Archéologie > Photographie Touristique > Les graffitis 14-18 de la Cité souterraine de Naours

Les graffitis 14-18 de la Cité souterraine de Naours

Redécouverte à la fin du XIXe siècle, la Cité souterraine de Naours, située à 15 km d'Amiens dans la Somme, est le plus remarquable réseau de galeries entièrement creusées par l'Homme dans le calcaire du plateau picard. Cette "mûche", exceptionnelle de par sa grandeur, est l'un des plus précieux témoignages de l'organisation de la vie rurale au cours des périodes troublées qui ont ponctué l'histoire de la Picardie. Un aspect moins connu du grand public, et qui passionne les archéologues depuis quelques années, est la présence émouvante sur les parois des murs de milliers de graffitis laissés par des soldats de la Première Guerre mondiale, en particulier Australiens, Britanniques, Canadiens, Américains, mais aussi Indiens et quelques Français. Il n'y a pas eu de combats à cet endroit, les soldats n'ont fait que passer quelques heures dans ces souterrains, pour visiter, mais beaucoup ont ressenti le besoin de laisser une trace de leur passage. 

graffiti_souterrain_1.jpg

Les milliers de graffitis qui recouvrent les murs des souterrains ne se révèlent qu'à la lumière d'une torche. Pendant longtemps, ces témoignages de soldats de la Première Guerre mondiale sont restés invisibles aux yeux des visiteurs. Ici le pan d’une chambre souterraine recouvert d’inscriptions de la Grande Guerre, majoritairement australiennes et britanniques. 

© Richard Holding / Mission du Centenaire

Soldat britannique non identifié. FB Gill du 6ème Duke Light Wellington. Le 13 mai 1916.

© Richard Holding / Mission du Centenaire

Henry Pervival Stares. Queensland. 16ème bataillon du 4ème renfort. Il est né à Bairnsdale et s’est enrôlé comme simple soldat le 27 octobre 1914. Il survivra et rentrera en Australie le 20 décembre 1917. 

© Richard Holding / Mission du Centenaire

Voilà plusieurs années que Gilles Prilaux, ingénieur de recherche, directeur adjoint scientifique et technique à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) Hauts-de-France, se passionne pour ces graffitis et tente de remonter le parcours des soldats qui ont laissé une trace de leur passage à Naours.  

© Richard Holding / Mission du Centenaire

Soldat britannique non identifié. Lance Corporal JB Carr, originaire de Maynooth en Irlande au nord du comté de Kildare. 25 juin 1916.

© Richard Holding / Mission du Centenaire

Charles Fitzhenry, de son vrai nom William Doyle, habitait 3 Regent Street, Paddington, à Sydney en Australie. Il était "tondeur" de moutons et a 25 ans lorsqu’il s’engage le 25 septembre 1914. Victime d'infections, il sera également blessé à plusieurs reprises sur le champ de bataille. Gravement blessé le 10 août 1918, il mourra quelques jours plus tard, le 21 août 1918. Il est enterré au Mont Huon Military Cemetery (Plot VII, Rang C, tombe No. 7A), Le Tréport.

La correspondance que l’on trouve dans le dossier militaire de William Doyle nous apprend par sa sœur, Gertrude Florence Fitzhenry que son véritable nom était Charles Edouard Fitzhenry. On ne sait pas pourquoi il a changé de nom. Ce qui est troublant c’est que William Doyle a inscrit dans la même salle de Naours et en deux endroits son nom d’emprunt et sa véritable identité.

© Richard Holding / Mission du Centenaire

Inscription US, non identifiée mais réalisée en 1918. H.A. Deanate du 148ème aero squadron habitait Vermilyea Avenue à New York City.

© Richard Holding / Mission du Centenaire

Symbole franc maçonnique gravé par un soldat US non identifié.

© Richard Holding / Mission du Centenaire
© Richard Holding / Mission du Centenaire

Parmi cette concentration d’inscriptions, on peut retenir les trois soldats australiens appartenant à la 2ème Divisional Signal Compagny qui ont gravé sur la même pierre leurs noms, le 8 août 1916. Le premier, Tom Malcom Price était entrepreneur. Il recevra la Military Cross et sera promu Lieutenant. Il retourne en Australie le 4 août 1918. Le second, Richard Hilson Bunn, est né à Melbourne. Il sera promu sergent et recevra la Meritorious Service Medal pour services rendus notamment lors de la bataille de Passchendaele. Il retournera en Australie le 13 avril 1919. Le troisième, Gustavus Herman Herbert, habitait Nantawarra en Australie du Sud. Il était télégraphiste dans la vie civile. Il sera promu sergent et retournera en Australie le 12 juillet 1919.

