Experiencing the Centenary
Discovering the Centenary
Understanding the Centenary
Experiencing the Centenary
Discovering the Centenary
Understanding the Centenary
Node > Le moment Pershing dans les archives de Boulogne-sur-Mer

Le moment Pershing dans les archives de Boulogne-sur-Mer

Le 13 juin 1917, le général Pershing, chef de file du corps expéditonnaire américain, pose le pied à terre dans le port de Boulogne-sur-Mer. Une arrivée historique qui concrétise la décision des Etats-Unis, prise le 6 avril 1917, d'entrer dans la Grande Guerre aux côtés des Alliés. 100 ans plus tard, les archives municipales de Boulogne font revivre ce moment phare de l'histoire de la ville, en présentant à partir du 13 juin 2017 une exposition bilingue riche de documents, photographies, films, objets provenant de collections boulonnaises, mais aussi des Archives nationales françaises, anglaises et américaines. Voici une sélection de documents issus exclusivement des archives de la ville.

Exposition du mardi 13 juin au samedi 11 novembre 2017
Musée de Boulogne-sur-Mer, 1 rue de Bernet
Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h.
 En haute saison du 13 juin au 30 septembre
En saison basse du 1er octobre au 30 avril De 10h à 12h30 et de 14h30 à 17h30 Fermeture le 25 décembre ,1er janvier et fermeture annuelle la 1re semaine de janvier.
Renseignements auprès des Archives municipales de Boulogne-sur-Mer
03 91 90 01 10 ou archives@ville-boulogne-sur-mer.fr

> Retrouvez tous nos contenus relatifs à l'entrée en guerre des Etats-Unis

4._illustration1917-06-16.jpg

En 1917, lorsque les États-Unis entrent dans la Première Guerre mondiale, Pershing alors Major General se voit confier par le président Wilson le commandement du corps expéditionnaire en Europe. Il a pour mission de commander une armée américaine aux effectifs réduits habituée aux opérations locales dans une guerre européenne sans précédent. Tête de pont de l’armée américaine, son débarquement à Boulogne-sur-Mer est parfaitement et symboliquement illustré à la une du journal L’Illustration du 16 juin 1917 . Cliché Jean Clair-Guyot, «L’Illustration».

 

In 1917, when the United States entered the First World War, Pershing then Major General was entrusted by President Wilson with the command of the expeditionary force in Europe. His mission is to command a US Army with a reduced staff and accustomed to local operations in an unprecedented European war. The bridgehead of the American army, its landing at Boulogne-sur-Mer is perfectly and symbolically illustrated in front of the newspaper L'Illustration of June 16, 1917 (June 13, 1917).

© Archives municipales Boulogne-sur-Mer

Le 24 mars 1916, le Sussex, paquebot effectuant la liaison transmanche et transportant quelques Américains, est torpillé. La proue du navire est totalement détruite ; 50 à 100 passagers y trouvent la mort. Après avoir été échoué dans le port en eau profonde de Boulogne-sur-Mer, il est renfloué et remorqué puis amené sur le gril de carénage. Le torpillage du Sussex est abondamment relayé par la presse et choque profondément l’opinion publique. D’ailleurs, des artistes, tel James McBey, ont illustré le drame du Sussex en gravant l’épave de ce dernier (1916). Gravure à la pointe sèche James McBey, [3Fi2/47].

 

On 24 March 1916, the Sussex, a passenger boat operating on the cross-Channel route and carrying a few Americans, was also torpedoed. The prow of the vessel was totally destroyed. 50 to 100 passengers lost their lives. After having been sunk in the port of Boulogne-sur-Mer in deep water was refloated and towed and then hauled to the keel block. The torpedoing of the Sussex was widely reported by the press and it profoundly shocked public opinion. Moreover, artists as disparate as the Scottish artist James McBey and the Boulonnais artist Valentine Hugo illustrated the drama of the Sussex, producing etchings of the wreck.

© Archives municipales Boulogne-sur-Mer

Affiche de propagande décrivant l’apport humain et économique que produira l’entrée en guerre des États-Unis, et visant à remonter le moral d’une population exténuée par trois années de guerre (1917). Dessin Saunier, [F64Fi67].

