Allemagne > Retour sur l’édition 2012 des Weimarer Rendez-vous mit der Geschichte

Retour sur l’édition 2012 des Weimarer Rendez-vous mit der Geschichte

© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Les Rendez-Vous mit der Geschichte (« Rendez-vous avec l’histoire ») se sont tenus à Weimar du vendredi 16 novembre au dimanche 18 novembre 2012. Le thème de l’année était Voisinages (Nachbarschaften). Lors de cette édition, un projet sur la mémoire de la Grande Guerre en Allemagne et en France a été proposé. Il se  composait d’une table ronde et  d’un travail d’étudiants .

Les Rendez-Vous mit der Geschichte

La manifestation des Rendez-Vous mit der Geschichte de Weimar (Thuringe) est née grâce à une coopération franco-allemande. La ville de Goethe a créé l’homologue allemand des « Rendez-Vous de l’Histoire de Blois » en 2009 suite au jumelage avec cette même ville en 1995. Depuis, les deux villes ont souhaité favoriser le débat historique franco-allemand en invitant des historiens étrangers lors de leurs éditions respectives.

La force des Rendez-Vous consiste dans le fait qu’il existe une multitude de supports et d’expressions possibles : débats, films, lectures, musiques, expositions,etc. Des historiens tels que le spécialiste de la Première Guerre mondiale Nicolas Beaupré ont ainsi pu s’exprimer sur des sujets comme « le voisinage conflictuel entre l’Allemagne et la France entre 1870 et 1945 ».

Lors de l’édition 2012, le concept de voisinage a parfois été exploré jusqu’à ses plus extrêmes limites. Il a ainsi été possible d’assister à des conférences sur le voisinage virtuel avec l’apparition des nouveaux moyens de communication et de médiatisation à partir des années 1950, mais également de voir des films sur le voisinage religieux, comme la cohabitation entre les différentes institutions religieuses actuellement à Jérusalem (Im Haus meines Vaters sind viele Wohnungen , Hajo Schomerus, 2010).

La table ronde « À la recherche de la mémoire perdue »

Cette manifestation a eu lieu  le samedi 17 novembre. Modérée par Sébastien Bertrand, conseiller pour l’action culturelle et pédagogique franco-allemande de la Mission du Centenaire, elle réunissait les historiens français et allemand Élise Julien et Justus H. Ulbricht. Elise Julien est maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Lille et membre du conseil scientifique de la Mission du Centenaire. Justus Ulbricht est maître de conférences à l’Université de Magdebourg (Saxe-Anhalt), directeur du laboratoire de recherche sur l’histoire moderne et régionale de Magdebourg et responsable de l’exposition itinérante « le pays natal en guerre ».

Voir la transcription de la table ronde

Le projet pédagogique franco-allemand

Suite à la table ronde, un projet pédagogique franco-allemand a été présenté. Il s’agissait d’une lecture de textes de témoins français et allemands de la Première Guerre. Deux élèves allemands (Georg Demel et Max Bräunlich du Humboldt-Gymnasium  de Weimar) et deux élèves français
(Vinciane Cano et Quentin Delayen, du lycée Félix Faure de Beauvais) ont travaillé conjointement sur ce projet. Les quatre élèves ont choisi ensemble les textes et les illustrations de leur travail, ainsi que l'interprétation à en donner après une analyse croisée. Ils présentaient ainsi leur propre mémoire de la Première Guerre. Ils ont été aidés par Kai Sauer, professeur d’Histoire à Weimar, et par deux étudiants en filière franco-allemande, Lancelot Fumery et Missak Kéloglanian.

Voir la description et des extraits du projet pédagogique