© Richard Holding / Mission du Centenaire

Parmi les nombreux espaces des souterrains de Naours, une authentique chapelle creusée de la main de la l'homme. Sur cette stèle érigée au XIXe sicèle par l'abbé Ernest Danicourt, certains soldats de la guerre 14-18 ont inscrit des graffitis entre les noms des différents bienfaiteurs du village. 

© Richard Holding / Mission du Centenaire
© Richard Holding / Mission du Centenaire

Si l'écriture représente la très grande majorité des graffitis laissés par les soldats entre 1914 et 1918, on y trouve aussi quelques dessins authentiques.

© Richard Holding / Mission du Centenaire

Un soldat australien a recouvert partiellement un dessin représentant un officer français. Cecil James Rigby habitait au 99 Glebe street à Glebe au sud de Sydney. Il s'enrôle le 9 juin 1917 à l'âge de 18 ans et rejoint le 1er Pioneer Bataillon, 13ème renfort. Il embarque depuis Sydney à bord du HMAT A14 Euripides le 31 octobre 1917. Il sera transféré au 53ème bataillon le 2 janvier 1918, puis sera blessé le 8 septembre 1918 et déclaré invalide. Il retournera en Australie le 17 mars 1919.

© Richard Holding / Mission du Centenaire

Samuel Meekosha, originaire de Leeds dans le Yorkshire, servit au sein du West Yorkshire Regiment. Pendant le conflit 14-18, il gagne la Victoria Cross à l’âge de 22 ans après avoir sauvé plusieurs de ses camarades au cours d’une action particulièrement dangereuse. En effet, le 19 novembre 1915 près de l’Yser, le caporal Meekosha se trouvait avec un peloton d’une vingtaine d’hommes dans un réseau de tranchées isolées. Au cours d’un pilonnage d’artillerie très intensif, six hommes de l’unité sont tués, sept sont blessés et les autres sont enterrés vivants. En l’absence d’officier, Samuel Meekosha prend le commandement, envoie de l’aide et porte secours à ses camarades ensevelis. Il se trouve alors à une très courte distance des tranchées allemandes et son secteur est encore sous le feu des artilleurs. Il entreprend, avec trois autres soldats (Johnson, Sayers et Wilkinson), et en dépit du danger, de dégager à la main les soldats ensevelis. Ils sauveront ainsi quatre des leurs. Pour ce fait d’armes, le roi George V remit à Samuel Meekosha la Victoria Cross à Buckingham Palace le 4 mars 1916. 

© Richard Holding / Mission du Centenaire

Avant de s'engager comme volontaire à l'éclatement de la guerre en 1914, l'Australien Leslie Russel Blake parcourait le monde en tant que cartographe aventurier, avec plusieurs missions menées en Antarctique qui lui valurent de la part du roi Georges V une prestigieuse médaille polaire. Pendant la guerre, il fut rapidement promu sergent et fut récompensé de la Military Cross, le 25 novembre 1916. En 1917 il est blessé à plusieurs reprises et déclaré invalide, mais Blake insiste pour repartir au front et finira par obtenir gain de cause. Un nouvel éclat d'obus, le 2 octobre 1918, lui sera fatal. Il repose aujourd’hui dans le cimetière de Tincourt, plot 5, rangée J.

© Richard Holding / Mission du Centenaire

L'un des rares graffitis de soldats français, inscrit le 11 décembre 1916 par Pierre Lachaud, 5e régiment du génie, originaire de Saint-Etienne.

© Richard Holding / Mission du Centenaire

De nombreux graffitis ont également été retrouvés sur des pierres isolées. Beaucoup attendent encore d'être étudiées.

© Richard Holding / Mission du Centenaire
  • graffiti_souterrain_1.jpg
  • graffiti_souterrain_3.jpg
  • graffiti_souterrain_4.jpg
  • graffiti_souterrain_6.jpg
  • graffiti_souterrain_9.jpg
  • graffiti_souterrain_10.jpg
  • graffiti_souterrain_13.jpg
  • graffiti_souterrain_14.jpg
  • graffiti_souterrain_15.jpg
  • graffiti_souterrain_18.jpg
  • graffiti_souterrain_20.jpg
  • graffiti_souterrain_22.jpg
  • graffiti_souterrain_26.jpg
  • graffiti_souterrain_27.jpg
  • graffiti_souterrain_21.jpg
  • graffiti_souterrain_24.jpg
  • graffiti_souterrain_19.jpg
  • graffiti_souterrain_29.jpg
informations
Diaporama (série d'images thématique)