Tarrès écrite quelques jours avant sa première blessure, dépeignant les conditions de vie sur le front, notamment la supériorité de l'armement allemand, et concluant par « nous sommes de vrais martyrs », 12 mars 1915. Fonds Sarrète.
L'abbé Jean Sarrète est un érudit local. Pendant la guerre, il reçoit des nouvelles de jeunes de la paroisse de Palau-del-Vidre qu'il a eu au catéchisme. Ces cartes et lettres sont conservées dans sa correspondance.

© Archives départementales des Pyrénées Orientales

Lettre d'André Tarrès écrite quelques jours avant son décès depuis l'ambulance du front peu après qu'il fut blessé pour la seconde fois, « en poursuivant les Boches nuit et jour sans répit sans boire n'y manger » , 1er octobre 1915. 1/2. Fonds Sarrète.
L'abbé Jean Sarrète est un érudit local. Pendant la guerre, il reçoit des nouvelles de jeunes de la paroisse de Palau-del-Vidre qu'il a eu au catéchisme. Ces cartes et lettres sont conservées dans sa correspondance.

© Archives départementales des Pyrénées Orientales

Lettre d'André Tarrès écrite quelques jours avant son décès depuis l'ambulance du front peu après qu'il fut blessé pour la seconde fois, « en poursuivant les Boches nuit et jour sans répit sans boire n'y manger » , 1er octobre 1915. 2/2. Fonds Sarrète.
L'abbé Jean Sarrète est un érudit local. Pendant la guerre, il reçoit des nouvelles de jeunes de la paroisse de Palau-del-Vidre qu'il a eu au catéchisme. Ces cartes et lettres sont conservées dans sa correspondance.

© Archives départementales des Pyrénées Orientales

Pot-pourri de cartes, lettres et photographies reçues par l'abbé Jean Sarrète de la part de jeunes soldats. Fonds Sarrète.
L'abbé Jean Sarrète est un érudit local. Pendant la guerre, il reçoit des nouvelles de jeunes de la paroisse de Palau-del-Vidre qu'il a eu au catéchisme. Ces cartes et lettres sont conservées dans sa correspondance.

© Archives départementales des Pyrénées Orientales
  • Lettre de Pierre Llobères, habitant Céret et âgé d'environ 7 ans, à son père Joseph, servant en Tunisie, 17 janvier 1915.
  • Cahier d'écolier de Pierre Llobères, habitant Céret et âgé d'environ 8 ans : rédaction sur une rencontre avec un permissionnaire et écriture, 26 février 1916.
  • Lettre de Pierre Llobères, habitant Céret et âgé d'environ  7 ans, à son père Joseph, servant en Tunisie (30 décembre 1914).
  • Lettre de Pierre Llobères, habitant Céret et âgé d'environ  7 ans, à son père Joseph, servant en Tunisie (30 décembre 1914).
  • Cahier d'écolier de Pierre Llobères, habitant Céret et âgé d'environ 8 ans : rédaction sur la vie quotidienne à l'arrière alors que les hommes sont au front , 1916.
  • Lettre d'André Tarrès écrite quelques jours avant sa première blessure, dépeignant les conditions de vie sur le front, 12 mars 1915.
  • Lettre d'André Tarrès écrite quelques jours avant son décès depuis l'ambulance du front peu après qu'il fut blessé pour la seconde fois, 1er octobre 1915.
  • Lettre d'André Tarrès écrite quelques jours avant son décès depuis l'ambulance du front peu après qu'il fut blessé pour la seconde fois, 1er octobre 1915.
  • Pot-pourri de cartes, lettres et photographies reçues par l'abbé Jean Sarrète de la part de jeunes soldats.
informations
sources
Archives départementales des Pyrénées Orientales
Diaporama (série d'images thématique)