Experiencing the Centenary
Discovering the Centenary
Understanding the Centenary
Experiencing the Centenary
Discovering the Centenary
Understanding the Centenary
Node > 13 - 14 juillet : Lancement international du Centenaire

13 - 14 juillet : Lancement international du Centenaire

L'embrasement de l'Arc de Triomphe pendant la fête du 14 juillet 1919.
© L'Illustration
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le 14 juillet, à Paris, les anciens pays belligérants de la Grande Guerre se sont retrouvés pour marquer symboliquement l’entrée dans le cycle des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale et délivrer un message universel de paix et d’amitié qui témoigne de l’effort de réconciliation accompli depuis un siècle.

Un 14 juillet aux couleurs du centenaire de la Grande Guerre

Souhaitant placer le 14 juillet 2014 sous le signe du centenaire de la Première Guerre mondiale, le Président de la République a convié des représentants gouvernementaux de 80 pays ayant engagé des troupes ou des travailleurs sur le continent européen pendant la Grande Guerre à assister au défilé sur les Champs-Elysées. Ont été par ailleurs associés au défilé lui-même les forces militaires et des jeunes civils des pays invités.

Les porte-drapeaux et leurs gardes des pays étrangers ont ouvert le défilé en portant les couleurs de leurs nations.

À l’issue du traditionnel défilé national, les délégations des jeunes civils, composées de deux garçons et de deux filles, ont réalisé sur la place de la Concorde une chorégraphie en trois temps conçue par M. José Montalvo. Sur le concerto pour clarinette de Mozart, les jeunes invités ont rendu hommage à la mémoire des disparus et se sont recueillis dans un moment d’attention grave pour ne pas oublier la barbarie de la guerre, avant de célébrer par une danse légère la richesse et la diversité de l’humanité dans un moment de fraternisation.

Le programme de ce 14 juillet exceptionnel ne s'est pas limité pas au seul défilé sur les Champs-Elysées. Des animations culturelles sur le thème du Centenaire ont été organisées tout au long de la journée, telles qu’une exposition de matériels de la période 14-18 dans plusieurs lieux emblématiques de la capitale. Le soir, avant le spectaculaire feu d’artifice tiré cette année de la Tour Eiffel, les délégations étrangères ont pu assister, aux côtés du public français, au concert de musique classique donné au Champ-de-Mars par l’orchestre national de Radio-France et diffusé par France Télévisions.

Un feu d’artifice aux couleurs du Centenaire

La Ville de Paris a proposé le 14 juillet au soir un feu regroupant un maximum d’effets pyrotechniques sur la Tour Eiffel, afin d’en utiliser toute la hauteur et le symbole fort qu’elle représente. À l’appui des artifices tirés depuis la Tour Eiffel, des feux plus puissants ont été tirés depuis le Trocadéro. Des lettres pyrotechniques ont été projetées devant la Tour Eiffel côté Champ de Mars pour introduire le spectacle en utilisant des mots et des dates permettant au public de suivre la chronologie du spectacle : 2014-1914, Paix-Guerre.

Six grimpeurs ont réalisé une chorégraphie pyrotechnique sur la hauteur de la Tour Eiffel (cordée de lumière) ainsi qu’un danseur de feu. 100 faisceaux lumineux installés sur le Champs de Mars ont illuminé la Tour Eiffel et 100 générateurs de flammes ont embrasé les deux premiers étages.

En continuité du concert de Paris, une bande son « Classique »

Une bande-son classique et quelques surprises : Le Requiem de Mozart, « Que ma joie demeure » de Bach, « Imagine » de John Lennon, L’Ode la joie, une Marseillaise originale et quelques morceaux classiques moins connus du grand public : Haendel, Chostakovitch, Fauré, etc. Quelques morceaux ont été joués en direct, avec la participation de l’orchestre de Radio France.

Les effets tirés depuis la Tour ont pu être vus depuis tout Paris et ont permis le rayonnement de la capitale à travers le monde : le concert et le feu a été retransmis par France Télévisionss en Mondovision.

Fête aérienne des 100 ans du Bourget

Aéroports de Paris a fêté cette année le centenaire de l’atterrissage du Capitaine Lucca par une fête aérienne ouverte à tous, qui s'est déroulé le dimanche 13 juillet 2014. Cet événement a été illustré au sol par la mise en place de cinq plateaux de présentation des aéronefs qui ont marqué ce premier siècle d’activité aéronautique : le temps de pionniers et des grands raids, l’entre-deux guerres, la Seconde Guerre mondiale, l’aviation commerciale, l’aviation d’affaires.

L’Aéroclub de France a été plus spécialement chargé du volet aérien de la manifestation et a mobilisé pour cette occasion des avions rares, qui ont effectué ce jour-là des démonstrations en vol exceptionnelles, utilisant une piste en herbe reconstituée à cet effet.

Une place a également  été réservée aux avions modernes qui ont ainsi ouvert ainsi la porte au deuxième siècle de cet aéroport unique au monde. Enfin, l’Armée de l’air a accepté de prêter son concours à cette manifestation avec la participation de son équipe de voltige, d’avions de combat, de la Musique de l’air et de la Patrouille de France qui a clôturé la fête aérienne par sa présentation en vol.