 

Propaganda poster describing the human and economic contribution that the United States' entry into the War would bring, and aiming to raise the morale of a population worn down by three years of conflict (1917).

© Archives municipales Boulogne-sur-Mer

Sur les affiches, l’image du général Pershing est utilisée par la propagande américaine pour inciter à l’effort de guerre [1917-1918]. Dessin anonyme, [F64Fi68].

 

General Pershing's image was used in American propaganda to encourage the war effort (1917-1918).

© Archives municipales Boulogne-sur-Mer

Photographie stéréoscopique, permettant d’en appréhender le relief, du général Pershing entouré du général Dumas, commandant de la région Nord, du général Peltier et de René Besnard, sous-secrétaire d’État à la guerre, lors de son débarquement à Boulogne-sur-Mer (13 juin 1917). Cliché anonyme, [61Fi914].

 

Stereoscopic photograph, creating a 3D effect, of General Pershing in the company of General Dumas, Commander of the Nord Region, General Peltier and René Besnard, Under-Secretary of State for War (13 June 1917).

© Archives municipales Boulogne-sur-Mer

L’armée américaine est associée aux célébrations du 14 juillet 1918 au même titre que l’armée britannique (14 juillet 1918). Cliché Edmond-Henri Caron. Archives municipales de Boulogne-sur-mer, [25Fi27].

 

The American Army took part in the Bastille Day celebrations on 14 July 1918, as did the British Army (14 July 1918).

© Archives municipales Boulogne-sur-Mer

À l’appel du gouvernement, Boulogne-sur-Mer, à l’instar de toutes les villes françaises, célèbre le 4 juillet en pavoisant les bâtiments administratifs comme elle le ferait pour la fête nationale française (juillet 1918), [cote provisoire K4896].

 

At the urging of the government, Boulogne-sur-Mer joined all French towns in celebrating American Independence Day on 4 July by decking out public buildings, just as it would for Bastille Day (July 1918). 

© Archives municipales Boulogne-sur-Mer

En 1920, Boulogne accueille la conférence interalliée réunissant les pays vainqueurs. Bien que l’affiche laisse supposer une présence américaine, les sources ne permettent pas d’affirmer que les États-Unis étaient bien représentés (1920). Dessin Mich, [64Fi7].

 

In 1920, Boulogne hosted the inter-Allied Conference bringing together the victorious countries. Although the notice suggests an American presence, there are no sources to confirm that the United States were indeed represented (1920).

© Archives municipales Boulogne-sur-Mer

1927, en réponse à un télégramme de bienvenue de la municipalité boulonnaise, le Général Pershing tient à témoigner ses plus vifs remerciements au maire de Boulogne-sur-mer et se souvient de son bref mais symbolique passage en 1917 (6 octobre 1927), [cote provisoire 1J fêtes et cérémonies 1927].

 

After the War, the American general returned to French territory on several occasions. In 1927, in response to a welcome telegram from the municipality of Boulogne, he extends his sincerest thanks and recalls his brief but symbolic passage through the town in 1917 (6 October 1927).

© Archives municipales Boulogne-sur-Mer

Discours du maire de Boulogne-sur-Mer, Henri Henneguelle, le 2 octobre 1969 à l’occasion de l’inauguration de l’avenue Kennedy et de la pose de la plaque commémorant le débarquement du général Pershing à Boulogne le 13 juin 1917 (2 octobre 1969), [101W332].

 

Address by the Mayor of Boulogne-sur-Mer, Henri Henneguelle, on 2 October 1969 on the occasion of the inauguration of the Avenue Kennedy and the unveiling of the plaque commemorating the landing of General Pershing in Boulogne on 13 June 1917 (2 October 1969).

© Archives municipales Boulogne-sur-Mer
  • 4._illustration1917-06-16.jpg
  • 1._3fi2-47.jpg
  • 2._64fi67.jpg
  • 3._64fi68.jpg
  • 5._61fi914.jpg
  • 6._25fi27.jpg
  • 7._k4896.jpg
  • 8._64fi7.jpg
  • 9._srrie_j_1927-2.jpg
  • 10._101w332_discours_ok.jpg
informations
Diaporama (série d'images thématique)